Le rhum de Martinique

Je n’ai pas tout à fait fini de vous parler de mon voyage en Martinique, ne vous en faites pas ! Il est difficile d’aller sur cette île sans goûter au moins une fois à du rhum, qu’il soit blanc, brun ou paille !

Un rhum agricole c’est quoi ? C’est le résultat de la distillation du jus de sucre de canne. Attention ce n’est pas le cas des rhums industriels qui proviennent de la distillation de la mélasse (résidu de la production du sucre de canne).

Nous avons pu voir différentes distilleries et habitations vraiment très différentes :

  • Neisson
  • Habitation Clément
  • Saint-James
  • Rhum J.M.
  • Habitation Saint-Etienne
  • Rhum Depaz
  • Saint-James et sucrerie La Salle
  • Rhum Trois Rivières
  • La Mauny

A l’origine simple breuvage de pirates et connu sous le nom de tafia, il a su gagner ses lettres de noblessse et désormais on sait que le rhum martiniquais est l’un des meilleurs au monde, avec une AOC depuis 1996, et régulièrement récompensé dans des concours internationaux. Ce n’est pas le cas du rhum de Guadeloupe.

Sur l’île vous pourrez même suivre un itinéraire « route des distilleries », si vous êtes vraiment passionnés par le sujet. Les rhums martiniqués les plus réputés sont Clément, Depaz, Dillon, J.M. Neisson, St James, la Favorite, La Maury et Trois-Rivières. Il y a aussi un musée du rhum à Sainte-Marie, mais nous ne l’avons pas vu. Un petit rappel néanmoins : ce n’est qu’entre février et août à peu près que vous pourrez voir le ramassage de la canne, la matière première du rhum. A ce moment-là les cheminées des distilleries fumeront 🙂

distillerie neisson

La distillerie Neisson se trouve au Carbet au nord-ouest de l’île ; elle est une des dernières à cultiver sa propre canne à sucre. On dit d’ailleurs que c’est le sol volcanique sur lequelle elle pousse qui donne cette saveur particulière au doux brevage. La marque est réputée pour son rhum blanc, utilisé pour faire le délicieux tipunch, il paraît que c’est le meilleur de l’île.

rhum Neisson bouteille

Il n’existe pas hélas de visite guidée, il vous faudra suivre les différentes étapes de la fabrication à l’aide de dépliants qui vous sont remis, et en lisant les panneaux très bien faits situés au niveau des différentes salles. Nous avons été privilégiés et avons pu écouter les explications de Grégory Vernant-Neisson dont le grand-père, Hildevert-Pamphille Neisson, a créé la distillerie en 1932 avec son frère Jean. Avec sa maman Claudine il gère désormais le domaine. Celle-ci veille à ce que le rhum de Martinique ne soit pas balayé par la concurrence des rhums industriels d’Amérique Latine. Les règles de l’Appellation d’Origine Contrôlée stipulent que le rhum agricole de la Martinique doit séjourner pendant au moins trois ans dans des fûts pour prétendre à la dénomination de rhum vieux : pas étonnant qu’il soit meilleur que ces rhums de mélasse !

roue distillerie

distillerie rhum

Grégory est très fier de nous montrer cette colonne entièrement en cuivre, c’est une Savalle, qui depuis 1952 fait cheminer la vapeur par un système en zig zag. C’est l’une des dernières en fonctionnement sur l’île, et chaque année il faut la démonter, la nettoyer, la remonter pour bien vérifier tous les éléments et s’assurer qu’elle fonctionne bien. On la bichonne, pour qu’elle transforme le moût fermenté en rhum, à travers une succession de plateaux. Progressivement, la vapeur s’enrichit de l’alcool contenu dans le jus de canne fermenté. Ce système permet de travailler en continu, contrairement aux alambics, utilisés pour d’autres alcools comme le Cognac ou l’Armagnac. Comment ça monte ? c’est par la différence de température d’ébullition entre l’alcool (78,4°C) et l’eau (100°C).

