Stari Grad, Vrboska, Jelsa et Sucuraj

Mon article précédent sur Hvar étant un peu long, j’ai préféré regrouper dans cet article les visites que nous avons faites toujours sur cette île, à Stari Grad, Vrboska, Jelsa et enfin Sucuraj ou arrive et repart le ferry. Vous connaissez peut-être la Croatie et pour nous c’était la deuxième fois que nous allions dans ce pays, mais notre précédent voyage remontait à de nombreuses années.

Après avoir quitté Hvar, nous avons donc fait un long arrêt à Stari Grad, séduits par le port abrité par la presquîle de Kabal, entouré de montagnes d’un côté, et dont les quais sont occupés par des cafés et restaurants. Les bateaux colorés bien alignés, la promenade bordée de palmiers le long de la Riva, c’est vraiment une ville très agréable, niché au fond d’une longue baie de 6 km. Les grecs ne s’y sont d’ailleurs pas trompés puisqu’ils y ont installé leur première colonie en 385 avant Jésus-Christ.

croatie hvar starigrad port

croatie hvar stari grad

L’une des attractions principales de Stari Grad, c’est l’ancienne maison de Petar Hektorović , poète et humaniste né ici en 1487. C’est lui qui a dessiné les plans de cette belle demeure Renaissance au style un peu fortifié, en 1520. On y retrouve à plusieurs endroits des inscriptions en latin et en croate qui sont des extraits de ses oeuvres, dans la pierre du fortin, sur la façade, autour de l’aquarium, ou sur une tablette de marbre : « Garde l’avenir en mémoire », ou encore « Petar Hektorović, fils de Marino, a construit à ces frais cette maison pour lui-même et pour ses amis ».

Nous avons beaucoup aimé nous promener dans le beau jardin, qu’il a conçus lui-même, mais la star du lieu c’est ce grand bassin « aquarium » ou l’eau de mer se mêle à l’eau douce venant de la source qui jaillit à cet endroit. Suivant la tradition du XVIème siècle, les mulets qui y nagent ne sont jamais pêchés.

Autre particularité, des toilettes, situées dans l’entrée, une installation très rare à l’époque en Europe. Il paraît que le chantier du fortin a duré quarante ans, il y a donc consacré une bonne partie de sa vie, y passant ses derniers jours.

stari grad croatie

stari grad maison bassin poissons

Petar Hektorovic Stari Grad

stari grad visite maison poète

Appeler cela un « musée » est peut-être un peu prétentieux, mais on peut voir une cuisine dalmate et une cave à vin typiques à l’île de Hvar, une collection ethnographique réunie en 1964, composée d’objets originaux typiques du coin, mis en scène de façon à reproduire les conditions de vie et la manière dont on vivait à l’époque de Hektorović.

stari grad petar hektorovic

hvar croatie stari grad

Un peu à l’écart de la ville il y a également un monastère dominicain, et nous avons visité l’ église Saint-Rocco :

monastere stari grad croatie

eglise stari grad croatie

stari grad eglise monastere

A quelques kilomètres de là, nous arrivons à Vrboska, plus modeste que Stari Grad, mais charmante également. Les maisons entourent un bras de mer enjambé par trois ponts. J’ai aperçu une ruine de conserverie près de l’endroit où nous nous sommes garés, et en effet c’est une industrie qui a rendu un temps la ville prospère. Les activités sont maintenant concentrées autour de la pêche et du tourisme.

hvar vrboska croatie

vrboska port croatie

croatie hvar vrboska

Vrobska est dominée par une curieuse église-forteresse, l’ église Sainte-Marie et son bastion acéré. Elle a pourtant été construite à la Renaissance, (1575) et on peut comprendre cela quand on sait que l’île fut envahie par les Ottomans en 1571. Avec des murs épais de quatre mètres, je pense qu’ils devaient dormir tranquilles … pas le temps cette fois-ci de monter jusqu’à la terrasse pour profiter de la vue hélas (les églises ne sont ouvertes que le matin ou en soirée).

sainte marie forteresse eglise vrboska croatie

Nous avons apprécié la fraîcheur du parc où se trouve la statue du capitaine Niko Duboković .

croatie hvar vrboska statue

Nous rapprochant de notre destination à la pointe est, nous arrivons à Jelsa, à environ 30 km de notre point de départ. Là aussi, un joli port de seulement 1500 habitants, et des maisons, cafés tout autour. C’est un centre touristique où les hôtels, campings, pensions … sont plus abordables qu’à Hvar.

croatie hvar jelsa port

croatie jelsa hvar

Il fait tellement chaud que je me laisse tenter par une petite glace … à la pistache !

croatie hvar jelsa

Là aussi une église, celle de Sainte-Marie de l’Assomption , construite sur les restes d’une église gothique, agrandie en 1535.

croatie hvar jelsa eglise

croatie jelsa phare hvar

Bien plus petite que l’autre église vue tout à l’heure, l’église Saint-Jean, de style baroque, blottie dans une ruelle du sud de la ville.

eglise jelsa croatie hvar

Nous sommes arrivés juste à temps pour attraper notre bateau ferry qui partait de Sućuraj … pendant que Maridou attendait dans la voiture en file d’attente, je me suis échappée quelques minutes pour prendre des photos du village. Il est très modeste et il y a assez peu de maisons ou magasins, un ou deux cafés et une boulangerie-pâtisserie. A l’arrière, on voit les monts du Biokovo.

croatie sucuraj hvar

à l’entrée du port, un graffiti où l’on peut lire « Sućuraj » en lettre bleues sur fond orange.

croatie hvar sucuraj

L’ église Saint-Georges a reçu son nom du saint protecteur (Jurja en croate) est entourée de cyprès et lauriers, j’y serais bien rentrée …

eglise hvar sucuraj

Nous l’avions déjà admiré à l’aller depuis le ferry, le phare de Sućuraj consiste en une tour carrée en pierre grise de 14 mètres de haut, à l’entrée de la baie de Pučišća. C’est là que nous disons au-revoir à l’île de Hvar, non sans un peu de tristesse !

phare sucuraj hvar croatie

Pour résumer, l’île de Hvar fut un vrai coup de coeur pour nous, un lieu idéal pour passer des vacances, avec de magnfiques paysages, plages mais aussi quelques montagnes, pour varier un peu. Et surtout, ce qui est important pour nous, un patrimoine exceptionnel, une histoire attachante. Si vous l’avez manqué, je vous invite à lire mon article sur la ville de Hvar sur mon blog voyage. Dans d’autres articles à venir je vais aussi bien sûr vous parler de Dubrovnik et de l’île de Lokrum.

Partager cet article

Voyage

2 commentaires

  1. 1
  2. 2

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.