Street art Manchester

Par une belle matinée ensoleillée, (si, si !) j’ai retrouvé ma charmante guide Hayley à la station de tram Shudehill à 13 heures et nous sommes vite allées nous restaurer au Northern Soul …. un restaurant qui sert de bons croque au fromage fondu … en diffusant de la soul music. Je vous en avais montré un petit bout sur mon billet Où manger à Manchester … Une fois rassasiées, nous étions prêtes à faire un grand tour dans les environs.

Première fresque, assez gigantesque, mais pas toute récente puisqu’elle date de 2011 … c’est un travail collectif de quatre artistes (Deus, N4t4, Philth et Ventsa) réunis sous le nom de Subism Collective. Le thème ? Les quatre éléments Air, Terre, Eau et Feu !

manchester street art

Hayley attire mon attention sur des oiseaux posés sur des espèces d’équerres métalliques, sur une façade d’immeuble (je ne les avais même pas vus !). A l’époque victorienne certaines rues du quartier étaient remplies d’animaleries : oiseaux, chiens, lapins, ou même la volaille, qui étaient exposés en vitrine ou même devant le magasin. Ces volatiles en céramique (perroquets, toucans …) sont perchés depuis un moment puisqu’ils ont été installés il y a 17 ans, créés par Guy Holder, un sculpteur de Brighton. Je trouve que c’est une bonne idée de les avoir installés ici (sur John Street) en souvenir de ce temps-là.

pet shop manchester northern quarter

A gauche, un collage représentant Charlie Chaplin (il a étudié brièvement à Manchester en 1899 et un stencil d’Alice Pasquini (le portrait à droite).

manchester charlie chaplin

Le Smithfield Market Hall est l’ancienne immense halle aux poissons fermée en 1972, dont il ne reste que la façade … je trouve un peu dommage qu’on y ait construit ces horribles immeubles d’appartements tout gris derrière ! (Swan street)

old fish market manchester

On y retrouve quelques collages (dont notre Charlie Chaplin vu plus haut)

street art manchester

Là encore, quelques oiseaux en céramique rappellent le temps passé, l’époque des animaleries du quartier. J’aime bien ce collage à droite (« personality download failed » et l’homme à tête de Rubik’s cube !)

manchester street art

Tout au long de notre parcours, nous allons voir plusieurs oeuvres réalisées en mai 2016 durant le Cities of Hope Festival, qui a réuni neuf grands noms du monde entier, avec Dale Grimshaw comme invité.

Chaque artiste a travaillé en binôme avec une association caritative, chacune ayant des cibles très différentes, allant de la réintégration des sans abris aux droits des femmes, mais chacune ayant pour point commun le souhait d’interpeller le public sur les injustices sociales quelles qu’elles soient.

Les deux grandes fresques que je découvre ensuite donnent le ton : un hommage à Anthony Burgess par le polonais Tank Petrol (photo à gauche), et un grand dessin de l’argentin Hyuro qui illustre le rôle hélas réel que jouent les enfants dans les guerres du monde entier.

manchester street art tank petrol

Un dessin au pochoir de Piicasa, représentant Mike Brown, le jeune homme tué à Ferguson par des policiers ; le street art colle souvent à l’actualité, le meilleur exemple étant près Lyon la demeure du Chaos, que vous connaissez peut-être.

manchester street art

Case Ma’Claim (Allemagne) a travaillé avec l’oeuvre caritative « Back on track » (de retour sur les rails), dont l’action est orientée sur le handicap et plus particulièrement sur la santé mentale. Cette peinture est vraiment très forte et réaliste.

manchester cities of hope

Phlegm, qui venait de Sheffield, a peint une ville miniature bien à l’étroit dans une bouteille, qui illustre le développement durable. Encore un chef d’oeuvre plein de petits détails, de cet artiste que j’aime beaucoup.

