Miami Beach

Après mon article sur mon voyage en avion jusqu’à Miami avec OneWorld, et parce qu’il faut bien commencer par un quartier, je vais vous parler de Miami Beach aujourd’hui. Mais commençons par un peu d’histoire pour que vous puissiez mieux appréhender la ville.

La région où se trouve Miami actuellement était occupée les indiens calusa, à l’embouchure d’une grande rivière qu’ils appelaient « Mayami » (c’est amusant de voir que le nom n’a pas changé, finalement). Au début du XIXème siècle, il s’y trouve un fort militaire, et enfin plus tard une vraie ville prend forme, grâce surtout à Julia Tuttle, une riche veuve qui avait investi dans des plantations de citronniers. Auparavant recouverte de mangroves, qui ont été asséchées et modifiées, l’île a pas mal été modelée par l’homme.

Il ne fallut ensuite que le prolongement de la ligne de chemin de fer, accomplie en 1896 par Henry Flagler, un grand promoteur de l’état de Floride, pour que « Mayami » devienne un lieu privilégié de villégiature pour les riches familles américaines dans les années vingt.

Grâce à son climat, et le développement des jeux d’argent, sa population s’accroît de façon significative et l’on voit les premiers édifices Art déco construits à cette époque-là (je vous en parle plus bas dans cet article).

Les Venetian islands que vous voyez sur la carte entre Miami Beach et Miami sont des îles artificielles, reliées au continent par des ponts à péage. Elles ne sont occupées que par des villas de luxe, avec piscine et jardin à la végétation tropicale luxuriante, climat oblige !

Miami beach carte

Je vous propose de partir du Nord et de progresser vers le Sud. On se repère dans la presqu’île en délimitant les zones North beach, Mid Beach et South Beach. Les artères principales sont Alton Road, Collins Avenue et Washington Avenue du nord au sud, la 5ème avenue et Collins Road d’est en ouest. Je ne suis pas allée tout au nord aussi je n’en parlerai pas.


Situé sur la très passante Collins Avenue, j’ai pu me promener dans les différentes pièces du Museum of Ice Cream, qui après avoir investi les villes de San Francisco et Los Angeles, a jeté son dévolu sur Miami. Il faut acheter son billet d’entrée très à l’avance car cette « attraction » remporte un très grand succès. Néanmoins ne vous attendez absolument pas à un vrai musée, il s’agit davantage d’une succession de pièces originalement décorées, avec humour et où la couleur rose prédomine, en résumé, un lieu très « instagramable » autour de la thématique de la crème glacée. On passe de pièce en pièce avec le sourire aux lèvres, et la visite est ponctuée de petites dégustations. C’est fun et on passe un bon moment ! Attention, aucun billet n’est vendu sur place.

Miami beach museum of ice cream

Miami beach museum of ice cream

Museum of ice cream Miami

Un peu plus bas, je suis allée rendre une visite au Bass Museum of Art, que vous ne pouvez pas manquer car une immense oeuvre permanente de Ugo Rondinone est juste à côté, sur Collins Park. (ci-dessous). Le musée a été restauré récemment et toutes les salles contenant des expositions permanentes n’étaient pas encore ouvertes au public.

Attention le musée est fermé le mardi. (les mots en néon « Eternity now » sont une oeuvre permanente de Sylvie Fleury)

Miami Bass museum art

J’ai pu apprécier néanmoins l’expo temporaire de l’artiste suisse cité plus haut, dont l’un des volets est cette installation de nombreux mannequins de clowns (45) dans une grande pièce du deuxième étage, intitulée « vocabulary of solitude ». Assez inquiétant mais fascinant aussi.

Ugo Rondinone Miami Bass

L’autre artiste présente lors de ma visite était Pascale Martine Tayou, mêlant dans son travail très varié et coloré dans l’expo « beautiful ».

Miami Bass Museum of Art

Nous continuons notre promenade avec pas loin du musée Bass ce Mémorial de l’Holocauste, près du Dale Boulevard. Cette sculpture de Kenneth Treister est très saisissante ; elle a été réalisée en hommage aux victimes de la Shoah. Un bras tendu vers le ciel à laquelle s’accrochent des corps d’hommes, de femmes et d’enfants, mais aussi un parcours sous des tonnelles, où sur les murs en marbre noir on découvre des photos très dures.

Miami beach holocaust memorial

Voisin du mémorial, le petit jardin botanique offre un espace de verdure appréciable dans ce secteur, à fortiori avec une entrée gratuite. J’ai pu y croiser deux ratons laveurs et un bel oiseau au bec pointu !

