En territoire Kalinago

Mon tour de l’île se poursuit avec un court séjour en territoire Kalinago, ces indiens caraïbes qui ont occupé l’île pendant plusieurs siècles, avant l’arrivée des Européens (les français, puis les anglais). Arrivés sur la Dominique il y a plus d’un millénaire, ils ont su décourager pendant longtemps leurs tentatives de colonisation en lançant des flèches empoisonnées avec l’acide prussique du mancenillier ; quelques missionnaires européens tentèrent de les évangéliser, mais sans succès.

Mais avec le temps et à la suite de la colonisation, les Caraïbes furent confinés dans cette région inhospitalière de la côte nord-est, qu’on appelle Carib Territory, territoire qui leur fut concédé en 1903. Sur 1480 hectares, la communauté d’environ 3500 âmes, désormais très métissée, vit autour des villages de Bataka, Salybia et Sineku (je vous avais emmenés voir l’escalier Tête de Chien près de ce dernier).

J’ai donc pu voir sur le site « Kalinago Barana Autê » différentes démonstrations se rapportant à leurs traditions et leur culture.

dominique_kalinago_01

Kalinago Barana Autê est un village « modèle » avec des huttes traditionnelles, où des membres du peuple Kalinago font des démonstrations de leur artisanat : vannerie, gravure sur bois et calebasse, construction de canoë, instruments de musique folklorique, etc …

dominique_kalinago_04

C’est le cachibou et l’aroman qui sont principalement utilisés, pas le palmiste, plus large. Ces plantes tropicales une fois séchées, cela permet d’avoir des « tiges » bien fines.

dominique_kalinago_05

Admirez la finesse de ce travail !  J’ai trouvé les paniers vraiment très jolis, j’aime beaucoup ces tons beige / brun. Ce n’est pas facile néanmoins pour les indiens caraïbes de transmettre leur savoir aux plus jeunes, qui ne sont pas toujours intéressés et se tournent davantage vers la vie moderne.

On part d’un tissage à plat (ici il s’agit du fond d’un panier). On passe alternativement dessus puis dessous les tiges de l’étoile centrale.

dominique_kalinago_02

dominique_kalinago_03

Il faut de la patience et de l’habileté pour réaliser tous ces beaux paniers ; plusieurs jours de travail sont nécessaires pour les plus gros. J’ai pu voir aussi des calebasses gravées de dessins, c’est à la fois utile et décoratif.

dominique_kalinago_06

Toujours dans le village, à quelques pas, les kalinagos montrent également la fabrication du pain à la cassave (manioc), c’était très intéressant, et j’ai pu déguster ! Vous me suivez ?

dominique_kalinago_07

dominique_kalinago_08

dominique_kalinago_09

Le manioc, dont on consomme les racines, est d’abord épluché, nettoyé dans l’eau, puis râpé, trempé dans l’eau quelques minutes pour que l’amidon ressorte bien, essoré, puis travaillé dans un plat creux en bois. On lui ajoute un peu de noix de coco et on forme des galettes avec le plat d’une spatule, sur une planche placée au dessus du feu ou des braises. Il faut compter une vingtaine de minutes pour la cuisson. Ce n’est pas mauvais du tout !

dominique_kalinago_11

dominique_kalinago_10

dominique_kalinago_13

Ce pain m’ayant bien ouvert l’appétit, j’ai pris un délicieux repas sur place au village Barana Autê, du poulet accompagné de pommes de terre, de lentilles, de riz et légumes. C’était très bon et accompagné de ma boisson favorite pendant mon séjour : le jus de pamplemousse ! Comme vous pouvez le voir sur l’affiche ci-dessous, les jeux de domino sont un sport national ici !

dominique_kalinago_12

Enfin quelques membres de la communauté ont exécuté deux danses traditionnelles sous un grand carbet, en photo ça ne rend pas très bien forcément, mais j’ai monté un petit film que vous pouvez voir sur mon compte Vimeo, où il y a un extrait justement.

dominique_kalinago_14

dotdivider

Mon expérience Kalinago ne s’est pas arrêtée là : j’ai en effet dormi sur ce territoire, chez l’habitant, accueillie par Regina et son mari Cory. Regina fait pousser de nombreuses plantes sur son terrain, qu’elle utilise à des fins médicinales. C’est la prolongation de la communion avec la nature, et il est bien logique d’introduire les plantes dans sa vie de tous les jours. Ma chambre était dans cette maison en bois, j’avais un lit de 2 places, et même la télévision.

dominique_kalinago_15

Bon, j’ai eu un peu plus de mal avec les sanitaires qui se situaient derrière et la douche (voir photos ci-dessous) mais au moins le dépaysement était garanti !

dominique_kalinago_20

Je connaissais quelques unes des plantes que Regina m’a montrées, mais pas toutes. Depuis la fenêtre de sa cuisine, située dans une autre cabane, on a une bien belle vue … le terrain est pentu et descend jusqu’à la mer.

dominique_kalinago_16

Voici l’intérieur de la pièce où on peut cuisiner et prendre son repas : cela peut nous sembler très rudimentaire, mais tous les ustensiles sont bien rangés, la gazinière fonctionne, c’est le barbecue extérieur qui sert énormément pour cuire les aliments.

dominique_kalinago_17

dominique_kalinago_18

Les plantes mises en sachet pour la vente, et Regina m’a montré dans un carton les fameuses boissons qui sont faites avec celles-ci. Un petit intrus s’est prêté au jeu de la photographie !

dominique_kalinago_21

dominique_kalinago_19

Je n’ai pas goûté à ces potions magiques mais apparemment cela se vend très bien ! J’ai senti que Regina était passionnée par les plantes et j’ai beaucoup aimé discuter avec elle et son mari pendant mon séjour. N’hésitez pas à tester le « home stay », même si ça ne dure qu’une journée et une nuit, c’est une expérience très enrichissante.

Merci à eux et aux membres du village Kalinago Barana Autê pour leur accueil pendant ma visite. Dès la rentrée nous allons poursuivre notre parcours sur la belle île de la Dominique, soyez-en certain !

Photos prises avec un Nikon D5300 prêté par Nikon France.

KALINAGO TERRITORY
Site Web : http://kalinagoterritory.com/

OFFICE DU TOURISME DE LA DOMINIQUE
Site Web : http://www.authentique-dominique.com/

 

13 commentaires

  1. 1
  2. 2
  3. 4
  4. 5
  5. 6
  6. 7
  7. 8
  8. 9
  9. 10
  10. 12

    Une chouette expérience ! J’avais goûté les cassaves en Guadeloupe, j’avais trouvé ça bon mais un peu (beaucoup) bourratif 😉 ça fait du bien de voir tes photos ensoleillées avec toute cette pluie qui tombe en ce moment sur Paris !

  11. 13

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>