Guadeloupe : Basse Terre

J’ai le plaisir de continuer mon récit de voyage en Guadeloupe, ces îles des Antilles qui nous ont tant plu. Dans cet article je vais vous donner quelques idées de visites et activités à Basse-Terre, qui est l’aile gauche du papillon, les deux îles ressemblant énormément à ce bel insecte. N’hésitez pas à relire mes articles sur Grande-Terre si cela vous dit.

Commençons par le magnifique jardin botanique Deshaies , au nord-ouest, tout simplement sur la commune de Deshaies. Je vous recommande de venir tôt le matin car c’est un lieu qui a pas mal de succès auprès des locaux et des touristes …

Dès l’entrée franchie, on se retrouve face à un immense bassin où des petits poissons japonais sont amassés dans l’eau, guettant tout visiteur qui aurait un petit quelque chose à donner à manger …

guadeloupe jardin botanique deshaies

guadeloupe jardin botanique deshaies

Cette magnifique propriété de 7 hectares appartenait à l’artiste Coluche, qui l’avait achetée en 1979. On peut voir ci-dessous sa maison, qu’il est d’ailleurs possible de louer, cherchez sur Airbn’b ;-). Avec quatre chambres, la villa d’architecture créole avec piscine et solarium peut accueillir jusqu’à 11 personnes. Le gros « plus », c’est que vous pouvez vous promener dans le jardin avant l’arrivée des visiteurs, comme de vrais « VIP » ! La photo incontournable et à publier sur instagram c’est celle-ci, avec les flamants roses au premier plan et la jolie cascade …

 

 

villa coluche guadeloupe deshaies

C’est grâce à l’ancien propriétaire, Guy Blandin, qu’on peut admirer cette variété de plantes rares (hélas beaucoup ont disparu lors du passage du cyclone Hugo). Le jardin est articulé en plusieurs « mondes » en fait ! Asie Tropicale, arbres tropicaux, palmiers … grâce au plan fourni à l’entrée on peut se repérer, et des pancartes permettent d’identifier les arbres et plantes.

Michel Gaillard, paysagiste et pépiniériste (et ami de Coluche), a racheté le domaine après son décès en 1986 ; l’humoriste lui avait demandé d’entretenir le jardin en échange de l’utilisation des terres pour y créer sa pépinière. Ce fut non sans difficulté qu’il a réussi ensuite à mener à bien ce projet de jardin botanique ouvert au public … l’ouverture en avril 2001 couronne de succès son entreprise, car c’est maintenant un des lieux les plus visités en Guadeloupe.

jardin deshaies guadeloupe

Un des incontournables est cette volière aux loriquets, qui sont en semi-liberté et moyennant une petite pièce vous pourrez acheter un peu de nectar dont ils sont friands … ils se poseront sur votre tête, vos épaules … succès photographique assuré !

guadeloupe loriquet oiseau deshaies

Notre balade se poursuit, entre roses de porcelaine, gingembre rouge, arbre fromager (ci-dessous à gauche), bougainvillées, hibiscus et orchidées …

guadeloupe jardin deshaies arbre fromager

guadeloupe jardin deshaies oiseaux

Malgré un prix un peu élevé, c’est une visite très agréable à faire en famille durant votre séjour en Guadeloupe, un vrai voyage pour les sens, pour les petits et les grands. Il y a également un restaurant et un snack sur place, mais nous ne l’avons pas testé.

Jardin Botanique – Villers, Deshaies
Ouvert de 9 h à 17 h 30 du lundi au samedi et de 8 h à 12 h 30 le dimanche – Tarif adulte : 15,90 € / enfants 5 à 12 ans : 10,90 €

Nous avons ensuite choisi de voir la Maison de la Forêt et opté pour une marche sur le sentier d’interprétation, c’est le plus court, mais il nous a occupés plus de 10 minutes car nous avons pris notre temps. C’est vraiment une très belle excursion dans la forêt tropicale avec les fougères et autres plantes luxuriantes tropicales.

guadeloupe sentier interpretation foret

foret guadeloupe mamelles

Nous avons ensuite rejoint la cascade aux écrevisses, il est vrai qu’elle attire pas mal de monde, mais peu sont assez courageux pour se baigner dans l’eau un tantinet fraîche 😉 Un bain bien vivifiant dans un cadre magnifique, je vous le conseille …

guadeloupe cascade ecrevisses

Nous passons par le parc des Mamelles par la route de la Traversée. Nous n’avons pas visité le zoo car nous n’aimons pas les zoos … tout simplement :-) Par la fenêtre on admire le paysage, et toutes ces montagnes verdoyantes …

guadeloupe route de la traversee mamelles

guadeloupe parc mamelles

L’après-midi nous avons rejoint la plage de Malendure sur la côte Ouest, à Bouillante, qui n’est pas très grande et où il est hélas très difficile de se garer. C’est un spot très couru puisque c’est là que se trouve la réserve naturelle sous-marine Cousteau. Nombreux sont les amateurs de plongée qui viennent pour admirer le récif de corail avec poissons et tortues. Je me suis contentée de snorkeling et j’étais vraiment excitée lorsque j’en ai aperçu, nageant au large, mais assez en profondeur. J’ai tenté de faire quelques photos avec mon smartphone mais ce n’était pas terrible.

guadeloupe malendure cousteau

guadeloupe eau coco noix

Sur place pour manger je vous conseille de composer votre sandwich (un « bookit ») à l’un des stands sur la plage (Chez Melo par exemple). Nous avons fait l’erreur d’aller dans un restaurant, Gina délices, qui fut notre seule déception à Basse Terre … service d’une nonchalance absolue, nous avons attendu vraiment très longtemps avant d’être servis … (la fille de la propriétaire ne faisant absolument rien à part checker son téléphone … la seule serveuse en salle faisait ce qu’elle pouvait). Bien rafraîchissante, une eau de coco coupée pour vous sur la plage (oui, la paille en plastique c’est pas bien !)