Phlegm Manchester

Très sombre, voici la fresque réalisée par Axel Void, qui fait partie de la série Gray, axée sur l’existentialisme. Il l’a peinte pour l’association caritative Young Identity, qui encourage l’alphabétisation, l’esprit critique et la citoyenneté. Elle illustre le mythe de Sisyphe, roi de la mythologie grecque, condamné faire monter éternellement un rocher en haut d’une colline, en vain car il en redescendait chaque fois avant d’atteindre le somet.

axel void sisyphus street art

Dale Grimshaw comme d’habitude peint une fresque avec des couleurs très vives, comme la plupart du temps un membre d’une tribu en tenue traditionnelle. Cette fois-ci son oeuvre est dédiée à ceux qui se battent pour l’indépendance de la Nouvelle-Guinée occidentale (West Papua). Ce rouge flamboyant attire immédiatement l’oeil !

dale grimshaw manchester

Après avoir traversé la très passante Oldham road, nous voici dans le quartier d’Ancoats. Il est en fort développement et Hayley me prédit que ce sera le prochain « northern quarter » ! Ces anciennes maisons d’ouvriers, qui datent de l’époque industrielle se vendent ou se louent comme des petits pains ! (ici sur Cornell street).

ancoats houses manchester

Un peu plus loin sur Blossom street, on s’arrête devant ce bel oiseau de Bailon. Les oiseaux sont les sujets préférés de cet artiste brésilien, souvent très colorés. Vous avez peut-être déjà vus certains de ses dessins à Londres, ou par exemple dans un de mes billets Street Art. Il est à l’aise autant sur des portes que sur des surfaces bien plus grandes ! Son site : http://mateusbailon.blogspot.fr

manchester bird street art mateus bailon

Le français Christian Guémy (aka C215) était aussi présent à Manchester pour ce festival, et a laissé de nombreuses traces comme ici sur Warwick street ; il était en binôme avec une association venant en aide aux sans-abri, et il a fait des portraits touchants de ceux-ci, d’après des photos de Lee Jeffries.

C215 Manchester

et également sur Faraday Street, sur les portes d’un bar, hélas souvent ouvertes ou entr’ouvertes … empêchant de bien les voir.

C215 Manchester Faraday street

et aussi celui-ci, que j’aime beaucoup, sur Spear street (à droite sur la photo)

C215 Manchester street art

et sur Tariff street pas loin du Takk cafe, ce portrait, au regard qui accroche les passants :

c215 manchester street art

J’ai été bien frustrée de ne pas mieux voir « Paint the trees » du norvégien Martin Whatson, je suis venue deux fois et les deux fois il y avait une méchante camionnette blanche garée devant ! grrrr J’adore ce qu’il fait, c’est souvent très coloré et très gai, avec des effets de trompe-l’oeil parfois.

manchester street art

Nous retrouvons à nouveau le talentueux Bailon plus haut dans la rue, avec des oiseaux très colorés sur fond noir :

bailon street art manchester

Assez bizarre, voici l’oeuvre de Jay Sharples, qui est un hommage au night-club célèbre de Manchester dans les années 80, l’Haçienda … reprenant son logo fait de rayures jaune et noires.

Jay sharples street art manchester

L’antiquité a inspiré le duo Pichiavo  (Pichi & Avo) qui vient d’Espagne.  Sur un fond très graffiti et coloré, un couple de statues (Hercule et le centaure Nessus) en plein combat, pour illustrer le thème des conflits. Ils ont collaboré avec l’association Guns to Goods, qui se charge de recycler les armes à feu pour créer des oeuvres d’art, et combat pour réduire la criminalité dans certaines communautés.

Pichiavo street art Manchester

Un dessin un peu à part, car il s’agit en fait d’une publicité commandée par la marque Converse, cette jolie mésange sur Newton street. Réalisée par Faunagraphic en 2011, elle n’a pas pris une ride … allez voir son site pour vous régaler !


