TBEX et Manille

Après mon premier article où je vous envoyais des cartes postales des Philippines et vous relatais le voyage en avion avec EVA Air, voici la suite, relatée de façon chronologique …

TBEX ASIA – MANILLE, PHILIPPINES

Notre activité principale pendant nos deux premiers jours à Manille fut la participation au salon Travel Blog Exchange (TBEX) qui se déroulait dans la ville au PICC (Philippines International Convention Center).

LE SALON

tbex manille

Il a lieu en Asie mais aussi en Europe et aux USA, avec des villes d’accueil différentes à chaque fois. Cela permet aux blogueurs de voyage d’avoir une opportunité d’y aller sans forcément faire un long voyage. Son but est multiple : il permet aux blogueurs de faire connaissance bien entendu, car ils ne se connaissent pas tous forcément, ou alors seulement virtuellement.

Des exposants sont présents, qui viennent à la rencontre de blogueurs pour faire la promotion de leur destination, que ce soit par un voyage, la mise en place d’affiliation (publicité) sur leur support. Cela est l’occasion de rencontres brèves (speed-datings) où chaque blogueur peut se présenter pendant 10 minutes, (c’est court mais c’est une première approche), donner son kit media ou une carte de visite pour développer éventuellement l’entretien plus tard. Pour une meilleure organisation une prise de rendez-vous est fortement conseillée quelques jours avant.

Plusieurs conférences ont également lieu, sur des sujets très variés autour du blogging voyage : consolider sa communauté, mieux écrire, améliorer ses photos ou video, sur les réseaux sociaux, etc … il y en a pour tous les goûts et tous les niveaux. Cela se passe en anglais bien entendu.

L’ORGANISATION

La machine est bien rôdée et les horaires étaient respectés, je n’ai pas constaté de cafouillage, et l’ambiance était très bonne. J’aurais juste à redire sur la température des salles, qui étaient de vraies glacières, hyper climatisées. Les blogueurs américains ou australiens n’avaient pas l’air de s’en offusquer, sans doute habitués et déambulant en tee-shirt tandis que j’étais frigorifiée avec mes pulls et écharpe en cachemire ainsi que ma doudoune Uniqlo.

tbex manila 2016

LES CONFERENCES ou « breakout sessions »

J’ai assisté à plusieurs sessions, en plus des keynotes d’ouverture et séances plénières : How to improve your architectural photographs avec Ajay Sood, un photographe indien très reconnu, qui a travaillé pour de grands magazines. Il nous a donné des astuces multiples pour améliorer nos clichés, que ce soit au niveau du cadrage, de la composition, de la déformation, etc … J’ai trouvé son intervention très utile et inspirante, car elle était illustrée d’exemples, quelques unes de ses photographies prises dans le monde entier.

tbex manila philippines

J’ai été un peu moins convaincue par une autre session, sur l’art d’écrire des revues d’hôtel. Vous savez que mon blog en publie un certain nombre … mais je n’aborde pas la rédaction de mes articles de la même façon que Jennifer Dombrowski, qui avait un point de vue très américain sur le sujet et des préoccupations à mon sens différentes en matière d’hôtellerie que nous autres européens.

Tika Larasati, Responsable Marketing de Skyscanner, a su passionner son audience en détaillant la façon dont elle analysait les retombées d’une campagne menée avec un blogueur. Il était très instructif de voir les coulisses et les immenses possibilités qui sont offertes pour décortiquer les résultats, en visant bien sûr la « conversion » c’est-à-dire ce qui amène le visiteur d’un site ou blog à acheter un produit ou au moins installer une application Skyscanner sur son appareil. Le titre de son intervention : « Don’t gamble your money on bloggers, know what to measure, and how to measure success » (davantage destinée aux professionnels du tourisme qu’aux blogueurs, en fait).

skyscanner breakout session manila

Cailin O’Neil est une pro de Snapchat et elle nous a expliqué dans sa session « Snapchat & more : how to make social media video content work for you« . Je ne suis pas fan de Snapchat, mais avec la disparition de Vine, je me dis qu’il va peut-être falloir que je m’y mette … grosse réflexion en ce moment. Ce n’était pas inintéressant, mais comme dit précédemment, Snapchat ce n’est pas trop mon truc aussi j’étais un peu moins attentive.