colonne cuivre distillerie neisson

Un petit passage par la chaîne d’embouteillage, c’est toujours amusant 🙂

chaine embouteillage

Le rhum « vieux » séjourne au minimum trois ans dans des fûts de chêne, c’est là qu’il prend cette belle couleur caramel. Vous connaissez aussi le rhum « hors d’âge » ? celui passe au moins 6 ans en fût, et pour le « millésimé », entre 15 et 20 ans. Le rhum « paille » est un rhum intermédiaire, il vieillit 18 mois.

fûts rhum Neisson

Nous avons eu droit ensuite à une petite dégustation, et fait des emplettes dans la boutique qui sur place accueille une clientèle qui repart avec la ou les bouteilles à la forme reconaissable entre toutes. Rhum blanc ou rhum vieux, ou même aussi du miel !

Gregory Neisson

Je vous recommande chaudement d’aller sur le site internet de la distillerie Neisson : dans le menu vertical à gauche, choisissez « la fabrication », et un petit film animé vous explique tout de façon très claire ! Personnellement je raffole de leur rhum blanc, qui est extrait du jus de canne frais et embouteillé dès la distillation. En ti punch, pas loin de là, au restaurant de plage Petibonum est très sympa pour manger les pieds dans l’eau, c’est un apéritif rêvé.

Merci à Grégory Vernant Neisson pour son accueil et ses explications 🙂

DISTILLERIE NEISSON
Le Coin
97221 CARBET
Site Web : https://neisson.fr

dotdivider

habitation clément

Autre visite sur le thème du rhum, celle de l’Habitation Clément, au François. C’est un très grand domaine qui occupe 160 hectares et où il est très agréable de déambuler entre deux séances de bronzette ! On y accueille plus de 100 000 visiteurs chaque année qui viennent découvrir l’industrie du rhum ainsi qu’une part de la culture créole.

martinique habitation clement

On y fait toujours vieillir de grands rhums mais la distillerie n’est plus en activité., où nous nous sommes rendus comme pas mal de touristes. On parle d' »habitation » car ici c’était bien plus qu’une distillerie, un vrai DOMAINE avec des plantations de canne à sucre bien sûr, mais aussi la maison principale du XVIIIème siècle, de style créole, et les dépendances, que l’on peut visiter, elles sont meublées et vraiment magnifiques. Elle fait partie du Groupe Bernard Hayot depuis 1986. Je vous encourage à lire mon article « Les plus beaux jardins de Martinique » si vous voulez en voir plus ….

jardin habitation clement martinique

Le gros atout de cet endroit c’est son grand jardin botanique, construit sur l’ancienne distillerie, avec des plantes et arbres étonnants, et des plans d’eau.

lezard tronc arbre

jardin habitation clement martinique

On se promène dans l’ancienne distillerie restaurée en 2005, convertie en « Centre d’Interprétation des Rhums Clément ». La visite est vraiment très intéressante quoique très fournie, il faut savoir prendre le temps de tout lire, car il n’y a pas que des informations techniques sur la fabrication du rhum, c’est un pan de l’histoire de l’île qui est exposé ici, qui décrit la vie des employés de la distillerie à l’époque, hommes, femmes et enfants. Les photos sont superbes et sont très fortes dans l’émotion qu’elles dégagent. Cette distillerie a fonctionné jusqu’en 1988. Là encore comme dans le parc, j’ai trouvé l’application installée sur mon smartphone très utile.

habitation clement rhum

ancienne distillerie clement

distillerie habitation clement martinique

Ce chai, magnifique, fut construit en 1999 et porte le nom de Georges-Louis Clément, qui était à la tête de l’entreprise Clément dans les années 70 et 80. En bois et acier, il combine la modernité et l’histoire de l’habitation.

chai fûts rhum habitation clement

Outre l’ancienne distillerie qui était passionnante, j’ai aimé aussi me promener dans les pièces de la maison principale, meublée en style colonial et avec des carreaux de ciment vraiment magnifiques. Auparavant, dans la case de l’économe, nous avons visionné un film intéressant montrant la visite de George W. Bush et François Mitterrand en 1991 ; de nombreuses célébrités politiques, du spectacle ….

