Une journée à Quimper

Comme beaucoup de français cet été, j’ai passé mes vacances en France . Après une première semaine en Aveyron, c’est en Bretagne, dans le Finistère que nous avons posé nos valises, et bien sûr nous sommes allés visiter la ville d’art et d’histoire qu’est Quimper. Mon but dans cet article est de vous donner quelques idées de visite dans le chef-lieu du département, qui vous occuperont la journée complète je pense ! Après nous être garés, nous passons devant ce joli point de vue depuis le pont Médard, où l’on voit une échauguette sur les anciennes fortifications de la ville. Quimper était en effet fortifiée, avec six portes pour y pénétrer.

finistere quimper echauguette

La basilique-cathédrale Saint-Corentin est imposante et se situe en plein centre, entourée de cafés et boutiques, ainsi que du musées des Beaux-Arts que j’évoque plus bas. Voici la nef, les murs et colonnes sont chaulés, tandis que les nervures ocrées donnent un peu de relief à l’ensemble, ainsi que les voûtes aux enduits colorés.

quimper cathedrale nef

Ses flèches culminent à plus de 75 mètres, on reconnaît le style gothique de l’ouvrage, mais cette cathédrale a été édifiée sur des églises existantes

cathedrale quimper finistere vitrail

Ce bâtiment en L situé entre la cathédrale et la rivière est le Palais Episcopal ; il abrite le musée départemental breton (que nous n’avons pas visité). Dans cette partie Palais de Rohan qui date du XVIe siècle, on peut voir de très beaux costumes d’époque, entre autres. L’autre aile, dont le porche par lequel on accède à cette cour intérieure, date lui du XVIIIe siècle.

C’était la résidence principale de l’évêque de Cornouaille, qui était aussi seigneur de la ville close. Au fil du temps, les évêques successifs ont réaménagé, restauré, agrandi le palais, jusqu’au milieu du siècle dernier.

quimper palais episcopal bretagne

La cour du palais est bordée sur deux de ses côtés par un cloître construit entre 1864 et 1866, dont il ne reste plus grand chose hélas, …. derrière ces jolies branches en fer forgé, on distingue des dalles funéraires très anciennes, qui sont exposées ici. Elles proviennent du couvent des Cordeliers de Quimper, qui était la première communautés de franciscains en Bretagne. Le couvent fut détruit, mais quelques tombes ont été sauvées.

quimper cloitre palais episcopal

Vous trouverez de nombreuses maisons à pans de bois dans toutes les rues et ruelles du quartier ancien. Si vous avez lu mes articles sur Tréguier ou encore Lannion (Côtes d’Armor), vous en avez vu de très belles déjà. Posez-vous à la terrasse d’un café sur la Place au Beurre, flânez rue des Boucheries ou rue Kéréon (traduction : rue des Cordonniers). Sur la photo ci-dessous on voit un bel exemple d’une maison à encorbellement, c’est-à-dire avec un étage plus avancé que celui du dessous. Le but était de protéger la façade de la pluie, mais ceci causa de nombreux problèmes car suite à cela les maisons se retrouvaient très proches les unes des autres !

finistere bretagne maison colombages

Les couleurs des parties en bois sont variées, elles avaient un but purement décoratif, et pour info pour les couleurs les plus vives, on utilisait du sang de boeuf. L’intérieur par contre restait relativement sommaire et modeste. Dans un autre article, je vous emmènerai à Morlaix où vous verrez de très belles maisons également.

Sur cette place Saint-Corentin, on remarque parmi les très jolies maisons, comme à droite ci-dessous, l ‘ancien Hôtel du Lion d’Or , à la façade couverte d’assiettes. Ancien relais de poste, dès 1594 s’y tenait l’auberge de la Grand’maison, puis en 1809 l’auberge du Lion d’Or y est transférée (elle se trouvait auparavant rue de l’Evêché). En 1947 l’édifice change d’attribution puisqu’il devient un commerce de couleurs et de faïenceries, puis des tableaux, de la vaisselle, de l’ameublement … On peut de nos jours y acheter de la faïence bretonne mais aussi une grande gamme de souvenirs de la région.