J’ai été par contre très séduite par les explications de Scott Herder, qui avec sa compagne Megan réalise des videos de ses voyages, et nous a donné des conseils pour faire de tels films hyperlapse avec notre smartphone. C’est de façon surprenante plutôt simple, à condition de respecter quelques règles élémentaires. Si vous voulez voir ce qu’ils font, voici leur blog : Bobo and Chichi

LE SPEEDNETWORKING

Je fus déçue sur ce point, à part Skyscanner je n’ai pas trouvé d’interlocuteurs qui m’intéressaient, il n’y avait en fait aucun office du tourisme. Je pense donc qu’il faut continuer à venir à Top Resa, au WTM de Londres, à la journée ONAT à Paris ou encore au Salon des Blogueurs de Voyage We Are Travel pour créer de tels contacts. J’ai pu néanmoins discuter avec deux responsables des évènements en Malaisie, avec Ian Cumming le créateur de Travel Massive, partenaire du TBEX. J’ai été fort contente de rencontrer d’autres blogueurs comme Sarah et Karl-Philip de Nomad Junkies qui venaient du Québec, Potpot Pinili de Travel Trilogy, un blogueur philippin, et Claire Rouger co-fondatrice du blog Authentic Food Quest.

LES SOIREES

De toutes les soirées auxquelles nous avons pu assister, ma préférée fut la soirée de clôture, avec un groupe qui a tout simplement mis le feu à la salle (le très beau « Chaos, city of dreams ») sur le thème de l’Oktoberfest. La bière coulait à flot, les chansons percutantes, et il y avait amplement de quoi se rassasier.

tbex manila philippines


Nous nous sommes échappés quelques heures du TBEX pour nous promener dans Manille, tout d’abord dans ce qu’il reste du Fort Santiago, dans le quartier Intramuros, qui est le plus ancien de la ville. Il faisait chaud et très humide, avec quelques averses, aussi les couleurs ne sont pas formidables ! Dans le Manille congestionné par la circulation, c’est une belle parenthèse avec un peu de verdure, qui nous transporte aussi dans l’histoire parfois sombre des Philippines. C’est le conquérant espagnol Miguel López de Legazpi qui l’a fait construire quand la ville était rattachée à l’empire colonial espagnol, c’est un lieu qui servait de garnison à l’artillerie espagnole.

fort santiago manille

 

On y retrouve des statues représentant les conquistadors espagnols de l’époque.

manille fort santiago

fort santiago manille

Voici l’entrée monumentale du fort qui date de 1714 ….

fort santiago manille

Au nord du fort, depuis le Baluarte de Santa Barbara, une caserne espagnole du XVIIIème siècle, on a une vue panoramique sur une partie de Manille et le très pollué Pasig, où navigue bon nombre de bateaux de toutes tailles.

fleuve pasig manille

José Rizal , un artiste, poète et romancier philippin qui eut un rôle très actif dans l’émancipation de son peuple, fut incarcéré au Fort Santiago avant son exécution en 1896. C’est un héros national dans le pays !