habitation Clément

carreaux ciment maison habitation clement

J’ai aimé également découvrir la formidable Fondation Clément, car le groupe Bernard Hayot mène des actions de mécénat en faveur de l’art contemporain et du patrimoine culturel de la Caraïbe ; on en a déjà la preuve avec toutes les sculptures disséminées dans le parc, ou les belles photographies dans l’ancienne distillerie.

fondation clement art

C’est ainsi qu’on peut admirer les oeuvres d’artistes, avec trois espaces d’exposition : la Cuverie, la Case à Léo et la Case à Lucie).

musee art fondation habitation clement

Pour conclure la visite, dans la boutique on peut goûter les différents rhums ou produits dérivés (ahhhh la crème de rhum vieux façon Baileys, j’ai adoré !), il y a vraiment une gamme très étendue et je n’ai pas trouvé cela trop cher, le problème risque juste d’être le poids de votre bagage car les bouteilles en verre c’est bien lourd !

bouteilles rhum clement

HABITATION CLÉMENT
Domaine de l’Acajou
97240 LE FRANÇOIS
Site Web : http://www.habitation-clement.fr/

dotdivider

Nous voici à Macouba, au nord-est de l’île, pour voir la distillerie de Rhum J.M. Arrivant d’un chemin bétonné muni de ralentisseurs impressionnants, nous avons apprécié la vue sur la distillerie en contrebas et avons remarqué des volutes de fumée s’échapper de certains bâtiments … soyez prudents pour ne pas abîmer votre véhicule.

distillerie rhum JM martinique

jm distillerie martinique rhum

Comme vous avez pu le constater sur la photo ci-dessus, on voit beaucoup de rouge ici ! C’est la couleur qu’on retrouve un peu partout, y compris dans la petite pièce où l’on pénètre dans le bâtiment principal, sorte de mini-musée où on découvre l’histoire de la marque et du fondateur, Jean-Marie Martin, qui acheta l’habitation-sucrerie Fonds Préville au Macouba, pour fonder sa distillerie et commercialiser le rhum sous la marque J.M. En 1914, l’habitation Bellevue, Fonds Préville et la distillerie J.M. sont réunies et sont la propriété de Gustave Crassous de Médeuil. Lui-même et ses descendants feront évoluer, moderniser le site au fil des années : adaptation de l’outil de production, création d’un chai de vieillissement …

Une frise chronologique dans le bandeau supérieur permet de mieux situer l’épopée de cette marque.

rhum distillerie JM martinique

La carte fournie à l’accueil dès votre arrivée est très utile et vous permet de faire une visite en toute autonomie, en respectant l’ordre indiqué de bâtiment en bâtiment. Sur le domaine, des bancs comportent une animation sonore qui donne d’autres détails intéressants.

JM distillerie rhum martinique

Après un passage dans le jardin des cannes, nous avons regardé la canne fraîche broyée dans les trois moulins qui extraient le jus. Après ce broyage, le résidu sec de la canne, qui s’appelle la bagasse, est brûlé dans la chaudière …. c’est un parfait combustible pour produire la vapeur nécessaire à la distillation.

Dans la photo ci-dessus, vous voyez l’une des cuves de fermentation, très amusant car on voit de nombreuses bulles à la surface, signe que les levures sont en action, et que le jus se transforme en vin de canne.

distillerie canne rhum martinique

Ce vin de canne part ensuite dans les colonnes de distillation pour se transformer en rhum. Ci-dessous, voici les chais de rhum vieux, c’est là que grâce au maître de chai, ils se développent et que leur goût s’enrichit en toute harmonie. Pour info, JM est le seul à pratiquer encore le brûlage des fûts, qui permet de caraméliser par le feu les tanins du bois. Le choix des fûts est capital pour la qualité du vieillissement.

macouba rhum martinique jm

macouba jm rhum

L’atelier olfactif est une expérience sensorielle inédite (avant de déguster) ; on y découvre le bouquet de chacun des sept rhums de J.M., rassurez-vous on est un peu aidé par des petites fiches qui nous renseignent sur les notes de chacun, comme un parfum ! On peut aussi emporter ces fiches, car elles sont sur un bloc à feuillets détachables.

