La Tour de Montréal

Voici une Tour qui suscite bien des questions lorsqu’on l’observe … Vous l’avez peut-être vue si vous êtes allés au Jardin Botanique juste à côté ? Elle fait partie du très grand Stade Olympique, qui fut construit (non sans mal) pour les jeux d’été 1976.

Cette Tour est maintenant accessible au public et lorsqu’on est à l’intérieur on ne se rend pas compte à quel point elle est penchée : elle est inclinée à 45 degrés, c’est énorme, en comparaison par exemple de la Tour de Pise qui n’est penchée que de 5 degrés.

tour montréal parc olympique

Mais comment est-ce possible ? Pourquoi ne s’effondre-t’elle pas ? Poussons la porte pour découvrir le secret …

tour montreal observatoire

Je monte dans le funiculaire vitré qui peut accueillir 50 personnes et hop c’est parti pour une courte ascension (deux minutes seulement) assez impressionnante :-) On passe au dessus de quelques ouvriers qui travaillent sur des échafaudages. Heureusement un système hydraulique permet à la cabine dans laquelle nous nous trouvons de rester parfaitement à l’horizontale, sinon nous serions penchés nous aussi ! :-)

Nous voyons s’éloigner le village olympique (au fond) ; ces demi-pyramides qui font penser aux immeubles de la Marina Baie des Anges à Nice ont ensuite été reconverties en appartements. Devant le village, le stade Saputo et à droite un terrain de jeu.

montreal tour observatoire parc olympique

Arrivés au sommet, on peut profiter des différentes vues en fonction de l’orientation. On voit les gratte-ciel du centre-ville, mais aussi le biodôme, ainsi que le jardin botanique, le parc Maisonneuve et l’insectarium.

Nous dominons l’esplanade du Parc Olympique, en contrebas.

observatoire montreal tour

Différents panneaux livrent des informations sur tout ce que nous voyons et des télescopes permettent de voir de plus près les bâtiments. La Tour penche certes, mais elle ne tombe pas car si elle est lourde (8000 tonnes), elle est cependant jointe à une autre infrastructure en béton elle aussi, mais qui descend à une dizaine de mètres sous le niveau du sol, et qui elle pèse 145 000 tonnes. Des chiffres vraiment impressionnants !

observatoire tour montreal

Au loin, le Saint-Laurent et les ponts qui l’enjambent :

montreal tour observatoire

Une fois redescendue, toujours par le même funiculaire (qui est le seul au monde à fonctionner sur une structure courbée), je n’ai pas résisté à l’exposition « Souvenirs de 1976 » qui raconte cette grande aventure des Jeux Olympiques qui ont eu lieu à Montréal. La ville a été choisie par le Comité dans un contexte de guerre froide … d’ailleurs Moscou et Los Angeles étaient aussi en compétition pour accueillir cette rencontre.

expo jeux olympiques montreal

En fait ce n’est qu’une partie de l’exposition, qui est répartie sur trois lieux différents. Celle que je vais vous montrer met l’accent sur l’histoire des jeux, l’ambiance de ceux-ci, grâce à des documents de l’époque, que ce soit des films, des costumes, des billets de loterie ou autres …

Une autre partie consacrée aux bâtisseurs de ce projet monumental est déployée à la Maison de la culture Maisonneuve, et une troisième s’intéresse davantage à l’aspect architectural du Parc olympique, visible au Musée Dufresne-Nincheri.

expo jeux olympiques montreal

La conception avait été confié par Jean Drapeau, maire de l’époque, à l’architecte Roger Taillibert, sans aucun appel d’offres ni concours, ce qui paraît dingue de nos jours. Par ailleurs le maire a dû s’improviser maître d’oeuvre, un métier qui ne s’improvise pas … bref, après moult cafouillages, hausse du prix du béton et de l’acier (et donc du budget de la construction), grève des ouvriers qui dura plusieurs mois …. on termine in extremis juste avant le jour J, le 9 juillet pour une ouverture le 17. Mais les abords extérieurs et la Tour ne l’étaient pas … L’addition reste bien salée et les montréalais payent encore paraît-il actuellement via leurs impôts le montant de ce projet pharaonique.

Exposée en vitrine, voici une jolie poupée revêtant le costume officiel des hôtesses des J.O. :

expo jeux olympiques montreal

expo jeux olympiques montreal

Des billets d’entrée aux épreuves sont exposés, ainsi que des billets …. de loterie, qui ont aidé au financement (Loto Canada).

expo jeux olympiques montreal 1976

Parmi les évènements marquants on note aussi le désistement, en dernière minute, des pays africains, qui boycottent les Jeux car la Nouvelle-Zélande participait, équipe qui était allée jouer en Afrique du Sud qui pratiquait l’apartheid (rugby). Taïwan s’est également retiré car il ne pouvait concourir sous le nom de « République de Chine ».

expo jeux olympiques montreal 1976 parc olympique

Voici une maquette du parc olympique, où on reconnaît au premier plan le Vélodrome qui est maintenant occupé par le Biodôme, ainsi qu’au deuxième plan la Tour de Montréal.

maquette stade parc olympique

Je me rappelle de Nadia Comaneci, qui avait remporté cette année-là la médaille d’or en gymnastique …. cela ne nous rajeunit pas ! Elle avait séduit le jury mais aussi le public ! C’est là aussi que Bruce Jenner (qui est ensuite passé par la case Kardashian et qui a changé de sexe, s’appelant désormais Caitlyn) a gagné une médaille d’or en athlétisme (decathlon).

4545, avenue Pierre-De Coubertin

Je n’en dévoilerai pas davantage pour le moment, j’ai trouvé cette exposition très intéressante et cela m’a donné envie de voir les autres … hélas je n’en avais pas le temps.

observatoire parc olympique

TOUR DE MONTREAL
4545, avenue Pierre-De Coubertin – Montréal
Métro : station Pie-IX
Site Web : http://parcolympique.qc.ca/le-parc/la-tour/

7 commentaires

  1. 1
  2. 3
  3. 4
  4. 5

    Incroyable, je ne connaissais pas du tout !
    J’ai le vertige mais j’arrive quand même à monter dans les tours (genre la Willis Tower à Chicago, la Stratosphère à Las Vegas ou autre… tant que je regarde en face et pas en bas ça va). Mais une tour penchée comme ça… je ne suis pas sûre !
    En tout cas ton article m’a appris pas mal de choses !

  5. 6

    J’hésitais vraiment à aller faire cette visite, mais j’avoue que ton article m’a convaincue je ne pensais pas que le volet « historique » y serait si important ! Et surtout, j’avoue que la vue de ta photo en noir & blanc vaut à elle seule le déplacement, je vais y penser 😉
    Merci pour la découverte,
    Laury

  6. 7

    Ce ne sont pas les Montréalais qui ont payé une partie de la dette olympique, mais tous les fumeurs québécois, par une taxe sur les produits du tabac. La dette a été complètement remboursée il y a près de 10 ans (fin 2006 ou début 2007 – je ne suis pas certaine).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>