Un musée lui est d’ailleurs consacré ici (Rizal shrine) avec quelques uns de ses effets personnels et oeuvres (mais nous ne l’avons pas visité). Par ailleurs, un mémorial rend hommage aux victimes de l’armée impériale japonaise, qui à la fin de la seconde guerre mondiale, a massacré ici plusieurs centaines de prisonniers philippins et américains, et aussi des civils.

fort santiago manille

Nous avons ensuite arpenté quelques rues d’Intramuros, aux alentours de la Cathédrale. Celle-ci a connu de nombreuses reconstructions depuis 1581 ! A chaque typhon, tremblement de terre, incendie ou guerre de 1945, il fallait s’y remettre. Les philippins sont très religieux, l’empreinte de l’occupation espagnole (trois siècles quand même !) est très forte et ils sont très catholiques. Il y avait une cérémonie en cours lorsque nous sommes venus, aussi nous n’avons pu rentrer.

cathedrale manille

Nos pas nous ont amenés dans les rues alentours, pour nous imprégner de l’ambiance d’Intramuros, l’ancienne ville fortifiée fondée en 1571 par Lòpez de Legazpi.

manille philippines graffiti

philippines manille intramuros

Les «Pedicab» ou «Trisikad» (bicycle taxi) attendent le client, on croise quelques stands de nourriture, quelques coqs en cage aussi …

tricycle manille philippines

Par temps humide voire pluvieux, le séchage du linge peut devenir problématique … et surtout un peu long !

philippines manille

manille intramuros


Le lendemain nous sommes allés dans un autre coin, Binondo, le plus ancien quartier chinois du monde, paraît-il. Nous avons parcouru une rue où se tient un marché, avec des stands de chaque côté. La voie n’étant pas fermée à la circulation c’est un sacré chaos entre voitures, jeepneys et piétons qui se croisent …

Mais les jeepneys, c’est quoi ? C’est le moyen de transport le plus utilisé à Manille … entre bus et taxi. Les militaires américains, en quittant les Philippines à la fin de la deuxième guerre mondiale, ont donné ou vendu pour un dollar symbolique des centaines de ces jeeps dont ils n’avaient plus besoin. Les philippins les ont rallongés, et ont installé deux bancs à l’arrière, les ont customisés et le jeepney était né ! Il paraît qu’il y en a plus de 50 000 en circulation dans la capitale ! En moyenne chaque véhicule peut transporter 12 à 18 passagers, mais parfois plus car certains s’accrochent à l’extérieur, sur les côtés ou sur le toit. Chacun « tune » (customise) le sien de couleurs éclatantes et de chromes brillants :-) Ils sont maintenant produits par des usines aux Philippines, et en sont le symbole, surtout à Manille.

manille jeepney

manille binondo marché

Nous sommes surpris d’y voir quelques chiots à vendre, vu le nombre de chiens errants dans les rues … on suppose que les gens se laissent attendrir puis les abandonnent ?

Sur les étals j’ai vu ces jolies pommes sucrées « cherry apples », des christophines (ou chayotes), du gingembre, des arachides, du maïs … et bien d’autres fruits et légumes. On trouve aussi dans cette rue quelques articles de confection ou petits accessoires (montres, bijoux …).

binondo manille philippines

manille binondo

manille binondo marché


Les petits « plus » :

→ Jeepney karaoke avec JeepneyTours :-)  Ne pas voir le temps défiler dans les bouchons de Manille, pourquoi ne pas tester le transfert depuis l’aéroport en Jeepney Karaoke (climatisé) ? On a testé pour vous et c’était génial ! Tout y est : la sono, les micros, l’écran, vous pouvez donner de la voix, vous allez juste casser les oreilles du chauffeur :-)

→ Expérimenter un massage d’une heure au Quan Spa du Marriott – 2 Resorts Drive, Pasay City, Manila, 1309 Metro Manila – Dix contre un que vous allez vous assoupir, surtout si comme nous vous arrivez d’un vol de treize heures ! Papouillage de la tête aux orteils, un sans faute …. et vous ressortez tout détendu !

 

OÙ DORMIR ?

