La Réunion : café bourbon pointu

Au mois de juillet je vous avais emmenés visiter le labyrinthe En champ thé, aujourd’hui c’est une exploitation de café qui est à l’honneur, et que j’ai vue en compagnie de Nathy, auteure du blog Kalou and Cook, en avril dernier.

Mais il ne s’agit pas de n’importe quel café : ici on fait pousser avec amour du café bourbon pointu, la crème de la crème des arabica.

Nous sommes chaleureusement accueillies par Marie-Claude et Jacques, dans leur maison de Grand Coude, à 1200 mètres d’altitude.

Mais qu’est-ce que le café bourbon pointu ? Pour être plus précis, son nom est « Café Bourbon », et le cultivar (variété) est « pointu – Laurina ». S’il appartient à la famille des arabica, sa caractéristique est d’avoir un taux de caféine très bas (0,4 à 0,6% contre 1,6 à 1,8% pour un arabica ordinaire). Une autre particularité est que c’est le seul café cultivé en Union Européenne. Surnommé café « zéro défaut à la tasse », son prix moyen au kilo est élevé : 270 euros.

En guise de bienvenue, nous dégustons trois ponchs à base de café, … heureusement les verres sont petits, on consomme avec modération !

cafe bourbon pointu la reunion

De gauche à droite : liqueur de café bourbon pointu, lait de tigre (lait,café,vanille,muscade), rhum arrangé au bourbon pointu et à l’orange. Toutes les préparations de Marie-Claude sont faites avec du Café Grand Cru.

cafe bourbon pointu la reunion

Après ce délicieux apéritif, on regarde un film très instructif sur l’histoire du café bourbon pointu, puis il est temps de passer à table. C’est Marie-Claude qui est derrière les fourneaux, et qui nous a préparé un riz jaune accompagné d’un sauté de poulet aux légumes, sauce au bourbon pointu.

cafe bourbon pointu la reunion

Avant que le temps ne se dégrade trop (nous voyons par la fenêtre que le brouillard gagne du terrain), nous partons avec Jacques nous dégourdir les jambes et visiter la caféière (et non pas la cafetière).

Le café bourbon pointu, complètement oublié pendant plus de cinquante ans,  a été réintroduit sur l’île grâce au Cirad et en particulier à Frédéric Descroix,  qui a mené les études pour sélectionner 27 plants parmi les 2000 caféiers recensés.

Ce café était pourtant apprécié à la fin du XVIIIème siècle, mais avait été délaissé à la faveur du moka. Progressivement également, l’île s’était plutôt tournée vers la production de la canne à sucre, enterrant définitivement le Laurina.

Au bout de 5 années de relance de la culture de la variété, en 2007 le pari est gagné : première récolte de café bourbon pointu, et gros succès au Japon puisqu’il se voit décerner l’appellation « premium coffee » par la Specialty Coffee Association, qui catégorise uniquement les cafés haut de gamme et sans défaut. Si 60% du café bourbon pointu est vendu à la Réunion, il s’exporte également, vers la France, le Japon, les Etats-Unis et le Canada.

Trois catégories ont été créées au sein de l’appellation, selon la qualité et l’équilibre entre l’acidité et amertume. La première catégorie est « grand cru », puis vient le « sublime » et enfin « authentique ».

Dès 2008, après cette phase expérimentale, »La Route des Caféiers de la Réunion » est créée, qui regroupe six producteurs de l’île situés au Sud et à l’Ouest de l’île ; ensemble, ces passionnés font connaître au public ce café d’exception ; Jacques Lepinay en est le président. On voit sur la photo de droite les fèves allongées caractéristiques de la variété.

cafe bourbon pointu la reunion

Si vous suivez l’actualité de Pierre Hermé, vous aurez peut-être remarqué que dans sa gamme récente et éphémère « Infiniment Café », l’un des macarons de sa collection s’appelle « Infiniment café vert & café bourbon pointu de la Réunion », voilà un ambassadeur de renom pour l’île !