Botanical garden miami beach

Española Way est une rue bien agréable bordée d’arbres, mais on peut ne pas aimer l’ambiance méditerranéenne un peu artificielle de ce « village espagnol ». C’est l’architecte Robert Taylor qui en est à l’origine, en 1925. On y trouve encore aujourd’hui cafés, restaurants, boutiques, et en étage des ateliers d’artistes.

espanola way miami beach

Si vous avez quelques timbres à acheter comme moi ou si vous passez devant ce bureau de poste sur Washington Avenue, je vous conseille de pousser la porte car c’est un bâtiment ancien qui vaut un petit coup d’oeil. Dans la partie ronde de cette construction Art Deco de 1937 (architecte Howard Cheney) on peut voir un superbe plafonnier en forme de soleil, et l’alignement des boîtes postales.

miami beach post office

miami beach us post office

Miami Beach est mondialement connu également pour son quartier Art Deco . Il fut une période où ces immeubles construits pendant la période postérieure à l’ouragan de 1926 ont failli disparaître, peu entretenus dans les années soixante-dix. Heureusement, ils ne sont pas tombés sous les coup de belles des buldozers des promoteurs immobiliers. En effet un groupe d’artistes s’est mobilisé pour obtenir le classement de ces quelque 800 bâtiments : l’Art Deco District (ADD) était né ! Il est possible de le parcourir lors de visites guidées, ou de se procurer un plan au Art Deco Welcome Center, ou encore utiliser un audioguide fourni au format iPod. Grâce à la Miami Design Preservation League, vous allez passer un très bon moment !

Ci-dessous, le Bentley, de 1939, aux lignes très élégantes, avec une terrasse qui doit être fort agréable.

Miami Beach Bentley art deco

J’ai pris beaucoup de photos mais je ne peux pas les mettre toutes ici … je vous montre le Waldorf Towers qui date de 1936, amusant avec sa tour-lanterne en angle. Sur Collins Avenue, en face du Circa39 où je séjournais, voici à droite ci-dessous le Cadillac Hotel, de 1940. Actuellement en cours de restauration, il sera sous pavillon Marriott dans la collection Autograph à l’issue de celle-ci.

Miami beach art deco

J’aime beaucoup le Barbizon, jaune, vert et bleu, construit en 1937. La majorité des jolies façades se trouve sur Ocean Drive, une belle avenue parallèle au bord de mer, mais il y en a aussi de très belles sur Collins Avenue et Washington Avenue. Pour voir des villas de ce style, aventurez-vous sur Meridian ou Euclid avenue). La balade peut être chouette également de nuit, car certains ont de belles enseignes éclairées au néon.

miami art deco barbizon hotel

Ce fut l’un de mes musées préférés à Miami, le musée d’art Wolfsonian, dont le nom vient du collectionneur Mitchell Wolfsson Jr, qui a fait en 1997 une donation de ses 80 000 objets. (Rassurez-vous tout n’est pas exposé ici, il y a un musée du même nom à Gênes en Italie).

La façade est facilement reconnaissable, de style Renaissance espagnole, dans l’entrée, on retrouve de fort beaux éléments (portails, grilles, …) comme cette partie décorative du Théâtre Norris en Pennsylvannie, qui date des années 1930. Détruit en 1982, celle-ci fut récupérée et réinstallée ici, devant un petit bassin avec fontaine.

Miami beach wolfsonian museum

Lors de ma venue, une exposition temporaire des oeuvres de l’illustrateur allemand Julius Klinger, « posters for a modern age » m’a beaucoup intéressée. Il a dessiné des affiches publicitaires pour de nombreuses marques mais aussi pour des magazines de mode dans les années 30 à 40.

wolfsonian miami beach affiche

Très sobre, cet ensemble four feux de cuisson au gaz de Magic Chef qui date d’environ 1935. C’est au 5ème niveau du musée-fondation qu’on peut voir des objets d’origine américaine et européenne du XIXème siècle à la moitié du XXème siècle, dont le design accompagne le développement de la société industrielle.

miami beach wolfsonian

Après la visite une petite pause au café – boutique me semble une bonne idée. Attention le musée est fermé le mercredi.

L’incontournable à Miami Beach c’est bien sûr sa plage et ses cabanes de maîtres nageurs sauveteurs …. une longue promenade fort agréable, rythmée par ces petites constructions de couleurs, ou les transats parasols des hôtels de luxe qui sont destinés à leurs clients (mais attention la plage reste publique, il n’y a pas de plage privée là-bas). Vous pouvez marcher sur le sable ou rester sur le chemin piétonnier en bois qui longe les hôtels de luxe, et qui est bien agréable, mais pas autorisé aux vélos sur toute sa longueur.

