Shake, Mama, Shake !

Il y a peu de temps je suis retournée près de la place Jean Macé pousser la porte de l’hôtel branché de la ville. Je n’y étais pas allée depuis mon séjour du mois d’août dernier, à la suite duquel j’avais écris ma review.

L’endroit n’a pas changé mais cette fois-ci je m’y rendais à l’invitation du Mama Shelter non pour y passer la nuit mais pour manier du shaker avec mon amie Cloporte. Vous vous souvenez peut-être que j’avais adoré mon cocktail Mango Caïpiroska à la vodka, et j’avais hâte de découvrir quelques astuces et techniques de pro avec Julien, responsable du bar ; Marion (The Lady Jersey) et Laurie (With style and chic) étaient aussi parmi les élèves !

bouée mama shelter

bar mama shelter

Premier constat : faire des cocktails, ça ne s’improvise pas, enfin surtout au bar du Mama Shelter, qui doit satisfaire en soirée une clientèle nombreuse et qui veut être servie au plus vite ! Il faut donc avoir un bon stock de tous les ingrédients nécessaires : de la marmelade, confiture (eh oui !), des fruits frais qui servent aussi pour la garniture (ananas et quartiers de citron vert découpés, mais aussi fruits entiers qui sont coupés ou zestés « minute », c’est-à-dire lors de la préparation.

Il y a aussi des herbes (menthe et basilic), des sirops qui sont dans les bouteilles face au barman. Pendant la journée, des personnes sont chargées de la mise en place : ils sont chargés de couper les fruits, préparer les jus de fruits frais (citron vert ou jaune) et les purées de fruits frais.

Mais pour commencer … un cocktail, c’est quoi ? une harmonie de l’arôme de l’alcool avec différents produits (souvent du sirop et du citron pour l’équilibre entre sucrosité et acidité, ou un jus de fruit). Cela peut être un short drink servis dans des verres bas ou petits (7 à 12 cl), ou un long drink, servis dans des tumblers, flûtes à champagne ou verre fantaisie bien plus grands (12 à 25 cl).

Sur la carte du Mama, on retrouve trois grandes catégories : les « Mocktails » (15 cl) qui sont sans alcool et donc pas trop chers (7 à 8 euros). Les « Classic’s » (9 à 15 cl) (11 à 14 euros) et enfin les « Mama’s Touch (9 à 15 cl), plus originaux et dont nous avons testé deux populaires, l’Ikebana et le Primavera.

fruits découpés pour cocktails

Quid du matériel ? Là aussi, il vaut mieux avoir les bons ustensiles ! Au Mama, le poste entier du barman se compose du « bar mat« , un petit tapis de comptoir, et de tout le matériel nécessaire. Les shakers : il existe deux types différents : le shaker continental et le shaker boston, créé aux Etats-Unis, ce dernier étant bien pratique car on peut y insérer un verre et « shaker » la glace facilement.

Très important : le jigger. C’est une sorte de petit gobelet doseur qui sert à mesurer un liquide (alcool ou sirop de canne par exemple). Il peut être double comme celui que nous avons utilisé, qui est en inox. Le plus grand cône contient 4 cl (la dose universelle), le plus petit 2 cl.

shakers

Des cuillères à mélange (ou « bar spoons ») pour le mojito par exemple. Elles sont très astucieuses car à double embout, un côté cuillère pour mélanger, et un côté pilon pour écraser (la menthe par exemple).

Des passoires qui vont empêcher les glaçons de tomber, et des étamines pour filtrer la pulpe du fruit ou les paillettes de glace.

Pour finir il existe beaucoup de verres différents, en fonction du cocktail servi (je vous en ai parlé plus haut).

Voici en photo les différents matériels détaillés par Julien et que nous avons utilisés pendant notre petite leçon ! J’ai regardé sur un site marchand spécialisé et le matériel n’est pas trop coûteux, je vous dis ça au cas où vous voudriez vous reconvertir dans la mixologie !

materiel cocktail

cocktails mama shelter lyon

Julien réalise devant nous un Cosmo, un grand classique sur les cartes de cocktails. Comme vous le savez peut-être, le Cosmopolitan se prépare avec de la vodka, du Cointreau (ou éventuellement du Grand-Marnier), du jus de canneberge et du citron vert. On va ensuite remplir le shaker aux 2/3 avec des glaçons, on ajoute le mélange, on ferme et hop on shake. Le mouvement paraît simple, c’est un mouvement avant-arrière énergique (le petit film ci-dessous est là pour vous montrer eh eh) qui dure environ 20 à 30 secondes, c’est suffisant.

Cloporte et Marion ont commencé par la réalisation d’un Ikebana,  Mais AVANT TOUT : on rafraîchit le verre en le remplissant de glace pilée pendant la confection du breuvage. Mes yeux brillent en dégustant ce nectar composé de vodka, pisco (eau de vie de raisin), rose et citron vert. Décidément cet atelier me plaît beaucoup …

 

C’était ensuite à mon tour avec Laurie et nous avons fait un Primavera, un vrai délice, à base de whisky Jameson, de sirop de fleurs de sureau, de citron vert et de basilic. J’ai remarqué qu’ici la décoration des boissons était très sobre, pas de petit parasol en couleurs ou de cerises confites, j’imagine que ce n’est plus la mode :-)

cocktail passoire

bar mama shelter lyon

Julien termine par un grand classique qui plaît à beaucoup de monde : le mojito ! Comme il nous l’explique, c’est le cocktail le plus demandé au bar, mais en fait c’est souvent parce que les clients ne connaissent pas ou n’osent pas commander autre chose. C’est son rôle de les conseiller et de les inciter à faire d’autres expériences ! La France est bien loin derrière l’Angleterre ou les Etats-Unis par rapport à la culture du cocktail, il y a toute une éducation à faire, mais ça commence, les gens s’intéressent au sujet et savent comparer les endroits et la qualité des boissons servies.

Avec les bases {alcool + sucré + acide}, il faut expérimenter, jouer à l’apprenti sorcier, et avec un peu de chance le mélange fonctionne.

preparation cocktail

Un grand merci à Julien pour ce cours de mixologie, et au Mama Shelter pour l’invitation ! Tchin ! :-)

cocktail

Et vous, quels sont vos cocktails préférés ? Tentez-vous des nouveautés ou commandez-vous toujours la même chose ?

MAMA SHELTER
13 Rue Domer
69007 Lyon
Site Web : http://www.mamashelter.com/fr/lyon/

9 commentaires

  1. 1
  2. 3
  3. 4
  4. 6
  5. 7

    Je ne bois pas d’alcool car je trouve ça bien souvent trop amer, sauf en cocktails long dry. Là, j’adore ! Tout ce qui est très fruité, et j’aime autant que possible découvrir de nouvelles choses. Le mojito, monsieur le prépare donc à la maison. Mais c’est vrai que ça demande de bien s’équiper !

  6. 8

    C’est trop bon les cocktails! :) Et apprendre à les faire dans un environnement comme ça en plus, c’est le top!!! J’aime bien gouter des nouveaux cocktails un peu fancy mais en general c’est pas ceux que je préfère! 😛

  7. 9

    Une expérience très agréable en effet. Merci pour ce retour très détaillé et technique sur la question mixologie. J’adore la vidéo de Julien qui shake !!!!! A très vite devant un cocktail.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>