Je ne connais pas l’auteur de ce dessin un peu érotique, « from Virginia » peut-être ?

manchester street art

Première fois que je vois une oeuvre de l’artiste Fym, je crois qu’il est russe, mais je n’en suis pas certaine. Bizarre cette tête de carlin dans un casque de cosmonaute non ?

manchester flym street art

S’il y a un endroit où vous devez vous arrêter quelques instants dans le Northern Quarter, c’est dans ce bâtiment sur Tib street, occupé par plusieurs boutiques, appelé Afflecks (qui est là depuis 30 ans !). Du grunge, du gothique, du rock, il y a un peu tous les styles de vêtements sur 4 étages, mais en l’occurence je veux vous montrer les mosaïques posées sur la façade, réalisées par Mark Kennedy, et qui représentent des personnalités de Manchester (eh eh, vous avez vu Eric Cantona ?) ; parmi eux The Stones Roses, les personnages de la série culte Coronation Street, Anthony Burgess, les membres d’Oasis, etc …

mosaics kennedy afflecks manchester

Très impressionnante, cette grande peinture de Nevercrew, (Christian Rebecchi et Pablo Togni)  dont je vous avais déjà montré un aperçu des oeuvres dans mon billet Streetartfest à Grenoble. Intitulée « Inhuman barriers » peint pour soutenir l’association WASP (Women Asylum Seekers Together) pendant le festival Cities of Hope, sur Tariff street.

nevercrew street art manchester

J’avais très hâte de voir Stevenson Square, où il y a notamment ce portrait de David Bowie réalisé par Akse, un artiste français qui vit à Manchester. Je l’avais vu souvent sur Instagram, ainsi que sa série de portraits des héros de la série Breaking Bad.

Manchester Akse Bowie

Egalement de Akse, ce portrait de Prince également sur Tib street (oui, je sais, ça fait un peu nécro …)

akse prince manchester

Tout près et toujours dans le Northern Quarter, Akse a peint un portrait de son fils à 2 ans et quatre mois. Il en avait déjà fait un à Londres alors qu’il était tout petit, à 3 mois, dans Bricklane.

Akse street art Manchester

Sur Stevenson Square il y a pas mal de différents dessins à se mettre sous la dent, venez tôt si vous voulez voir ceux peints sur les rideaux de fer …

manchester street art

comme ce Tank Petrol par exemple, pas vu la veille car le magasin était ouvert ! (les dames sur la photo ci-dessus sont aussi de lui)

tank petrol manchester

Connaissez-vous Frank Sidebottom ? C’était un personnage très connu à Manchester, interprété par Chris Sievey, qui jouait sketches et chansons moqueuses. L’artiste Stewy l’a représenté ici (à gauche ci-dessous).

frank sidebottom manchester

Le lendemain, je suis allée dans un autre quartier au sud de la ville, dans les petites rues situées derrière la gare d’Oxford. Il y a quelques fresques qui semblent assez anciennes, qui peuvent valoir le coup d’oeil. N’oubliez pas de faire une halte au Refuge by Volta, un restaurant que j’ai beaucoup apprécié et qui figure dans mes bonnes adresses où manger à Manchester.

C’est sous les arches de la voie ferrée, sur New Wakefield street qu’on peut les voir.

manchester street art

manchester street art

J’ai appris qu’un festival se tenait ici auparavant, le « Eurocultured », un mélange de différents arts comme la danse, la musique, le graff …. mais hélas il s’est arrêté en 2012. Il paraît qu’il y a aussi un peu de street art mais j’y suis passée rapidement et je n’en ai pas vu, j’espère que vous aurez plus de chance que moi 😉

manchester street art

Enfin pour terminer je vous propose cette photo que vous pouvez épingler sur l’un de vos tableaux Pinterest, avec un lien vers mon article, pour le retrouver facilement :

street art bowie manchester

Je vous recommande fortement cette visite street art à Manchester, mais Hayley a d’autres cordes à son arc, et propose aussi des visites dans la ville sur d’autres thématiques : architecture, vie souterraine, autres quartiers … selon ce qui vous intéresse, elle saura vous satisfaire ! Un grand merci à elle pour toutes ses explications précieuses.

Hayley the skyliner street art tours manchester

Et rappelez-vous, Manchester est très bien desservie depuis Paris ou Lyon (avec FlyBe par exemple), en vol direct !!

THE SKYLINER
Site Web : http://www.theskyliner.org

VISIT MANCHESTER
Site Web : http://www.visitmanchester.com

VISIT BRITAIN
Site Web : https://www.visitbritain.com/fr/fr

8 commentaires

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>