La façade en photo à gauche est très jolie aussi, et au rez-de-chaussée on y trouve la pâtisserie – salon de thé « Philomène », qui a remplacé l’ancienne mercerie « A la brodeuse bretonne » il y a cinquante ans. C’est la dénommée Philomène dont vous voyez la statue une employée très appréciée par la patronne, tant qu’elle installa cette statue sur la façade.

maisons pans bois quimper

Toujours sur la place, face à l’une des entrées du Palais Episcopal, ces anciennes « Nouvelles Galeries Anglaret« , le premier grand magasin de Quimper. Construites en 1900, elles utilisaient des matériaux modernes comme le fer et le béton. On note la très élégante marquise en verre qui protège les étalages diposés au niveau de la rue. C’est maintenant l’enseigne Bouchara qui occupe les lieux.

quimper batiment art deco bretagne

La Place au Beurre est fort fréquentée et occupée en été par de nombreuses tables de restaurants et crêperies. C’est là que se déroulait le marché, et autour de la place, au XVIIIe siècle, les maisons étaient occupées par les chanoines de la cathédrale, les imprimeurs, les élèves des jésuites et les paysans.

quimper place au beurre maison

Nos pas nous ont ensuite conduit vers de très beaux jardins, sur les hauteurs de la ville. Tout d’abord le Jardin de la Retraite, qui était à l’origine propriété des chanoines de la cathédrale. Il est abrité par le rempart Est et la dernière tour du XIIIe siècle, la tour Nevet (qu’on voit sur la photo ci-dessous) et il est divisé en trois espaces : le jardin de palmiers, le jardin subtropical, et le jardin sec, avec des plantes acclimatées du Chili et de Nouvelle-Zélande. On y trouve même un marronnier qui date de l’occupation des lieux par les Ursulines ! La ville a acquis ce jardin en 1977, après la fermeture du dernier organisme propriétaire, une école  de l’ordre des Dames de la retraite.

quimper finistere jardin

jardin retraite quimper finistere

Les plantes s’accommodent très bien du climat, grâce à l’exposition plein sud du jardin, la protection des murs et de grandes fosses drainantes qui évitent la stagnation de l’eau.

jardin retraite quimper finistere

En surplomb de ce jardin on découvre le Jardin de la Paix, qui regroupe davantage des essences méditerranéennes, et qui est bien plus récent, les premiers travaux d’aménagement ayant débuté en 2009, pour une inauguration au printemps 2013. Comme son nom l’indique, (la colombe dessinée en petits galets en témoigne aussi), ce jardin est dédié à la paix, les arbres comme le pin d’Alep ou l’olivier renforcent son caractère symbolique.

Sur les différentes petites terrasses aménagées sur la pente, on trouve différents arbres du pourtour méditerrannéen, comme le cyprès, le chêne liège, le chêne vert, l’arbousier et des plantes typiques comme la lavande ou le romarin … Depuis le belvédère on a une belle vue sur le jardin de la retraite et les flèches de la cathédrale, ainsi que le centre historique.

finistere quimper jardin paix

Les jardins sont ouverts de 9 h à 18 h 15 du 1er octobre au 31 mai et de 9 h à 19 h 15 du 1er juin au 31 septembre – Gratuit

Sur la partie haute de la Place au Beurre, on tombe sur l’Hôtel de Boisbilly, maintenant Maison du Patrimoine, qui était l’hôtel particulier du Chanoine de Boisbilly. C’est un des rares exemples d’hôtel particulier du XVIIe siècle, entre cour et jardin. La façade est très sobre, mais on remarque un balcon au deuxième étage, avec une belle ferronnerie. Pour la petite histoire, Polig Monjarret, joueur de cornemuse réputé à l’origine du renouveau de ce patrimoine musical breton (le bagadoù) y vécut au début des années 1950.