j martin rhum macouba

La visite se termine par une dégustation, derrière un très beau comptoir carrelé, au sein même de la boutique qui offre un grand choix de la gamme J.M. Je vous recommande le rhum blanc Joyau Macouba, une AOC en édition limitée, au profil aromatique très riche.

macouba rhum martinique jm

martinique rhum jm boutique

C’est une visite que je vous recommande, car parmi les neuf distilleries encore « fumantes » de la Martinique, J.M. est restée une distillerie artisanale. Pour nous c’était vraiment un « plus » de la voir en activité à la mi-janvier, car toutes les autres distilleries n’avaient pas commencé à fonctionner.

RHUM J.M. – Fond Préville – Macouba
Visite et dégustation gratuites
Site Web : http://www.rhum-jm-la-distillerie.com

dotdivider

C’est par l’impressionnante allée bordée de palmiers qu’on entre dans le domaine Depaz, à Saint-Pierre, l’une des plus anciennes habitations de la Martinique.

allee palmiers rhum depaz

Nous avons commencé par la visite du « château Depaz », qui était la résidence des propriétaires. Cette belle maison bourgeoise de style néo-classique fut reconstruite entre 1917 et 1922 par Victor Depaz ; elle surplombe le magnifique parc de 5 hectares aux arbres centenaires.

C’est en effet une histoire assez tragique car Victor Depaz est le seul survivant de sa famille, qui a été tuée lors de l’éruption de la Montagne Pelée en 1902 ; il était à cette époque étudiant à Bordeaux, et c’est lui qui est l’acteur de cette résurrection impressionnante, entamée lors de son retour sur l’île.

chateau depaz rhum martinique

saint pierre depaz rhum chateau

L’habitation Depaz est l’une des rares à avoir conservé son alimentation hydraulique intacte ; elle continue, encore aujourd’hui, à puiser une partie de son énergie de la rivière toute proche, qui arrose les communes du Morne-Rouge et de Saint-Pierre.

On s’en rend compte en quittant le château et en se dirigeant vers la distillerie : on passe devant l’énorme roue à aubes (ou à augets). Victor Depaz avait fait construire tout un réseau servant à canaliser les eaux de la Roxelane pour produire de l’énergie. On peut voir d’ailleurs plus loin la turbine hydro-électrique un peu plus loin, à côté de la « case à eau ».

depaz roue à aubes rhum

Un gros tracteur apporte dans sa grosse remorque une livraison de cannes à sucre :

canne a sucre distillerie martinique

Admirez cet impressionnant ficus (caoutchouc) planté en 1960 …

ficus caoutchouc habitation depaz

rhum depaz martinique

Nous avons beaucoup aimé cette visite libre, à l’aide d’un petit dépliant on passe d’étape en étape, du château à l’usine puis aux chais de vieillissement, au petit musée vapeur. Néanmoins, il vaut mieux venir entre mars et juin pour voir la distillerie fonctionner, ce qui n’était pas le cas lors de notre passage.

rhum distillerie depaz saint pierre

Le rhum agricole Depaz est d’une grande finesse, avec des notes florales de canne à sucre mûre, de fleur d’oranger et de fruits exotiques. Lors de la dégustation, vous pourrez savourer des rhums blancs comme la « Cuvée de la Montagne » ou un rhum vieux comme le XO Millésime 2002, médaille d’Or au Concours Général Agricole de 2019. On peut aussi, à la boutique, acheter du miel provenant des ruches du domaine.

rhum depaz saint pierre martinique

Sur place, face à la grande allée Pécoule, il y a un restaurant « Le Moulin à cannes », mais nous ne l’avons pas testé. (ouvert du mardi au dimanche de 11 h 30 à 16 h) ; il y a aussi, vers le petit musée, « La Case à Louisette », qui propose des jus de fruits frais maison.

