La Brasserie Georges

Cela faisait bien longtemps que je n’étais allée déjeuner à la Brasserie Georges …. aussi j’étais ravie d’être invitée la semaine dernière dans cette institution lyonnaise. Dès qu’on pousse la porte de cet imposant bâtiment situé Cours de Verdun (à l’époque il s’appelait Cours Napoléon), on est d’abord saisi par la hauteur de plafond : plus de 6 mètres … et quel plafond ! On reste un moment à observer les quatre scènes champêtres réalisées par le lyonnais Bruno Francisque Guillermin, sur les thèmes de la moisson, des vendanges, de l’eau et de la bière. Pourquoi la bière me direz-vous ? Il faut remonter au tout début, en 1836, quand Georges Hoffherr, d’origine alsacienne, fait bâtir sa brasserie (usine et débit de boissons), anticipant le développement de cet emplacement, étape des diligences sur l’axe Paris-Lyon-St Etienne-Marseille. Quelques années plus tard la gare de Perrache ouvre ses portes juste à côté, c’est déjà un succès, qui perdure encore.

lyon Brasserie Georges

Les dimensions de la salle sont impressionnantes, on peut y servir sur 677 m² environ près de 700 repas à chaque service ! Elle est habillée de marbre, boiseries, baies vitrées, miroirs, mais mon gros coup de coeur ce sont ces énormes lustres fabriqués par les Forges de Vulcain, pesant 250 kilos. On les descend chaque mois pour un nettoyage, grâce à un treuil métallique.

brasserie georges lyon

lyon brasserie georges perrache

Après (forcément !) une bière en apéritif (fabriquée sur place par le maître brasseur Loïc Mayoud), nous avons choisi un menu lyonnais (24,50 €), comprenant une entrée, un plat et au choix fromage ou dessert. Pour l’entrée, le choix se fait entre le parfait de chèvre frais aux fruits secs, jambon cru et roquette ou le gâteau de sardines au citron confit, gelée aux herbes, très parfumé et goûteux.

lyon brasserie georges sardine

Pour le plat, il a fallu choisir entre le classique saucisson pistaché de la Maison Bobosse à la mâconnaise, servi avec des pommes de terre écrasées à la fourchette, ou une fondante joue de porc à la lyonnaise aux pommes persillées .Les deux étaient excellents, la joue de porc parfaitement fondante, je n’ai pu retenir de saucer mon assiette avec un bout de pain :-)

lyon brasserie saucisson

joue porc lyonnaise brasserie georges

J’ajoute à cela que le service est assuré avec le sourire, et que si vous êtes pressé (entre deux rendez-vous, entre deux trains ….) n’hésitez pas à le signaler, vous serez servi très vite, ça mérite d’être signalé car j’ai horreur de poireauter des heures entre chaque plat. Une autre chose que j’apprécie ici : la diversité de la clientèle : hommes d’affaires, touristes de passage, amoureux, on trouve toutes les générations et toutes les classes sociales dans ce lieu intemporel : on est juste là pour bien manger et se rencontrer.

Voici l’une des quatre fresques du plafond dont je vous parlais au début de l’article : une jolie scène où on s’apprête à faire un bon repas, notez la cigogne qui rappelle les origines du créateur de la brasserie.

fresque brasserie georges

 

lyon brasserie georges lustre

 

brasserie georges

Nous arrivons déjà au dessert ! En ce mois de juin il était logique qu’une gourmande se laisse tenter par le nougat glacé au coulis de fruits rouges … mais mon coeur a penché du côté du feuillantin au chocolat pur caraïbes, une délicieuse mousse sur une base croustillante au praliné.

feuillantin chocolat brasserie georges

 

Pour résumer, la Brasserie Georges est vraiment d’un très bon rapport qualité/prix … en été on peut y déjeuner en terrasse (mais vraiment je préfère en salle tellement le décor est beau). Il faut que j’y retourne cet hiver pour me régaler des autres spécialités dont la choucroute de tradition (à la carte depuis 1836 !), l’andouillette, la gratinée au madère, la quenelle de brochet, les fruits de mer ou la volaille de Bresse. Un dessert fabuleux est également servi ici, c’est l’omelette norvégienne, mais attention elle est pour deux personnes et il faut la commander en début de service. Promis je tente ça lors de mon prochain passage !

 

lyon brasserie georges perrache

 

Je voulais vous citer pour conclure quelques noms de célébrités qui ont déjeuné dans ce lieu hors du commun. Mais la liste est tellement longue qu’il est difficile de choisir. Personnalités politiques (Victor Augagneur, Raymond Barre, Léon Blum, Edouard Herriot …), écrivains (Ernest Hemingway, Anatole France, Jean Giono), chanteuses, chanteurs, artistes … (Jean Ferrat, Mistinguett, Jacques Brel, Edith Piaf, Demis Roussos) …  Ça me donne un peu le frisson de me dire que je suis peut-être assise à la même place que l’un deux sur ces banquettes de moleskine rouge, dans ce cadre Art Deco de 1925.

brasserie georges lyon

Avant de vous quitter je vous rappelle que cette année on fête les 180 ans de la Brasserie Georges. A cette occasion quelques animations ont lieu tout au long de l’année … le programme se trouve sur le site internet. A suivre très bientôt, le bal de Georges, le 14 juillet (guinguette et thé dansant) et en septembre pendant les journées du patrimoine (les 17 et 18), vous pourrez voir les coulisses du lieu, guidés par Jean-Luc Chavent.

Connaissiez-vous déjà cette adresse mythique de Lyon ? Envie d’essayer ? Si vous voulez en apprendre davantage sur la Brasserie Georges et reproduire des recettes classiques servies ici, je vous conseille ce livre « Une brasserie au pays des bouchons » de Jean-Louis André et Jacques Caillaut aux Editions Glénat.

* Invitation *

BRASSERIE GEORGES
30 Cours Verdun
69002 Lyon
Réservations : 04 72 56 54 54
Site Web : http://www.brasseriegeorges.com/accueil.aspx

6 commentaires

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>