Street art 13

Vous aviez sûrement vu des articles ici ou là sur la blogosphère à propos de la Tour Paris 13, cet immeuble condamné à être démoli, qui avait été investi par un grand nombre d’artistes graffeurs. C’était déjà la Galerie Itinerrance … et leur projet Djerbahood me met l’eau à la bouche, j’adorerais partir en Tunisie voir ça ! Cette galerie d’art créée en 2004 est installée dans le XIIIème arrondissement et s’avère très dynamique et pleine d’idées pour faire connaître le street-art au grand public. Mais je m’égare ….  C’est pour vous montrer l’itinéraire Street Art 13, en place depuis juin 2015, que je publie aujourd’hui cet article, puisque lors de mon court séjour parisien je me suis promenée dans cet arrondissement que je connaissais peu, guidée par une Google map mise au point par Itinerrance.

paris street art 13

Je n’ai pas vu toutes les fresques mais la majorité tout de même, ravie que j’étais de découvrir cette partie de Paris, ces arrêts de métropolitain inconnus … D’ailleurs, vous même, sauriez-vous reconnaître les stations de métro d’après une photo ? J’ai tenté ma chance et répondu aux questions du petit quizz d’Ebookers … quel sera votre score ? Le mien n’était pas terrible, n’étant pas parisienne, mais je peux vous dire que je suis descendue à la station Nationale sur le Boulevard Auriol pour commencer mon parcours.

La première photo vous rappelle peut-être quelque chose ? le portrait d’Obama en bleu et rouge, « Hope » ? Cette réalisation est imposante, mesure 40 mètres de haut, peinte par le californien Shepard Fairey (OBEY).

A l’angle de la rue Jenner et de ce boulevard, un petit dessin du portugais Pantonio m’accueille, hélas le grand C215 sur le mur de l’école Cité Dorée a été effacé :-( Dommage j’ai vu des photos de celui-ci et il était très beau ! Heureusement on retrouvera cet artiste un peu plus loin sur le parcours, comme ce grand chat au début de la rue Jeanne d’Arc.

paris street art 13

J’ai pris également en photo des dessins qui ne font pas forcément partie du parcours officiel, souvent sur les compteurs (électriques ou téléphoniques ?).

paris street art 13

Une de mes fresques préférées est celle-ci, des deux patagoniens Maher et Aner qui forment l’Alapinta Crew, elle se trouve sur une face d’un vieil immeuble à l’angle de la rue Jeanne d’Arc et de la rue Clisson. Vous savez probablement que la scène chilienne regorge d’artistes très actifs, il n’y a qu’à voir ce qui se passe à Valparaiso.

street art paris Alapinta

Restons au Chili avec cette longue peinture de Inti Castro Rue Lahire, très colorée ; ce clown de carnaval habillé d’un patchwork de tissus colorés m’a fait du bien dans cette grisaille parisienne.

INTI STREET ARTIST Paris

paris street art 13

Quelques collages plus loin rue Esquirol, un joli portrait au pochoir réalisé par BTOY (Andrea Michaelsson), qui peint essentiellement des femmes, souvent aux looks inspirés des années 20 à 50. Sur la photo de droite, vous reconnaissez le style de C215.

street art C215 paris

Toujours C215 …. on ne s’en lasse pas ! (et le bonhomme est prolifique, il voyage beaucoup à travers le monde entier … scènes de rue, portraits de sans abris, et sur des supports très variés : vieilles portes, murs cassés, poubelles …). Je le suis sur Instagram aussi, voici son compte : Christian Guemy.

paris street art C215

paris street art C215

Un style très différent, noir et blanc, d’un artiste que je ne connaissais pas : M-CITY, de Pologne. Son dessin part à l’assaut de cette grande barre d’appartements située Boulevard de l’Hôpital.

paris street art M-CITY

J’étais très étonnée de tous ces hauts immeubles dans le quartier asiatique … mes pas me font approcher de la place d’Italie au sud de Paris …

Outre un autre dessin de Pantónio, je remarque ce magnifique héron aux contours délicats, vers la place de Vénétie (qui se trouve avenue de Choisy). C’est le français STeW, très influencé par l’imagerie traditionnelle samouraï, qui en est l’auteur. 52 mètres de haut sur la tour Tivoli, ça fout le tournis ! Il aura fallu trois mois pour le réaliser.

Paris Street art STEW

Je retrouve plus loin Inti du Chili, sur la grande avenue d’Italie. Le grand personnage a un drôle de chapeau où circule un train, il tient une marionnette devant lui.

INTI CHILI street art

Dernier mur avant de reprendre le métro, le long du stade Carpentier, boulevard Masséna. C’est bien un temps à parapluie et dommage que la fresque de Ethos (Brésil) ait été partiellement recouverte – on ne voit plus le corps du pesonnage qui semble lutter contre le vent … :-(

street art Ethos Brazil

J’espère que cette promenade dans le XIIIème arrondissement vous a plu, et vous dis à bientôt pour d’autres articles !

Photos prises avec un appareil photo Nikon 1-J5, prêté par Nikon France. Son petit format, sa rapidité de mise au point et son écran orientable en font l’hybride idéal pour la photo de rue.

vieux chateau de prague

Galerie Itinerrance
7 bis Rue René Goscinny
75013 Paris
Téléphone : 01 53 79 16 62
Site Web : http://itinerrance.fr

15 commentaires

  1. 1

    OohO j’aime bien les fresques de Inti du Chili, elles mettent vraiment de la gaité dans le paysage! Je ne connaissais pas cet artiste, c’est une chouette découverte.
    Je regrette de ne pas voir été voir la tour. Je me souviens que j’étais à Paris pendant son ouverture mais il fallait attendre des heures et des heures pour pouvoir y accéder. Du coup, j’ai abandonné l’idée :(

  2. 2

    Je connais aussi très mal ce quartier de Paris et je ne pensais pas du tout qu’il y avait un itinéraire street art… Merci pour la découverte que je garde en tête pour une prochaine virée parisienne !

  3. 3

    J’adore me balader dans le 13e, toutes ces fresques sont incroyables, notamment celles d’Inti et de Seth! J’avais été à la tour 13 (6h d’attente mais ça en valait la peine !), ce que fait la galerie Itinerrance est incroyable (j’irais bien en Tunisie voir cet autre projet de plus près également !)

  4. 4
  5. 5

    Il y a toujours eu beaucoup de Steet art dans le 13ème, je ne sais pas trop pourquoi. Au delà des grandes fresques il y a beaucoup d’œuvres plus modestes (Jeff Aerosol, Miss Tic, C215, etc…). C’est super d’avoir une carte, je vais regarder ça de plus près.
    Par contre, Djerbahood, ça a déjà presque 2 ans, je ne sais pas si toutes les œuvres ont tenu le coup, mais j’aurais aussi adoré y aller.

  6. 7
  7. 9
  8. 11
  9. 12
  10. 14

    Olala super cet article! Nous avions cherché en vain des spots de street art sur internet pour notre séjour parisien et ce fut une grosse déception et frustration! Merci, je mets de côté pour la prochaine fois ;)!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>