Distillerie DEPAZ
Plantation de la Montagne Pelée – Saint-Pierre
Visite gratuite (sauf château) – Ouvert du mardi au samedi de 10 h à 13 h et de 14 h à 16 h 30
Site Web : https://www.depaz.fr

dotdivider

C’est sans doute la marque la plus connue en métropole, Saint-James, une distillerie toujours « fumante » comme on dit toujours en fonctionnement pendant la période de récolte.

L’histoire de la marque est un peu chaotique car ils étaient installés auparavant sur les hauteurs de Saint-Pierre, en 1765. Lors de l’éruption du volcan en 1902 et grâce à sa situation encaissée, le domaine n’est que partiellement détruit, heureusement, et peut reprendre son activité. Pour la petite histoire, les colis expédiés aux Poilus pendant la seconde guerre mondiale comprenaient une bouteille de rhum Saint-James !

Après la faillite du propriétaire en 1973, Cointreau rachète Saint-James et déménage l’ensemble de la production à Sainte-Marie ; plus tard, c’est le groupe la Martiniquaise qui rachète la société (en 2003). La réception et la boutique se trouvent dans cette belle demeure créole de 1875. La visite se fait ensuite (en saison d’activité) à bord d’un véritable locomotive à vapeur de 1925 qu’on traverse les plantations de canne et une partie du domaine, sur un parcours de 2,5 kilomètres et une durée de 30 à 45 mn (payant, uniquement en période de coupe de la canne, et le matin)

rhum saint james martinique

Dans une grande bâtisse attenante, on visite le Musée du rhum et de l’alambic, où l’on peut admirer du matériel ancien utilisé ici il y a de nombreuses années, ce sur deux niveaux.

saint james rhum distillerie

Fort intéressante même si on n’y rentre pas, la cave à millésimes, où les bouteilles les plus anciennes sont conservées. On notera que la plus âgée de celles-ci date de 1885, une bouteille qui était stockée par un revendeur aux Pays-Bas, et qui était le premier millésime commercialisé ! J’ai bien aimé les vitrines où étaient exposés les objets publicitaires Saint-James, le génie du marketing !

rhum saint james musee

cave rhums saint james sainte marie

RHUM SAINT JAMES
Plantation Saint James – Plaine de l’Union – Sainte-Marie
Visite du musée et dégustation gratuites – Train des plantations : tarif 5 euros (enfant 3 euros)
Site Web : https://rhum-saintjames.com/fr

Juste à côté, je vous recommande d’aller voir l’habitation Lassalle, ancienne sucrerie, qui élaborait jadis du pur jus de canne utilisé pour la distillation du tafia, l’ancêtre du rhum. On peut y accéder avec le train des plantations, sinon en voiture en 2 minutes.

Elle a été restaurée avec grand soin par Saint-James. (attention seulement ouvert samedi et dimanche entre 9 h et 17 h). Celle-ci a été inaugurée fin 2019 et comprend aussi un Atelier du Rhum, un espace de dégustation où on peut aussi acheter les cuvées La Salle, que vous ne trouverez nulle part ailleurs.

sucrerie lasalle rhum martinique

sucrerie lassalle martinique

dotdivider

C’est dans un joli petit train rouge que nous avons fait la visite des installations La Mauny, situées au nord de la commune de Rivière-Pilote ; celle-ci nous a permis de voir les différentes étapes de la fabrication du rhum. Nous sommes venus un peu trop tôt (fin janvier) pour voir les machines qui fonctionnent (il vaut mieux prévoir une visite entre février et juin) mais c’était quand même sympa. Les départs ont lieu à 10h, 11h, 12h, 14h, 15h et 16h ; le conducteur du train, qui travaille ici depuis très longtemps, donne les explications et répond également à toutes les questions.

train rouge rhum la mauny distillerie

Le nom de La Mauny a pour origine celui du comte Joseph Ferdinand Poulain, comte de Mauny, qui arriva en Martinique en 1749 et est à l’origine de la fabrication du rhum sur ces terres.

martinique rhum la mauny

C’est la plus grande distillerie de Martinique et le plus grand distillateur de rhum agricole des Caraïbes. Tout autour, vous verrez des champs de canne à sucre, qui appartiennent à la Mauny ; 10 000 tonnes de leur canne sont utilisées, et ils en achètent 18 000 tonnes aux exploitants des alentours. Le terrain étant trop accidenté pour faire une récolte mécanique, c’est la plupart du temps à la main que les tiges sont coupées. Elle est traitée dès qu’elle est coupée, en effet quatre machines de broyage fonctionnent 24h/24h pendant la période d’activité. La Mauny produit 35 000 litres de rhum par jour !

