Bruxelles Art Nouveau

Après vous avoir montré le superbe hôtel Barsey, je vous emmène à quelques pâtés de maison de là, toujours dans le quartier Louise, qui est une jolie opportunité de promenade dans ces rues riches en architecture Art Nouveau. J’ignorais que Bruxelles possédait une telle quantité d’immeubles de cette époque, heureusement dans l’ensemble bien préservés. L’office du tourisme propose d’ailleurs une mini-brochure très bien faite car d’un format mini mini qui tient dans la poche, qui s’appelle « art nouveau art deco » et inclut deux cartes-parcours, l’une dans le centre ville et l’autre dans les quartiers Louise, Ixelles, Molière ou Saint-Gilles. Je vous conseille vivement de vous le procurer.

Mais le style Art Nouveau, c’est quoi ? Il s’agit d’un mouvement de l’architecture de la fin du XIXème siècle, caractérisé par une riche ornementation décorative, avec des inspirations fortes de la nature, notamment de la flore. Bruxelles, avec son fort essor industriel de l’époque, voit naître de jeunes talents comme Victor Horta, Paul Hankar, Henri van de Velde qui veulent rompre avec les styles du passé, tout en utilisant les matériaux produits par l’industrie de l’époque : fonte, fer et verre. On dénombre environ 1000 bâtiments de ce style dans la ville, mais d’autres villes européennes ont également de beaux specimens, ayant vu le jour entre 1890 et 1914.

Je remonte d’abord l’avenue Louise sur quelques centaines de mètres puis je bifurque à gauche dans la rue du Bailli, en direction de l’Eglise de la Sainte-Trinité. Cette rue est très animée et idéale pour un shopping fringues, accessoires ou déco, j’y ai repéré beaucoup de petites boutiques créateurs. Moi qui ai horreur des H&M, Zara et compagnie que l’on retrouve, identiques, dans toutes les capitales, ça me plaît ! Emma avait d’ailleurs fait un excellent article sélection à ce sujet, à lire ici.

bruxelles art nouveau

Je contourne l’église de la Trinité (hélas elle était fermée, j’ai tenté de pousser la porte) ; saviez-vous qu’elle se trouvait avant en plein milieu de Bruxelles ? Lors du percement des tunnels, elle a été démontée puis remontée ici pierre par pierre !

Au n°92 de la rue Africaine (ci-dessous à droite), se trouve une maison particulière construite en 1905 par l’architecte Benjamin De Lestré-De Fabribeckers. La façade, très équilibrée, présente de nombreux détails géométriques.

bruxelles eglise sainte trinité

art nouveau bruxelles

Au 6 rue la rue Paul-Emile Janson, voici l’hôtel Tassel (1893-94), qui est peut-être l’un des premiers bâtiments Art Nouveau de la ville, de l’architecte Victor Horta. On la remarque grâce à son important bow-window ; les colonettes et linteaux métalliques ouvrent la façade. Au niveau des colonnes en pierre en bas, on distingue des volutes sur les vitres : c’est là que se trouvait le fumoir de l’artiste.

art nouveau bruxelles quartier louise

L’art nouveau sait se faire aussi parfois plus sobre, comme cette maison à gauche (maison personnelle de l’architecte Van Rysselberghe – 1912) … deux petit chiens hargneux aboient derrière une vitre lors de mon passage …

Bruxelles art nouveau

J’arrive devant l’une des plus belles maisons du parcours : la Maison Albert Ciamberlani, et sa voisine de droite. Celles-ci se situent rue Defacqz, aux numéros 48 et 50. Les deux sont dessinées par l’architecte Paul Hankar ; celle de gauche était pour Albert Ciamberlani, un peintre symboliste brusselois, et l’autre (ci-dessous) était la maison du peintre René Janssens, l’un des membres fondateurs du cercle Le Sillon. La façade en briques roses est agrémentée de pierres bleues et de pierre blanche d’Euville (qu’on voit sur les arcs et les jambages).

