Street art à Málaga

C’était l’une des raisons qui motivaient mon désir de visiter Málaga : le street art ! J’avais vu passer sur instagram et quelques sites internet des photos de très belles fresques, qu’il me tardait de découvrir. Voici donc un petit guide pour vous donner un aperçu de ce que la ville propose dans ce domaine, et où trouver les plus belles murales.

Sur les bords du fleuve Guadalmedina

Si à une époque quelques fresques étaient visibles le long du Guadalmedina, elles ont été hélas recouvertes de tags, j’aime moins ce genre de graffiti, mais vous apprécierez peut-être. Ce fleuve qui traverse la ville de Málaga est maintenant à sec en raison de la mise en place d’un barrage. Maintenant on voit quelques maîtres promener leur chien à cet endroit, il est dommage que les berges ne soient pas vraiment aménagées pour la promenade, à pied ou à vélo (sur ma photo ci-dessous vous voyez qu’il y a eu un chemin en bois, mais il est hors d’usage maintenant, pas entretenu). On le longe donc en hauteur, au niveau de la rue.

graffiti malaga street art

Vous pouvez voir ci-dessous les restes d’une oeuvre de Ben Eine (Londres) la ligne avec lettres blanches sur fond noir, à l’envers, répondait à une autre située au dessus, peinte avec des couleurs vives, hélas recouverte depuis …

street art ben eine malaga

J’ai repéré un graff de Kenny Scharf , venu de Los Angeles en 2015. La même année, il avait peint un mur mobile à Coney Island (New York) … ses drôles de personnages sont très inspirés de la bande dessinée (comics). Ses peintures font partie des collections permanentes de plusieurs musées réputés comme le Guggenheim Museum de New York ; il aime intégrer ses « Smiles« , ces créatures déformantes qui peuvent être souriants, méchants, agressifs ou gentils.

malaga kenny scharf street art

Dans le quartier de SoHo

Vous avez peut-être vu comme moi les immenses fresques peintes en 2013 et 2015 par les plus grands artistes du monde du street art. La ville a mis les moyens pour les inviter et ainsi donner à Málaga ses lettres de noblesse en matière d’art urbain, espérant ainsi attirer un nouveau style de visiteurs, plus jeunes, pas forcément attirés par les plages ou l’aspect culturel classique du territoire.

Cette zone n’a pas toujours porté ce nom branché de « SoHo » : quartier coincé entre le port et le fleuve Guadalmedina, le « terrain Heredia » avait conservé des traces de son passé bourgeois du XIXe siècle. Mais avec le temps, ses rues sont devenues le repère des prostituées, sex-shops, et les immeubles délabrés faisaient peine à voir. La municipalité a pris les choses en main et a amélioré l’éclairage, créé des rues piétonnes et des espaces verts … et initié le MAUS « MALAGA ARTE URBANO SOHO », pour rendre encore plus visible cette transformation urbaine, rebaptisant Heredia en « quartier des arts ». Ce projet artistique a permis d’inviter les stars de l’art mural, qui ont peint sur des surfaces gigantesques.

En 2013, ce sont D*Face (Dean Stockton), Faith47, DalEast, ObeyGiant, Roa, qui sont venus exécuter ces immenses peintures qui ont donné un vrai coup de boost à ce quartier situé près du Centre d’Art Contemporain et qui n’était pas très sûr. Je ne vous présente plus ces vedettes que j’ai déjà présentées dans mes différents articles sur le street art .

obey giant malaga MAUS SOHO

Sur les vitres d’un parking situé calle Alemania, Andi Rivas a peint en grandes lettres « Hola welcome to Spain », chaque lettre étant une icône du pays ! Cet illustrateur diplômé de l’université de Grenade se partage entre ses activités de directeur artistique, conseiller de marques, muralistes, et a également la bougeotte : il a vécu à New York, Barcelone, Madrid, mais aussi aux Pays-Bas …  Il vit actuellement à Bristol au Royaume-Uni mais garde le contact avec sa province natale, l’Andalousie.

Andi Rivas Maus street art Malaga

Le collectif madrilène Boamistura (qui signifie en portugais « bon mélange ») réunit quatre artistes, qui travaillent ensemble depuis fin 2001. Ils mélangent lettres et dessins avec grand talent. « Piensa un deseo, y sal a buscarlo » (pense à un souhait, et pars le chercher) – « alcanza tus sueños » : atteins tes rêves , « ama lo que haces » : aime ce que tu fais …

MAUS malaga boamistura

Obey a même peint une deuxième fresque, peut-être pas aussi grande que l’autre, mais pas mal non plus !

malaga shepard fairey soho

Je voulais aussi vous montrer une belle collaboration entre Guillaume Alby (aka REMED) et Okuda San Miguel . Si Guillaume est bien français, il s’est installé depuis de nombreuses années en Espagne (à Madrid), après un petit passage à Sao Paulo. Je trouve que ces deux artistes se complètent vraiment idéalement … désolée pour ma photo qui n’est pas top, en raison du manque de recul pour voir l’oeuvre sur l’immeuble de l’hôtel Bahia … la fresque est baptisée « La danse de Venus et du Marin ».