Sur le chemin du retour nous avons fait un petit arrêt pour voir la belle plage de l’Anse à la barque et son phare. C’est une superbe crique bordée de cocotiers, dont nous avons eu du mal à repartir … la plage est petite mais pas très fréquentée ! Vous la trouverez entre Bouillante et Vieux-Habitants.

barque pecheur guadeloupe

basse terre anse barque

A Basse-Terre nous avons fait également une activité assez différente : une sortie en bateau avec Blue Lagoon. Pour cela il faut rouler jusqu’à Sainte-Rose au nord de Basse-Terre, où se trouve le point d’amarrage de leurs embarcations.

blue lagoon guadeloupe bateau

Quelques minutes après le départ, nous passons à côté d’un îlet paradisiaque, l‘îlet blanc, mais plusieurs bateaux s’y sont déjà arrêtés aussi nous continuons notre route …

guadeloupe ilet blanc

et traversons la mangrove, un éco-système passionnant, que j’avais pu découvrir lors d’un précédent voyage en Martinique . Il faut faire attention aux branches qui entravent le passage de notre petit bateau,ce sont pour la plupart des palétuviers, dont les racines pénètrent dans l’eau, permettant le développement de crustacés … on y trouve même des huîtres, une variété creuse qui s’accroche aux racines immergées.

Nous avons la chance d’apercevoir une aigrette en nous éloignant, c’est le seul oiseau marquant vu ce jour-là. Il faut dire que comme nous étions à bord d’un bateau à moteur, ils devaient être effrayés. Vous n’aurez pas ce problème si vous explorez la mangrove en kayak.

guadeloupe mangrove

guadeloupe mangrove

Un peu plus loin nous avons fait un autre arrêt et notre accompagnateur Clément nous a montré quelques specimen de la faune aquatique, à portée de main, les échinodermes, ou animaux à la peau épineuse. Oursin blanc, oursin noir à longs piquants, concombre de mer, étoile de mer ophiure … saviez-vous que beaucoup d’espèces d’étoiles de mer ont la faculté de voir leurs branches repousser ? Ce pouvoir de régénérescence est un phénomène que les scientifiques étudient de près, pour lui trouver des adaptations en termes de recherche appliquée à l’homme. Quant à l’oursin, il en existe deux types, l’oursin régulier et l’irrégulier, la différence se situant essentiellement sur la position de leur bouche et leur anus. Quoi qu’il en soit, je n’aimerais pas marcher dessus pieds nus !!!

guadeloupe etoile mer oursin

guadeloupe oursin blanc

Nous avons ensuite fait un peu de snorkeling, j’attendais ce moment avec impatience. Le bateau a jeté l’ancre près d’une épave qui se trouvait à petite profondeur et nous avons pu nous faire plaisir … (les masques, tubas et palmes étaient prêtés, mais on peut apporter son propre matériel bien sûr). Il y avait pas mal de petits poissons colorés, mais ce n’est pas facile à photographier ! Il s’agit d’une ancienne barge coulée lors du cyclone Hugo en 1989.

Le grand cul-de-sac marin est une réserve naturelle exceptionnelle et on peut la découvrir aussi en catamaran, en kayak ou en paddle … mais vous n’en verrez qu’une petite partie puisqu’elle couvre au total une superficie de 15 000 hectares. Autre façon de la voir, en participant à une sortie en ULM ?

guadeloupe snorkeling

snorkeling guadeloupe cul de sac

Nous terminons notre excursion par l‘îlet blanc, qui fait partie de la réserve naturelle du parc national de la Guadeloupe. C’est déjà la fin de la journée et le ciel commence à prendre une belle couleur rose ; nous prenons un petit punch tout en regardant le soleil se coucher. Le sable est garni de nombreux Bernard l’ermite, il faut faire attention à ses fesses si l’on s’assoit :-) Enfin, le ciel s’embrase et il est temps de rentrer à Sainte-Rose, juste en face de cet îlet.

guadeloupe plage ilet blanc

coucher soleil guadeloupe sunset

Excursion Blue Lagoon – Tarif : 38 € par adulte, 20 € par enfant (2 à 10 ans) – Durée 4 heures (groupe de 4 à 11 personnes)

J’espère que cet article vous a donné envie de partir aux Antilles et tout particulièrement en Guadeloupe ! N’hésitez pas à relire mes autres articles sur ces belles îles …

orchidee jardin deshaies guadeloupe

5 commentaires

  1. 1
  2. 2
  3. 4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.