Le « M » de Megève

Je vous invite aujourd’hui en montagne, dans une très jolie station de Haute-Savoie, dont je vous en ai parlé il y a quelques jours, il s’agit de Megève. J’ai pu séjourner avec d’autres blogueurs et journalistes dans un très bel hôtel, le « M » de Megève (anciennement le Manège). Il se situe au coeur du village, à seulement cent mètres de la rue piétonne Monseigneur Conseil, et de la télécabine du Chamois.

J’étais certaine que l’hôtel me plairait, et serait à la hauteur de ses cinq étoiles, car j’avais lu en octobre dernier que celui-ci rejoignait la collection des « Small Luxury Hotels« , qui sélectionne des hôtels indépendants à travers le monde, pour leur service, leur luxe et leur raffinement. Un peu plus de 520 hôtels font déjà partie de la collection SLH, et la qualité du M lui a permis de la rejoindre.

Dès qu’on a poussé la porte siglée d’un grand « M », on se retrouve dans une ambiance très chaleureuse de chalet montagnard grâce aux deux matériaux principaux utilisés, la pierre brute et le bois, sous toutes ses formes. C’est Alain Perrier qui signe la décoration du lieu, et cet architecte d’intérieur savoyard a su apporter des touches de modernité en ajoutant des matériaux et du mobilier innovants ou insolites.

m de megeve hotel

M de Megève

Hôtel M de Megève

Ainsi les chaises Bertoia en fil d’acier sont réchauffées de peaux de mouton ou de fourrure blanches ou brunes, et le plafond orné de bois de cerfs peints en blanc.

hôtel M de Megève

Vers l’espace restauration, une forêt de bouleaux disposée devant un miroir donne un effet visuel très intéressant. Ailleurs on trouve l’épicéa, le mélèze, en planches, aux murs. Des billots se transforment en tables d’appoint ici ou là.

Hôtel M de Megève

restaurant m de megève

Très curieux, ce fauteuil signé A.lain R.T.ruong, en bois de cerf et bois de daim. Dans les couloirs desservant les chambres, de petits bibelots vintage rappellent la montagne …

fauteuil bois de rennes

Envie de vous prélasser vous aussi au coin de la cheminée ? Tout invite au cocooning …. les fauteuils ou canapés accueillants, la bibliothèque de nombreux livres à feuilleter …

cheminée m de megeve

Après cette présentation des espaces communs il serait temps de vous montrer la suite où j’ai logé, elle n’est pas forcément représentative des chambres car il y a vraiment beaucoup de types différents d’aménagements au sein de l’hôtel, (nous avons pu faire une visite d’ailleurs plus tard, je vous montrerai quelques photos). Le M propose 42 chambres dont 21 suites, 3 suites familiales et la Suite Royale du M (65 m²). On y retrouve une décoration typique montagnarde, avec du bois clair, de la pierre, et le fameux drap de Bonneval de chez Arpin, fabriqué en Savoie.

Voici la chambre, avec deux twins rapprochés, équivalent donc à un lit King Size (180 cm de large).

suite M de Megève lit

Juste à côté, une pièce « salon »

suite M de Megève

La filature savoyarde presque bicentenaire habille d’ailleurs tout l’hôtel, en jolies couleurs cendre, anthracite et orange potiron. (Jetés de lit, tentures, coussins, dans la chambre) Ci-dessous un gros plan sur son fameux « surjet point échelle ». On a tous craqué pour les mules en laine dans leur joli pochon de toile. Sur ses métiers Jacquard, Arpin a également tissé spécialement pour le « M »,en laine d’alpage locale, les tenues du personnel de l’hôtel : grands manteaux, vestes trois-quarts, gilets en laine (taupe pour les femmes et anthracite pour les hommes). On ne peut qu’applaudir à une telle collaboration.

coussin Arpin

hôtel m de megeve

La salle de bains n’est pas très grande mais est équipée d’une baignoire. Je retrouve avec joie les produits utilisés dans le spa, de la marque Cinq Mondes. Peignoir et chaussons sont là, bien utiles justement lorsqu’on se rend au sous-sol pour quelques brasses ou un soin.

salle de bains M de Megève

salle de bains m de Megève

Puisqu’on parle de Cinq Mondes, pourquoi ne pas aller voir le Spa ? J’aime beaucoup l’ambiance tamisée de celui-ci, et l’accueil est très sympathique et professionnel. Sur les 300 m², on trouve une piscine (pas très large, il s’agit plutôt d’un couloir de nage à contre-courant), et, attenant à la piscine, un jacuzzi. Dans le même secteur, il y a aussi un sauna et un hammam taillé dans la roche. Plusieurs transats sont alignés devant la piscine, avec des serviettes à disposition. J’allais oublier l’espace fitness avec vélos et tapis de course.

spa M de Megève

De l’autre côté, c’est l’institut Cinq Mondes, où, dans l’une des quatre cabines de massage, Maureen m’a fait un massage à la bougie, en fait il s’agit d’une cire naturelle fondue à 38°C, composée de cire d’abeille et d’amande douce ; j’avais le choix entre le parfum thé blanc ou huile essentielle de fleur d’oranger. J’ai choisi cette dernière et je ne l’ai pas regretté, ma peau est restée douce et délicatement parfumée très longtemps. L’institut propose les différents rituels des spas Cinq Mondes, que ce soit pour le corps ou le visage. Après une journée sur les pistes, je pense que tout skieur doit apprécier le massage après-ski de 50 minutes, avec pétrissages, étirements et percussions.