Malaga MAUS Soho street art

Je ne vais pas vous montrer toutes les fresques de SoHo … n’hésitez pas à suivre aussi sur mon compte instagram atasteofgraffiti … j’en posterai de temps en temps … plusieurs portraits collés sur un mur ont attiré mon attention, ils ont été réalisés par TV Boy , artiste italien, virtuose du pochoir. Il peint même parfois sur les écrans de vieilles télévisions. Il vit maintenant à Barcelone et il utilise maintenant volontiers la bombe ou même le stylo-feutre.

A droite, Jesus Azuaga aka Le Petit Kaiser a peint cette jeune fille, tout en transparence, j’aime beaucoup. Il est originaire de Málaga, mais je n’en sais guère plus … les autres oeuvres que j’ai pu voir de lui sont très différentes, et ressemblent à celles de J.M. Basquiat.

malaga maus tv boy soho

Dans le quartier de Lagunillas

J’ai pris une tonne de photos dans ce quartier vraiment très dynamique côté street art. A vrai dire on ne sait pas où donner de la tête ! Comme j’avais pas mal de temps, j’ai pu procéder de manière consciencieuse pour ne rien louper, et j’ai quadrillé toutes les rues, cela m’a pris plus ou moins la matinée.

lagunillas street art malaga

lagunillas murals malaga

Bien que le mur ci-dessous soit signé, (Jatlyk ?) je n’ai rien trouvé sur cet artiste, … ou alors j’ai mal lu les lettres ?

jatlik art lagunillas malaga

Quartier populaire et à certains endroits en piteux état, il est situé au nord de la Plaza de la Merced, et si vous allez voir par exemple la maison natale de Picasso, prenez quelques minutes pour voir au moins quelques rues …

Tenis a peint cet hommage au danseur de flamenco Pepito Vargas il y a quelques années, elle a un peu souffert.

tenis street art lagunillas

lagunillas street art malaga

Toutes les peintures ne sont pas signées, mais j’étais vraiment bluffée par leur qualité. Mes chouchous sont Doger (ci-dessous) et Lalone, de grands artistes, dont on connaît peu les oeuvres en France hélas !

malaga street art dodger

Artiste Makiniko, (niko_stook sur instagram) mais réel talent dans le style de Picasso … il lui a fallu 35 heures pour peindre ce mur.

malaga street art lagunillas

De par sa proximité avec le quartier historique, Lagunillas attire la convoitise de l’industrie touristique et des promoteurs immobiliers … mais une vraie résistance des habitants s’est mise en place, vous pourrez le constater en lisant le texte qui accompagne certaines fresques, comme « Málaga no se vende » (Málaga n’est pas à vendre).

malaga lagunillas street art

On a parfois l’impression d’un quartier à l’abandon, quand on voit des immeubles qui ont été rasés … mais que rien n’a été construit à la place … Le mouvement de résistance créé par les habitants changera-t-il quelque chose ?

(ci-dessous, Jose Luis BorgArt aka Tenis et Lalone)

street art malaga murals

Dans le centre ville

Je pense que toutes les mosaïques Invader ont été retirées par la municipalité, hélas. S’agissant d’un centre historique, le street art est plutôt mal vu et il est très encadré. Il semble que certains ont été tolérés dans la zone du port … c’est bien dommage ! je crois que je n’ai trouvé que les deux ci-dessous.

malaga invaders street art

Dans l’ancien quartier juif, Calle Juderia, un passage près du fameux restaurant Pimpi et du musée Picasso a été peint par deux artistes locaux, et le résultat est vraiment magnifique. Belin est l’auteur de celle ci-dessous, un style particulier qui fait penser un peu à Picasso, personnellement j’adore … il joue dans les styles cubisme et réalisme, c’est fascinant.

belin street art malaga

 

En prolongement de la fresque de Belin, une autre tout aussi colorée, celle de Jonathan Morillas aka Doger , artiste espagnol originaire de Zaragoza, qui peint depuis 1995, bien actif dans le quartier de Lagunillas.

doger malaga street art

Sur un rideau de fer du magasin Apodemia , j’ai vu ce très beau papillon peint par Bogart Tenis (qu’on retrouve pas mal à Lagunillas également). Vous aurez peut-être l’occasion d’en voir d’autres, mais ce sera bien sûr en dehors des heures d’ouverture des commerces.

tenis street art malaga

Comme vous le voyez, il y a beaucoup de street art à voir à Málaga, et des artistes locaux à découvrir ! Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le sauvegarder sur Pinterest !

 

MALAGA TOURISME
Site Web : https://www.malagaturismo.com/fr

MAUS MALAGA
Site Web : http://mausmalaga.com/

2 commentaires

  1. 1
  2. 2

Répondre à Etienne Annuler la réponse.

Votre adresse email ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.