Ecole Chappe

Je suis ravie aujourd’hui de vous emmener en immersion dans un lieu pas ordinaire : une école publique …. qui est aussi un musée d’art, une véritable caverne d’Ali Baba du street art à Saint-Etienne : l’ Ecole Chappe .

C’est en 2015 que le directeur de cette école, au profil atypique, a embarqué ses équipes dans cette drôle d’aventure. En fait c’est lorsque Ella & Pitr, artistes que vous connaissez peut-être et dont la fille était élève à l’époque, avaient peint une grande anamorphose dans cet établissement. Jérémy Rousset, convaincu des vertus du street art en matière de médiation culturelle, invite un autre artiste, puis un autre … Petit à petit, de beaux noms ont répondu à l’appel : Nick Walker, Kouka, Jef Aerosol, Rero … et font de cette école publique classée « éducation prioritaire » un véritable petit centre d’art contemporain.

Le financement des interventions des artistes est certes un bon compliqué, mais ils y arrivent : vente de gâteaux réalisés par les parents d’élèves, hébergement chez un enseignant, …. mais évidemment ce n’est pas l’argent qui intéresse ceux qui viennent, mais le projet éducatif porté par l’équipe de l’Ecole Chappe. Rencontrer les élèves, discuter avec eux et les professeurs du thème abordé, suivre le processus de création artistique … c’est ce qui fait la richesse de chaque expérience, propice au débat et à la culture de ces futurs citoyens.

Youpi, Ememem est venu à Saint-Etienne ! (vous pouvez d’ailleurs voir un ou deux autres « flackings » aux environs de l’école) Vous aussi vous aimez ? Venez à Lyon faire la chasse et découvrez tous ses « pansements pour trottoirs », il y en a une multitude …

mosaique ecole chappe saint etienne

On voit souvent Poter sur les murs lyonnais, ou les festivals régionaux comme l’ Urban Art Jungle Festival organisé par l’Equipe Superposition. Il signe ici encore un travail très graphique et coloré.

saint etienne poter chappe

Jef Aerosol était très impliqué dans le projet de l’école Chappe, il a d’ailleurs refusé d’être défrayé pour son intervention … plusieurs dessins au pochoir ponctuent la visite, toujours aussi touchants et poétiques. Si vous êtes lyonnais, je vous recommande de visiter le Groupama Stadium, où vous en verrez aussi, dont le « sitting kid« , jeune garçon solitaire et pensif, une de ses oeuvres emblématiques (des « V.I.P. » – Very Important Pochoirs), qu’on retrouve dans le monde entier, accompagné de la flèche rouge, signature de l’artiste.

jef aerosol ecole chappe saint etienne street art

Contrairement à la grande peinture rouge peinte par Ella & Pitr au tout début des interventions d’artistes ici, celle de Romain Froquet n’a pas été effacée … (des voisins se plaignaient de la couleur, qui leur déplaisait).

Romain Froquet Ecole Chappe street art

Anthony Roux est très influencé par la pratique du collage en Inde, avec des thèmes comme « Ganesh and Co. », « One Dollars », « Hom-in-sumi », il ramasse en ce promenant des papiers, emballages, publicités diverses, boîtes d’alumettes …. qu’il assemble avec talent pour réaliser des tableaux (habituellement plus petits qu’ici). Il semble assez discret sur internet ou les réseaux sociaux, je n’ai rien trouvé à son nom …

Anthony Roux street art ecole chappe

Zabou peint très souvent à Londres, je crois d’ailleurs que c’est là-bas que j’ai découvert son travail pour la première fois, mais c’est logique puisque c’est là-bas qu’elle vit, depuis déjà plusieurs années. Il est d’ailleurs prévu qu’elle y expose pour la première fois en solo en 2022, à la prestigieuse Saatchi Gallery. J’espère pouvoir me rendre là-bas pour la visiter !