Miami beach cabanes plage

lifeguard huts miami beach

Certaines, aux looks assez modernes, sont dessinées par l’architecte William Lane, après que l’ouragan Andrew a détruit (il y a plus de vingt ans) la plupart de ces jolies stations ; leur matériau est un peu différent, avec de l’aluminium et des fenêtres prévues pour résister aux tempêtes. J’aime les anciennes comme les nouvelles, mais j’avoue que la fantaisie du design des plus récentes me plaît beaucoup ! Il y en a plus de trente sur la plage, vous avez l’embarras du choix …

Pour terminer la balade, je vous conseille flâner en fin d’après-midi, au moment du coucher du soleil (plus ou moins 17 h 45 au mois de janvier) dans South Pointe, tout au sud de Miami Beach.

C’est là que se trouve la cabane de sauveteur rouge et blanche (voir photo juste au dessus) et le South Pointe Park, où on peut voir des personnes faire du yoga, promener leur chien, faire du skate ou du roller, … c’est un grand moment de joie pour les toutous de se retrouver et de jouer ….

parc south pointe chiens Miami

Vous pourrez longer la marina où sont amarrés quelques bateaux de plaisance.

south pointe miami sunset

Je l’ignorais avant de venir ici, mais Miami est le premier port de croisière au monde ! Les Bahamas ne sont pas loin en effet … c’est un joli spectacle de voir ces gros paquebots quitter le port, ses passagers agitant leurs mains en guise d’au-revoir, auquel répondent les promeneurs sur la jetée.

miami beach south pointe

paquebot croisiere miami beach

Où manger à Miami Beach ?

Voici mes adresses préférées, assez variées comme vous pourrez le constater.

TAP TAP – 819 5th avenue

TAP TAP se trouve à South Beach, c’est un restaurant de cuisine haïtienne, caribéenne, j’ai beaucoup aimé, quelques plats sont certes un peu épicés mais mon ragoût de chèvre était top et j’adore toutes les fresques sur les murs du restaurant, jusqu’aux toilettes !! Certains soirs des musiciens se produisent dans une des salles du Tap Tap.

Miami beach tap tap restaurant

DÔA RESTAURANT – 2000 Collins Avenue

Une belle surprise que ce restaurant à l’atmosphère feutrée et élégante, proposant une cuisine asiatique avec quelques influences latino. Les cocktails y sont délicieux également, comme ce « Yu Catan » que j’ai pu déguster (avec modération bien entendu). Si vous y allez il faut absolument que vous goûtiez le sirloin « a la pobre » … qui fond dans la bouche ! C’est un morceau d’aloyau de boeuf tellement tendre que j’avais du mal à croire que c’était de la viande … j’ai pu déguster le ceviche aussi, des makis, des sushis, ainsi que le pork bun ensuite, fort goûteux.

miami beach doa restaurant

doa restaurant miami beach

JUICE AND JAVA – 1346 Collins Avenue

A deux pas de l’US post office dont je vous ai parlé plus haut, ce petit café restaurant sans prétention sert des plats réalisés avec des ingrédients très frais. Quelques tables aussi dehors, sur le trottoir ; les smoothies sont délicieux également et bien désaltérants ! Je me serais bien laissée tenter par un acaï bowl mais finalement j’ai pris des oeufs aux champignons et crudités avec un smoothie mangue, papaye et orange.

juice and java miami beach

Où dormir à Miami Beach ?

URBANICA THE MERIDIAN – Un hôtel à la décoration très sobre, où le blanc domine, situé dans SoBe, à l’angle du sud de la 5ème avenue (dites « SoFi ») et de la très paisible et arborée Meridian Avenue. (Review à venir)
Site Web : http://www.urbanicathehotels.com/en/hoteles/the-meridian-hotel

CIRCA39 – Décoration soignée et colorée, l’hôtel où on se sent chez soi à toute heure de la journée, à un pâté de maisons (block) seulement de la plage. (Review à venir)
Site Web : https://www.circa39.com/

Je vous propose de vous emmener dans un prochain article dans le quartier de Coral Gables … qu’en pensez-vous ?

ONEWORLD ALLIANCE
Site Web : https://fr.oneworld.com/

MIAMI AND BEACHES
Site Web : http://www.miamiandbeaches.fr/

13 commentaires

  1. 1
  2. 2
  3. 4
  4. 6

    Ca à l’air vachement sympa Miami Beach ! Avant de suivre ton voyage sur Instagram, je n’avais pas du tout cette image de la ville. Je suis trop fan de toute cette architecture art-déco ! Ca donne envie de découvrir la Floride !

  5. 7
  6. 9
  7. 10
  8. 12

Répondre à Polynn Annuler la réponse.

Votre adresse email ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>