bruxelles art nouveau

Le premier étage de l’hôtel particulier A. Ciamberlani a été restauré, notamment les sgraffites, situés entre les deux fenêtres circulaires mais aussi sur la partie supérieure (en médaillons). Je ne connaissais pas ce mot, c’est une technique qui consiste à gratter des couches sur un mortier coloré, après réalisation des dessins sur celui-ci. C’est d’ailleurs A. Ciamberlani lui-même qui est l’auteur de ces illustrations.

bruxelles art nouveau belgique

Je suis passée devant le musée Horta en fin d’après-midi et celui-ci était fermé. Vaut-il la visite ? Si vous y êtes allé(e) je suis curieuse d’avoir votre sentiment, en lisant les reviews dans TripAdvisor mentionnant un accueil très « limite », je m’interroge un peu. Il s’agit de son habitation personnelle ainsi que de son atelier de l’époque.

musee horta bruxelles art nouveau

On retrouve des sgraffites sur la partie supérieure de cette magnifique maison Beukman située au 83 de la rue Faider, librement inspirée semble-t’il de la Maison Ciamberlani, par l’architecte Albert Roosenboom en 1900. Hélas la partie de droite est bien abimée.

façade art nouveau ixelles

circuit art nouveau bruxelles

Au numéro 71 de la Rue Defacqz, la maison personnelle de Paul Hankar (1893) surprend par son étroitesse. On y retrouve de la brique bien sûr mais aussi des pierres de couleur (celui-ci était issu d’une famille de tailleurs de pierre).

immeubles art nouveau bruxelles belgique`

Voici une vue du dessous du balcon ou « oriel » : des petits médaillons sculptés sur de pierre représentant des insectes.

art nouveau bruxelles belgique

Plus loin, je m’arrête devant une maison assez particulière, hélas noircie par la pollution, qui je pense, avec un bon nettoyage, serait magnifique. Il s’agit de l’hôtel Goblet d’Alviella (ou hôtel d’Alcantara – 1882), au 10 de la rue Faider. Son architecte Octave Van Rysselberghe l’a dessiné pour le Sénateur Goblet d’Alviella. Un gros médaillon orné du profil de Minerve, entouré d’une phrase en grec qui signifie « qui aime les arts ». On distingue à peine, au dessus, le bandeau en sgraphitte, qui représente Neptune sur son char, entouré de dauphins et d’angelots. Au centre de la galerie supérieure avec ses six colonnes, on distingue une autre sgraphitte qui représente une allégorie de l’Architecture. Le bâtiment est actuellement occupé par une école privée, dommage qu’il ne soit pas davantage entretenu.

balade art nouveau a bruxelles

Toujours dans le même quartier et par le même architecte, l’hôtel Otlet (1894) se trouve au 13 rue de Florence, et joue plutôt la carte de la sobriété. Il faut observer quelques minutes la façade pour déceler la légère fantaisie des fenêtres légèrement décalées au centre, et un bow-window à droite qui commence à prendre des rondeurs 😉 L’architecte l’a dessiné pour le juriste et documentaliste Otlet.

immeubles art nouveau ixelles

Je change ensuite un peu de quartier puisque je traverse l’Avenue Louise pour chercher d’autres façades vers Ixelles. Je n’ai pas trouvé celle que je cherchais, mais en chemin je suis tombée sur ces deux maisons voisines très jolies :

maisons art nouveau ixelles bruxelles

balade art nouveau bruxelles

Comme je ne vous l’ai pas encore dit … j’ai beaucoup marché ce jour-là ! (zut, j’aurais dû compter les kilomètres ….) Je rejoins une grosse artère de la ville, pour voir encore une ou deux maisons, situées avenue de la Jonction et avenue Brugmann, L’hôtel Hannon de Jules Brunfaut est très beau mais en travaux aussi je n’ai pas mis la photo ; j’ai vu des clichés de l’intérieur, ça a l’air fabuleux, je pense que ça vaut le détour. Hélas tout le mobilier d’origine d’Emile Gallé a été dispersé, l’endroit ayant été laissé à l’abandon un certain temps …

