Les plus beaux jardins de Martinique

Impossible de venir en Martinique et ne pas visiter quelques uns de ses jardins magnifiques, un peu partout sur l’île. J’espère que cet article sera inspirant pour tous les amoureux de la nature qui aiment se promener dans ces écrins de verdure.

Dans cet article nous allons voir les plus beaux jardins de Martinique :

  • le jardin de Balata
  • l’habitation Clément
  • le jardin de Bonneville
  • l’habitation Céron
  • le domaine d’Emeraude
  • l’habitation Saint-Etienne

Je souhaite faire un petit préambule à propos des jardins remarquables , car vous verrez que certains de ces lieux portent fièrement ce label. Il a été créé en 2004 par le Ministère de la Culture et de la Communication. Il ne concerne pas seulement les jardins anciens, qu’ils soient publics ou privés, du moment qu’ils sont ouverts au public au moins 40 jours par an ; il est attribué à ceux qui montrent un dessin, des végétaux et un entretien d’un niveau remarquable. Seuls 4 dossiers ont été retenus en Martinique, sur les 6 déposés, et le label est attribué pour cinq ans.

Le Jardin de Balata

C’est sans doute le plus renommé en Martinique, et donc le plus fréquenté, à une dizaine de kilomètres seulement de Fort-de-France , sur la très belle route de la Trace. On le doit à Jean-Philippe Thoze, horticulteur, paysagiste et artiste dans l’âme, qui une fois revenu sur les traces de son enfance, dans la maison créole de ses grands-parents (en photo ci-dessous), a décidé de créer ce jardin fabuleux. Un film est projeté dans une des pièces de cette demeure élégante à l’architecture typique, je vous conseille de le regarder avant votre visite. Il a fallu quelques années pour transformer la simple maison de campagne de son père, laissée à l’abandon une dizaine d’années, en ce que l’on voit aujourd’hui, un lieu abritant plus de 3000 espèces de plantes tropicales, ouvert au printemps 1986.

jardin balata martinique

jardin balata martinique

balata jardin martinique antilles

Dès le début de la visite, près de la maison, des suspensoirs à sirop dont les colibris raffolent, nous sommes restés un long moment à observer leur ballet incessant …

fleurs jardin balata martinique

Ce que j’ai préféré dans ce grand parc, ce sont les passerelles qui permettent de passer d’un arbre à un autre, à la cime des acajous géants, à plus de 15 mètres de hauteur, avec un superbe point de vue notamment sur la bambouseraie et la mare des palmiers royaux, et plus loin sur les pitons du Carbet ou la baie de Fort-de-France. Rassurez-vous, de hauts filets assurent une protection sur les côtés !

On peut se promener dans le jardin de Balata pendant environ deux heures sans s’ennuyer, passant des Zamiacées à la palmeraie, puis de la mare japonaise à l’allée royale … une halte à la mare aux poissons plaira aux enfants, qui seront ravis de les nourrir avec les petits granulés laissés à disposition.

pont canopee jardin balata martinique

Mon conseil ⇒ il y a un restaurant sur place, La Luciole, qui est pas mal du tout … notamment leur menu créole à 25 € un très bon rapport qualité-prix, puisqu’il comprend l’apéritif, une entrée, un plat et un dessert. Service sympa et relativement rapide.

Bon à savoir ⇒ Les passerelles en hauteur sont interdites au moins de 8 ans … / Quelques carbets sur l’aire de jeux vous permettront de pique-niquer si le coeur vous en dit.

Si vous voulez voir le résultat de quelques unes des photos prises là-bas en impression sur toile par Photoweb, n’hésitez pas à le lire.

Jardin de Balata – Ouvert tous les jours de 9 h à 17 h 30
Route de Balata (le jardin est accessible en bus depuis Fort-de-France, toutes les 30 mn environ sauf dimanche et jours fériés)
Tarif adulte : 14 € (pass avec le Zoo de Martinique : 28,50 €)

L’Habitation Clément

Là encore, c’est sans doute le spot numéro 1 lorsqu’on vient en Martinique. Je vous invite à lire mon article sur le rhum de Martinique pour voir plusieurs distilleries dont l’habitation Clément. Outre les installations ayant trait à la distillation du rhum, ce lieu vaut vraiment le détour pour son magnifique parc des sculptures qui a été labellisé « jardin remarquable » en 2015. On y flâne pour admirer une vingtaine d’œuvres d’artistes venant de la Caraïbe ou du monde entier, parfois énigmatiques ou évocatrices d’une histoire douloureuse. Certaines d’entre elles vous inviteront peut-être à la méditation, entre art et nature … C’est un parfait complément à la fondation Clément qui se trouve sur place, mais dans un espace fermé style musée, qui m’a fortement impressionnée également.