Mais revenons à ce grand panneau (de 12 mètres sur 3), intitulé « Défiance » : il s’agit de trois portraits de femmes peints dans le préau, représentant le combat féministe dans différents domaines. De gauche à droite : Rosa Parks, Malala Yousafzai, Kathrine Swizer.

zabout artist street art ecole chappe

Oak Oak et Cap Phi ou Erell ont signé plusieurs dessins ou collages à l’intérieur de l’établissement. Oak Oak est toujours aussi doué pour poser des oeuvres qui surprennent, utilisant l’environnement de la rue, comme ici dans ce préau, la poubelle qui devient partie intégrante du saxophone jaune.

oak oak ecole chappe saint etienne

J’aime beaucoup Kashink , qu’on voit trop peu en région Auvergne Rhône-Alpes !! Vous verrez ses oeuvres par exemple à Montréal ou aux alentours du Canal de l’Ourcq à Paris. Artiste féministe et militante, ses portraits aux yeux doubles (avec bien sûr aussi la moustache, comme la dessine l’artiste sur son visage depuis 2013) sont toujours assez troublants … et pleins de couleurs !

kashink ecole chappe street art

Le nom de Madame vous dit peut-être quelque chose si vous êtes lyonnais, en effet elle était présente au Peinture Fraîche Festival #3 , et avait posé un de ses grands collages sous une trémie de la Part-Deiu. Ici, elle a réalisé en 2018 l’oeuvre « Trait d’union » … Sous les visages, on peut lire la phrase « Dans bien des matières, les traits d’union sont élémentaires« . J’aime beaucoup ses collages qui s’inspire de l’iconographie ancienne, mais qui passent des messages importants et parlent à notre monde d’aujourd’hui. La même année, elle était intervenue dans la réception du MotelOne de Paris. Comédienne et scénographe de formation, elle s’est vite redirigée vers les arts plastiques, la sculpture, la peinture, puis le collage, utilisant pour cela des matériaux anciens (papier, tissu, bois …). Elle signe à la fois de grandes affiches comme celle-ci, mais aussi de bien plus petits travaux, des « castelets », de véritables petites scènes de théâtre.

ecole chappe street art

Ancien du collectif Birdy Kids, qu’il a depuis quitté, Pec a peint son très célèbre « Knar » dans un couloir de l’école. Vous savez combien j’adore toutes ces créations le long du périphérique lyonnais <3

graffiti ecole chappe saint etienne pec

Toujours dans la scène lyonnaise, les gones reconnaîtront l’auteur du collage ci-dessous à gauche : Big Ben …. tandis qu’à droite Gaston le héron par Bulbe , que je connais peu, et qui signe un élégant héron (?) sur un fond graphique. Il connaît bien Saint-Etienne puisqu’il y a étudié les arts plastiques il y a quelques années, à l’université.

street art ecole chappe

Artiste mondialement reconnu, c’est assez étonnant qu’il soit présent ici mais c’est pour notre plus grand plaisir : Pantónio peint dans la salle de sport de très beaux poissons volants, une fresque qui me rappelle celle exécutée sur la façade du bâtiment abritant l’exposition DéDalE à Vannes. Le street artist portugais est souvent actif en France, tant mieux pour nous …

pantonio ecole chappe

Coup de coeur pour cette « Nouvelle Marianne », peinte par Kouka , un artiste dont j’ai pu voir les œuvres au Paris République Renaissance Hotel (en façade, dans l’hôtel et dans le parking) mais aussi à Decazeville en Aveyron. Je trouve que ce portrait est très fort, et même s’il diffère des guerriers bantu qu’il peint d’habitude, on y retrouve l’aspect militant qui le caractérise.

street art kouka saint etienne chappe

Merci à notre reporter Delphine pour ces belles photos ! A ce jour, 34 artistes sont venus à l’Ecole Chappe, et environ 90 oeuvres sont visibles, un chiffre qui n’ira qu’en augmentant, j’en suis certaine ! Invader n’est pas encore venu, mais l’école l’attend de pied ferme …

Visite pendant les Journées Européennes du Patrimoine (J.E.P.) uniquement … si vous voulez la visiter, notez les dates des prochaines, ce sera les 17 et 18 septembre 2022 ! (ouverture probablement uniquement le samedi 17)

Ecole primaire publique Chappe
3 impasse Noël Mazet
42000 SAINT-ETIENNE

Partager cet article

Lieux

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.