bruxelles art nouveau

Pour terminer et rejoindre l’hôtel Barsey où je logeais, je remonte la rue Américaine (ça grimpe bien !) puis bifurque rue de Tenbosch, où cette surprenante façade attire mon regard. Je n’ai guère d’infos sur celle-ci, à part l’inscription sur le soubassement : « Edd Lodewyck. Architecte 1908″

art nouveau bruxelles

Pas loin du quartier historique, bien sûr on ne peut oublier de mentionner l’ancien grand magasin « Old England » tant il est impressionnant de sophistication, et qui abrite désormais le Musée des instruments de musique. Tout en fer et en verre, ce bâtiment est exceptionnel et était très moderne à l’époque. (Architecte Paul Saintenoy)

magasin old england bruxelles

Voici pour terminer un aperçu des quelques portes qui se trouvent rue de Belle-Vue tout près de l’hôtel Barsey …. craquantes non ?

portes art nouveau ixelles

Pour aller plus loin : « 400 Façades étonnantes à Bruxelles » d’Isabelle de Pange et Cécile van Praet-Schaack, Éditions Aparté / « Art Nouveau à Bruxelles : de l’architecture à l’ornementalisme » de Françoise Aubry et  Christine Bastin et Jacques Evrard / « Les Portes Bruxelloises » de Flory et Matthieu, Editions Ereme, collection « Regards »

Comment y aller ? De Paris : Train Thalys / De Lyon : Avion (Air Brussels) ou TGV

J’espère que cette visite de Bruxelles côté Art Nouveau vous a plu, de mon côté après Gand j’adorerais découvrir d’autres villes comme Anvers ou Bruges (il faut programmer une escapade gourmande et culturelle, n’est-ce pas Virginie ?) …. encore des destinations à ajouter à ma déjà très longue liste de cette année ou pour 2017 …. car les articles sur Gand avaient eu beaucoup de succès l’an dernier sur le blog ! Mon seul regret, ne pas avoir pu pénétrer dans ces belles maisons, qui appartiennent à des particuliers …. il faudrait être présent pendant une journée du patrimoine pour peut-être en avoir l’occasion.

10 commentaires

  1. 1

    Que je regrette de ne pas avoir pu partir à la chasse aux façades art nouveau lors de mon séjour à Bruxelles en février. Je me rattrape un peu avec ton joli article… qui me donne furieusement envie de retourner réparer cette erreur !

  2. 2

    Ah ma belle Bruxelles qui a bien souffert ces derniers temps.
    J’aime lire des articles de « touristes » qui apprécient son charme unique.
    Nos façades donnent l’occasion de bien se promener dans la ville en découvrant des quartiers qui sont plus humains et moins touristiques que les circuits habituels proposés par les tours opérateurs.

  3. 3

    Superbe article!! J’habite a Bruxelles et je vois quelques-uns de ces maisons souvent, mais j’aimerais bien parcourir la route pour voir toutes les belles maisons. Maintenant avec le beau temps, ca donnera encore beaucoup plus envie!! :)

  4. 4
  5. 5
  6. 6

    ça me plait beaucoup tout ce que tu nous montres et bien entendu comme j’aime beaucoup marcher je partirai volontiers à la découverte des 400 façades : )
    et oui trois fois oui pour l’escapade gourmande ! )

  7. 8

    Très chouette article. Je vis à Bruxelles et j’adore l’Art Nouveau. J’ai d’ailleurs une petite merveille méconnue juste en face de chez moi à Schaerbeek.
    Pour ton info concernant les visites de l’intérieur de ces maisons, il y a également en octobre la biennale de l’art nouveau et de l’art déco : http://www.belgique-tourisme.fr/informations/evenements-bruxelles-biennale-art-nouveau-et-art-deco-2016/fr/E/44509.html
    Je n’y ai pas encore participé mais plusieurs maisons privées sont accessibles à cette occasion.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>