habitation clement art

On aime prendre son temps au coeur des plantations de canne à sucre, et faire une pause dans cet écrin de 16 hectares réunissant plus de 300 espèces végétales. Le montant de l’entrée est certes élevé, mais je trouve qu’il est parfaitement justifié pour un tel lieu.

parc martinique habitation clement

Si vous êtes conquis par ce lieu, vous achèterez peut-être l’ouvrage consacré à ce parc, détaillant chaque oeuvre, paru aux Editions Eyrolles (10 €)

Mon conseil ⇒ si vous voulez en savoir plus sur chaque œuvre (et si vous avez tout le temps devant vous), installez l’application dédiée qui regroupe tous les audio guides du lieu (gratuite).

Habitation Clément – Le François
Tarif adulte : 13 € – Ouvert tous les jours de 9 h à 17 h

Le Jardin de Bonneville

Très différent de ses confrères, le jardin de Bonneville est un site arboricole où on peut découvrir des espèces florales rares et des arbres fruitiers exotiques. Portez des chaussures confortables car il s’étale sur une surface vallonnée de plus d’un hectare, traversé par un ruisseau. L’un des propriétaires des lieux, Patrick ou Sylviane, vous emmènera sur un parcours de 900 mètres et vous montrera différentes espèces : lime, cédrat, barbadine, sapote, et autres fruits (regardez ce gros haricot rouge sur la photo) aux noms curieux pour nous métropolitains. Côté fleurs, on n’est pas en reste : héliconias, balisiers, et bien sûr les roses de porcelaine.

jardin bonneville martinique

jardin bonneville martinique

Jardin Bonneville  Quartier bonneville, La Trinité
Tarif adulte : 8 €
Visites guidées à 9 h et 11 h du mardi au samedi – sur rendez-vous à 14 h 30 le mardi, jeudi et samedi

L’habitation Céron

Labellisé jardin remarquable en 2015, il a été aménagé sur d’anciennes terres agricoles, au nord de l’île, sur le littoral qui va de Saint-Pierre au Prêcheur. Sur ce site historique, pendant deux siècles, c’est l’activité sucrière (ainsi qu’une vinaigrerie) qui a été la principale source de revenus, bien avant la canne à sucre ou le cacao. L’habitation resta longtemps à l’abandon avant d’être rachetée dans les années 1930 pour y cultiver la banane.

jardin remarquable martinique ceron

Laurence Marraud des Grottes et son mari achètent la propriété en 1980 et aménagent le terrain arboré, créant un superbe jardin en partant de l’existant, en procédant par petites touches, comme sur un tableau de peinture. Ils rénovent aussi l’ancienne maison de maître, qui reste cependant privée et qu’on ne peut visiter, mais qu’on peut voir depuis le jardin.

Le zamana d’environ 350 ans (surnommé « arbre à pluie ») est bien sûr la star du domaine ; c’est le plus grand et le plus vieil arbre de Martinique, il a d’ailleurs reçu le prix du public en 2016 lors du concours du plus bel arbre de France. C’est probablement l’un des premiers introduits sur l’île à la fin du XVIIIe siècle pour ombrager et protéger les plantations de cacaoyers et de caféiers. Ses longs bras couvrent une superficie d’un hectare et pour vous donner une idée de sa taille, sachez que dix personnes se donnant la main sont nécessaires pour faire le tour de son tronc.

arbre zamana habitation ceron

Le cheminement longe une allée d’arbres fruitiers et de cocotiers, avant de s’enfoncer dans une forêt luxuriante où on croise des fromagers, dont un très imposant avec d’impressionnants contreforts, (je n’ai pas résisté à me faire prendre en photo à l’intérieur !). Fougères, palmiers, répondent au glouglou de la rivière Céron qui coule juste à côté et traverse la propriété. On a croisé de jolis petits lézards verts tout mignons, mais pas de mygales hélas …

jardin remarquable martinique habitation ceron

jardin remarquable martinique

Les propriétaires s’orientent maintenant vers un projet agro-touristique et ont créé des bassins d’élevage d’écrevisses, une orientation prise après le passage de l’ouragan Dean en 2007, qui a bien endommagé le domaine.