Les colonnes de distillation sont imposantes, comme vous pouvez le constater ci-dessous, l’une d’elles est en cuivre. Le « vin » est introduit dans le haut de la colonne et il descend de plateau en plateau en chauffant au contact de la vapeur introduite par le bas de la colonne. Une fois le degré d’alcool réduit, une partie du rhum sera conservé en rhum blanc, l’autre partie sera mise en vieillissement pour l’élaboration du rhum élevé sous bois ou vieux (12 à 18 mois, mais au moins six ans pour les « hors d’âge »).

colonne distillation rhum la mauny

Voici une partie du chai, où le rhum blanc repose trois mois dans des fûts de chêne de 50 000 litres avant d’être dilué, filtré puis mis en bouteille.

futs rhum chai la mauny martinique

Après ce petit tour bien secouant, nous avons retrouvé la « Cabane à Rhum » pour hésiter devant les nombreuses bouteilles de la gamme La Mauny. Il faut aussi passer au bar pour une dégustation, la marque est surtout réputée pour son rhum blanc, (de 40 à 62°) qui a remporté de nombreux prix, mais ils produisent aussi des rhums ambrés, ou des créations originales où des fruits ou autres épices sont ajoutés (rhum arrangé par exemple).

martinique rhum la mauny

Il y a également sur place un restaurant, le « Kay Mimi », mais nous ne l’avons pas testé. (ouvert du lundi au vendredi de 12 h à 16 h)

RHUM LA MAUNY
D8, Rivière-Pilote
Visite en train payante : 8 euros (4 euros de 4 à 12 ans) – ouvert du lundi au samedi de 9 h à 17 h 30
Site Web : https://fr.maisonlamauny.com/

 

En guise de conclusion, voici une version très particulière du Pater Noster (Notre Père) qu’il faut connaître par cœur si vous voulez lever votre verre à la martiniquaise ! Apprenez-la par coeur, il y aura interro dans une semaine 🙂

Prière de l’Antillais

Versets 971-972

Notre rhum qui est en fût
Que ton goût soit sanctifié
Que ton règne vienne
Que ta distribution soit faite
Sur la table comme au bar
Donne nous aujourd’hui
Notre punch quotidien

Pardonne nous nos gueules de bois
Comme nous pardonnons aussi
A ceux qui boivent du coca
Soumets-nous à la tentation
Et délivre nous de la soif
Car c’est à toi qu’appartiennent
L’arôme et la fraîcheur
Pour les siècles des siècles.

Amène (le citron)  🙂

visite distilleries martinique rhum

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comité Martiniquais du Tourisme
Site Web : http://www.martinique.org/

** L’abus d’alcool est dangereux pour la santé – A consommer avec modération **

Ce voyage en Martinique est le fruit d’une collaboration avec le Comité Martiniquais du Tourisme. Les choix éditoriaux des articles qui font suite à ce voyage me reviennent librement.

4 commentaires

  1. 1

    hehe, très drôle la prière de l’Antillais. (:
    Par chez moi, en Ardèche, il existe une version pour le pastis. xD (mais je ne la connais absolument pas puisque de toute façon, à part en cocktail fruité, je ne bois pas d’alcool. ^^ )

  2. 2

    Je ne connais pas la distillerie Neisson malgré mes 3 passages en Martinique alors merci pour la visite 🙂 Je suis allée par contre chez Clément mais j’avais été un peu déçue de la visite, j’avais trouvé le site très « commercial ».. (avec une mention spéciale pour les photos qui sont effectivement superbes) bref, si tu y retournes, je te conseille Depaz ou JM que j’aime beaucoup 🙂

  3. 3
  4. 4

Laiss