Nous avons tout d’abord séjourné dans un boutique hotel installé dans une ancienne maison de style hispanique. Suivant la localisation le wifi peut être plus ou moins performant, préférez donc les chambres dans le bâtiment principal, proches de la réception. Comme tous les endroits à Manille, un peu trop climatisé à mon goût, mais pas mal de charme et un beau jardin qui abrite une piscine ! Très grandes chambres familiales (pour moi une « Classic » avec un grand lit et un lit simple)

manille henrys hotel

THE HENRY HOTEL
2680 Compound, F.B. Harrison St, Pasay
Metro Manila
Site Web : http://www.thehenryhotel.com/

Plus impersonnel, situé dans une tour du quartier d’affaires Makati de Manille, la résidence Picasso nous a accueillis pour seulement une nuit, avant de repartir pour la France. Elle a l’avantage de disposer d’une kitchenette pour ceux qui ne souhaitent pas aller au restaurant à tous les repas. Bel espace bureau et fauteuil confortable pour travailler. Service un peu confus au petit-déjeuner, nous n’avons pas testé le restaurant.

PICASSO BOUTIQUE SERVICED RESIDENCES
119 L.P. Leviste St., Salcedo Village, Makati, 1227
Makati, 1227
Site Web : http://www.picassomakati.com/

 

Un grand merci à l’office du tourisme des Philippines pour son invitation ; j’ai hâte de partager avec vous les autres visites faites pendant ces quelques jours ! Désolée si cet article était un peu trop long, j’espère que vous êtes arrivés au bout … Prochain stop : l’île de Cebu !

OFFICE DU TOURISME DES PHILIPPINES
Site Web : http://itsmorefuninthephilippines.co.uk/

15 commentaires

  1. 1

    Dans le tourisme les marchés sont différents selon les pays, les créateurs de contenus également ont des méthodes différentes adaptées à leurs lecteurs et à leurs clients. Je ne suis pas fan de ces rencontres inter-blogueurs mais trouve du coup plus interessant d’assister à un salon international ou alors un salon qui mixe les thématiques. Très enrichissant de lire ton expérience.

  2. 3

    Salut argone,

    C’est l’article francophone sur le tbex le plus complet que j’ai trouvé sur le web, merci.
    J’ai l’impression que tu ne te t’es pas ennuyée aux Phillipines ! Pour y avoir participé l an dernier à Bangkok ce que j apprécie au tbex ce sont certaines conférences où les « speakers » expliquent comment ils ont réussi et ils partagent leurs méthodes ou techniques en détails. La conférence avec Skyscanner avait l’air intéressante ça permet aux blogueurs qui n’ont pas encore travaillé avec cette marque de voir comment elle analyse les retombées d’une campagne. Les animations sont aussi importantes dans un événement de ce type pour mettre les blogueurs dans de bonnes conditions 😀

  3. 5
  4. 6

    Ahahah j’avoue avoir explosé de rire sur les américains et australiens qui se baladent en t-shirt dans des pièces climatisées à -17°C 😀 c’est tellement vrai !!

    Sinon je trouve ton expérience très intéressante, j’avais hésité à aller au TBEX de Stockholm en juillet dernier, pas certaine de vouloir mettre autant d’argent sans savoir à quoi m’attendre et tu m’as éclairée ! C’est intéressant de voir les approches qui diffèrent selon le point de vue dans lequel on se place (blogueur / marque / professionnels en tout genre) et surtout le pays !

    Bon, à réfléchir pour la prochaine fois alors … ahaha !

  5. 8

    Merci pour ce retour ! Il me tarde d’y assister cela doit être très enrichissant ! Et puis faut dire que le fait qu’il ait été réalisé aux Philippines c’est quand même pas mal ^^
    A bientot !

  6. 10

    Tu penses faire le WAT cette année ?
    Personnellement je m’y suis inscrite pour avoir un 1er avis avant de (pourquoi pas) envisager un évènement plus conséquent comme le Tbex.
    En tout cas, ça t’a permis de découvrir les Philippines, donc dans tous les cas ça reste une belle expérience :)
    Bises

  7. 12
  8. 13
  9. 15

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>