Mon conseil ⇒ si vous avez le budget, restez pour déjeuner sur place ; le restaurant installé sous un immense carbet est vraiment top, mais il est prudent de réserver ! (formule entrée-plat-dessert à 39 euros le midi, et aussi à la carte).

Habitation Céron – Quartier Anse Céron- Le Prêcheur
Tarif adulte : 8 € – ouvert tous les jours de 9 h 30 à 17 h

Le Domaine d’Emeraude

Situé au Morne rouge, le Domaine d’Emeraude mérite lui aussi un arrêt sur la Route de la Trace, au pied de la Montagne Pelée. Dans ce lieu de sérénité conçu par le Parc Naturel Régional de Martinique, on explore une forêt aménagée, grâce à trois circuits de longueur différente, qui nous invitent à observer la nature luxuriante qui nous entoure.

domaine emeraude jardin martinique sentier

domaine emeraude martinique

domaine emeraude jardin martinique

Lors de votre visite du Domaine d’Emeraude, vous pourrez aussi apprendre une tonne de choses sur la Martinique, comment s’est formée l’île au fil des siècles, quelles espèces animales on peut y voir, sur terre ou dans la mer, et bien sûr la flore …. Ce n’est pas très grand mais très intéressant et on peut dire que l’île est championne de la biodiversité ! Ce pavillon d’exploration de la nature est très instructif et ludique.

morne rouge jardin flore sentier emeraude

martinique jardin emeraude

Bon à savoir ⇒ un ou deux carbets sont à la disposition des visiteurs, donc pourquoi ne pas apporter votre glacière et un bon pique-nique ? (il n’y a pas tellement de restaurants aux environs)

Le Domaine d’Emeraude – Morne Rouge
Tarif adulte : 6 € – ouvert tous les jours de 9 h à 16 h

Habitation Saint-Etienne

Nouveau venu dans le monde des distilleries (la marque a été relancée en 1994 par les nouveaux propriétaires), l’habitation Saint-Etienne offre au public la possibilité de voir la distillerie d’origine (ancienne, qui ne fonctionne plus) ainsi que les chais, et propose une dégustation. Je vous en parle ici car sur place leur jardin botanique est vraiment très beau, il a d’ailleurs reçu le label « jardin remarquable » dont je vous parle en préambule. On peut y voir aussi quelques sculptures, dont « La Vision des Vaincus » et « La Sainte-Alliance » (ci-dessous) du plasticien et céramiste martiniquais Victor Anicet qui représente une caravelle monumentale en métal, celles-ci donnent une magie particulière au lieu. Un autre artiste a planté son glaive géant dans la pelouse, c’est le « Stairway to Heaven » de Philippe Perrin. Bref c’est une très jolie promenade, à faire en autonomie grâce au joli plan très poétique, dessiné par l’illustratrice Federica Matta fourni à l’accueil.

Tout en longeant le canal, vous trouverez 200 espèces végétales : des citronniers, le zamana, la palmeraie, les figuiers maudits et les litchies, l’allée de palmiers royaux et la cascade. On en prend plein les yeux, en méditant sur la citation d’Edouard Glissant , poète et philosophe martiniquais, « Rien n’est vrai, tout est vivant » …. pas loin, on entend aussi couler la rivière Lézarde.

jardin sculptures habitation saint etienne

habitation saint etienne gros morne martinique jardin

jardin botanique habitation saint etienne

HSE – Gros Morne
Entrée libre – ouvert tous les jours de 8 h à 17 h

Si vous avez visité certains de ces jardins, donnez-moi vos impressions, qui seront peut-être différentes des miennes ! Cet article peut être épinglé sur Pinterest …

 

10 commentaires

  1. 1
  2. 2
    • 3

      pour optimiser ton temps sur place, je te conseiller l’Habitation Clément, où tu pourras passer du temps dans le parc magnifique, mais également visiter l’ancienne distillerie et tout le domaine qui est passionnant.

  3. 4
  4. 5

    Quel voyage rafraîchissant ! Toutes ces belles couleurs exotiques qui font voyager rien que regardant tes photos :) La nature est décidément très riche, j’aimerais beaucoup découvrir tous les jardins que tu décris. Hâte de lire la suite des épisodes…

  5. 8
    • 9

      oui de juillet à novembre il fait plus chaud et il y a davantage de pluie, j’ai trouvé qu’en janvier c’était parfait, autour de 26 degrés, mais c’est la saison haute donc les prix des vols ou locations et hôtels sont plus élevés. Prévoir au moins dix jours sur place pour ne pas courir !

Répondre à Alex Annuler la réponse.

Votre adresse email ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.