finistere quimper hotel boisbilly

Cette tour se situe place de la Tourbie, un autre témoignage du passé fortifié de la ville de Quimper, en prolongement de remparts.

place tourbie quimper

Quelle belle surprise que ce Musée des Beaux-Arts de Quimper … je ne m’attendais pas à une collection si importante, et de cette qualité, je dois dire. Il a vu le jour grâce au don par le comte Jean-Marie de Silguy de sa collection de 1200 peintures, 2000 dessins et 12 000 gravures. Ce bâtiment, construit pour héberger cette immense collection, fut inauguré en 1872, puis rénové en 1993, modifiant l’architecture intérieure, pour une muséographie plus moderne.

musee beaux arts quimper

Une grande partie de la collection présente des peintures du XIXe siècle, mais une autre rassemble de beaux exemples de peinture italienne, flamande et hollandaise du XIVe siècle à nos jours.

musee peinture quimper finistere

Exposition « Raoul Dufy – les années folles » s’est hélas terminée le 7 septembre … sinon je vous aurais conseillé d’aller la voir ! Outre ses dessins et peintures, on pouvait voir de nombreux tissus qu’il a dessinés pour de grandes maisons de soyeux, comme Brochier Soieries à Lyon. Certains modèles confectionnés avec ces tissus étaient également exposés.

musee quimper raoul dufy

quimper musee beaux arts

Musée des Beaux Arts de Quimper (MBAQ) – 40 place Saint-Corentin – Site : http://www.mbaq.fr/
Plein tarif : 5 euros – Réduit : 3 euros

Où manger ?

Excellentes galettes, un choix immense, service sympa, que demander de plus ? Le plus dur sera d’avoir une table au rez-de-chaussée de cette maison ancienne aux pans de bois peints en jaune, je vous conseille d’arriver tôt ! Quelques unes en terrasse en été …

crepes galettes quimper finistere

Crêperie du Quartier – 16 rue du Sallé

A voir / faire dans les environs

Visite – dégustation à la cidrerie Manoir du Kinkiz, un très bon moment pour tout apprendre sur la production de la boisson incontournable en Bretagne !

bretagne cidre quimper

Cidrerie Manoir du Kinkiz – Distillerie du Plessis – 75 et 77 chemin du Quinquis – Quimper

Pour terminer la journée, nous sommes allés marcher un peu et nous détendre sur les bords de l’Odet, qui offre un paysage de carte postale et de grand calme. L’Odet est un fleuve côtier qui prend sa source dans les montagnes Noires et aboutit dans l’Atlantique. Il est néanmoins assez difficile de trouver des moyens d’y accéder, certains chemins étant privés et cela n’est pas toujours signalé par Google ! Après plusieurs tentatives et une petite marche en forêt bien agréable, nous avons pu aboutir aux rives, où quelques personnes se baignaient même (le courant n’a pas l’air très fort). Pendant votre ballade vous verrez peut-être le château de Lanniron (un grand domaine dont on peut visiter le parc et les jardins) ou le château de Kéraval (un manoir du XVIe siècle).

bateaux sur odet finistere

Connaissez-vous la jolie ville de Quimper ? Si vous avez d’autres idées de visite ou des bonnes adresses, n’hésitez pas à me les indiquer dans les commentaires ! Pour sauvegarder l’article dans Pinterest, clic clic ci-dessous !!!

finistere cathedrale quimper

TOURISME BRETAGNE
Site Web : https://www.tourismebretagne.com/

6 commentaires

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 5

    Lors de notre dernier voyage dans le Finistère, nous avons seulement dormi à Quimper sans prendre le temps de visiter la ville. Après avoir lu ton article, on sait que la prochaine fois on fera un tour pour découvrir les charmes de la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.