Nous traversons la forêt de palmiers qui abrite les théiers et caféiers en cas de cyclone.

cafe bourbon pointu la reunion

La récolte manuelle des « cerises » (fruit du caféier) commence en général fin septembre pour se terminer mi-février. Celles-ci sont dépulpées et déparchées (on retire la peau qui entoure le grain de café) le jour même. Elles sont ensuite mises à fermenter entre 12 et 36 heures, puis on les laisse à sécher pendant plusieurs jours (quinze à trente en général). Enfin c’est le moment de la torréfaction, lente, sans trop faire monter la température, en se laissant guider par la couleur du grain de café. (faite par la coopérative, ce qui garantit la qualité)

cafe bourbon pointu la reunion

Un peu creepy, non ? Si j’étais un oiseau j’en aurais très peur !

fougere la reunion

Fougères géantes, comme on en trouve beaucoup à l’Est de l’île, bien arrosé de pluie.

cafe bourbon pointu la reunion

On trouve des bizarreries de la nature, pour moi métropolitaine : ces drôles de champignons au pied d’un arbre … qui ressemblent à des vers … et ces piquants très durs à l’envers d’un fruit du palmier.

cafe bourbon pointu la reunion

Après une visite dans la Maison du Laurina, sorte de petit musée qui expose différents objets plus ou moins anciens se rapportant au café, nous revenons à l’abri dans la maison, pour avoir le plaisir de goûter ce nectar. Là aussi Marie-Claude a réalisé des merveilles, en proposant des petites pâtisseries et mousses au chocolat, et on retrouve nos petits verres d’avant le repas 😉

C’est dans une cafetière à piston que le café bourbon pointu exprimera le mieux son parfum. C’est un café léger, donc il suffira de 7 grammes de café par tasse, qu’on laisse infuser environ 5 minutes dans l’eau frémissante mais PAS BOUILLANTE (une eau minérale à faible pH) puis on le presse. J’ai beaucoup aimé son arôme, et c’est vrai qu’il est très léger, pas d’amertume comme parfois pour d’autres cafés.

cafe bourbon pointu la reunion

Détaillons l’assiette : une crème au bourbon pointu, un biscuit amande au bourbon pointu, un petit chou à la crème chantilly et au bourbon pointu, fondant ptisson (farine de maïs) chocolat-bourbon pointu, laurina express (un genre d’opéra) et la fameuse créolina (sans beurre ni crème) avec bien sûr une bonne tasse de café bourbon pointu grand cru … Marie-Claude nous avait préparé un café très très gourmand où le bourbon pointu est la star bien entendu.

dotdivider

Un grand merci à Marie-Claude et Jacques pour leur accueil chaleureux pendant notre visite. Si vous séjournez à l’île de la Réunion, ajoutez ceci à votre programme, c’est très intéressant ! Juste à côté de leur maison, les propriétaires louent une chambre d’hôte, l’Eucalyptus, qui a l’air charmante avec son architecture créole, et si vous recherchez du calme, c’est l’endroit idéal. Le gros « plus », c’est que vous pouvez déguster (sur réservation) les spécialités réunionnaises préparées par Marie-Claude, qui ouvrira sa table d’hôtes pour vous …

En savoir plus * Guy Martin sur TV5 Monde

Ce voyage à la Réunion est le fruit d’une collaboration avec Réunion Tourisme. Les choix éditoriaux des articles qui font suite à ce voyage me reviennent librement.

LA MAISON DU LAURINA
24 Chemin de la Croisure
Grand Coude
97480 SAINT JOSEPH
email pour réserver : eucalyptus.grondin@wanadoo.fr

Site web : http://www.lamaisondulaurina.fr

16 commentaires

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8

    Merci Argone pour le clin d’oeil ! Un très bel article et des photos superbes comme toujours. :-)
    Le mien paraîtra vendredi car il y a un week-end découverte de Grand Coude organisé par l’Office du Tourisme.

  9. 10

    Bravo et merci pour ce beau papier olfactif et gustatif sur l’ingrédient café.
    Non seulement vos photos sont belles mais ce que j’ai apprécié dans ce papier c’est la mise en valeur de l’humain.
    Et ce ingrédient sans l’amour et l’attention de l’humain, il ne peut se révéler. Bravo.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>