A noter que c’est le seul Spa de Megève qui propose une table de massage quartz. Je n’ai pu tester mais il paraît que c’est top, il s’agit d’une table recouverte de sable alpha quartz … et qu’une fois allongé(e) dessus on a l’impression d’être sur une plage de sable fin, chauffé à la bonne température.

massage bougie

[hr_line style= »vintage-1″]

Le M offre plusieurs possibilités en matière de restauration : un restaurant gastronomique, avec peu de tables, mais aussi le « Bistrot », tous les deux orchestrés par le chef Stéphane Thoréton, qui a travaillé aux cuisines de Roland Garros, du Consul du Botswana, , mais aussi pour Taillevent, Ledoyen ou Drouant.

Nous avons dîné dans le restaurant gastronomique de l’hôtel, le soMMet, où Stéphane Thoreton propose une cuisine raffinée et savoureuse. Les photos ci-dessous vous donnent un aperçu de notre soirée : après un très bel amuse-bouche, se sont succédés le lingot de foie gras de canard et anguille fumée en gelée de pain d’épice, chutney pomme, pain « mégevan » grillé, la langoustine royale rôtie à l’unilatéral, avec son tomaté au citron, agrume et fève, le filet de turbot, tombée de choux pak choï au beurre d’algue, couteaux et jus brun, la pomme de ris de veau croustillante, pomme de terre fondante, champignons et jus à la truffe.

Le dîner se terminait par un très original esquimeau de potimarron au rhum blanc, marmelade comme un chutney, et des mignardises du pâtissier Bruno Tenailleau, qui s’occupe également de régaler les clients de l’hôtel avec le « goûter » quotidien servi au bar ou près de la cheminée (crèmes, tartes aux myrtilles, crêpes, gaufres, chocolat chaud …), de quoi se réchauffer après le ski !

langoustine restaurant M

restaurant gastronomique m de Megève

On retrouve le bois sous le buffet du petit-déjeuner servi en buffet avec un bon choix de fruits en salade, une superbe brioche …. XXXX

J’ai apprécié que les oeufs soient cuisinés à la demande, coque, au plat, brouillés, on vous le propose en passant à chaque table. Mon seul (petit) reproche concerne l’absence de yaourts venant d’une ferme locale, (comme la ferme Joseph où nous avions déjeuné la veille), c’est une marque nationale très connue, D*****E, qui est proposée. Non pas que ces yaourts, en pot de verre, soient mauvais, pas du tout, mais il me semble qu’il aurait été logique (et pas trop difficile) de trouver une marque du coin !

breakfast M de Megève

brioche M de Megève

Après la visite de l’expo « Chic à la montagne – 100 ans d’élégance à Megève » (que je vous recommande), nous avons déjeuné dans l’autre restaurant de l’hôtel, le Bistrot, au même endroit que là où est servi le petit-déjeuner le matin. J’ai adoré mon entrée, un oeuf poché sur un risotto aux morilles, émulsion épinard, vraiment très parfumée. Pour suivre, j’ai porté mon choix sur le curry d’agneau, pomme, banane, rougail, madras, très bon. Le Saint-Honoré (un peu revisité) était aussi succulent.

le bistrot M de Megève

Pour terminer, je vous signale que le M de Megève met à disposition de ses clients une calèche, tirée par des chevaux de race Franche Montagne ; nous avons pu tester lors d’une balade sous la neige qui tombait, c’était vraiment très sympa, avec le bruit des grelots accrochés aux harnais des chevaux. En effet, il vaut mieux oublier la voiture pour se déplacer dans le village … on y retrouve d’ailleurs le fameux drap de laine Arpin dont je vous ai parlé plus haut. Je vous recommande de faire un passage à la Ferme de Joseph, pour faire le plein de bonnes charcuteries ou de quelques fromages, ou pourquoi pas de déjeuner sur place.

caleche m de megeve

Comme je vous l’ai promis en début d’article, voici quelques photos de différentes chambres, sachez qu’une aile a été rajoutée au bâtiment d’origine, lors d’un agrandissement. Comme vous le voyez la déco peut être un peu différente, de celle de ma chambre par exemple.

chambres M de Megève

J’espère que cette visite d’hôtel à Megève vous a plu, avez-vous prévu d’aller faire un peu de ski cet hiver ?

Chambre : 310 – Type : Suite

HOTEL M DE MEGEVE
15 Route de Rochebrune
74120 Megève
Téléphone : 04 50 21 41 09
Site Web : http://mdemegeve.com/

* Invitation *

17 commentaires

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6

    Superbe hôtel, j’adore la déco ! Et le restaurant m’a l’air bien sympathique également 😉
    J’irai peut-être à Megève fin de l’année, en attendant je pars dans les Vosges dans deux semaines, mais pas pour skier car le ski et moi ça fait deux :-)

  7. 8
  8. 10
  9. 11
  10. 13
  11. 14
  12. 15
  13. 16

    Quelle beauté ! J’adore cet univers cosy et raffiné à la fois 😉 Merci pour cette découverte car je ne connaissais pas cet hôtel. Mais je dois avouer qu’à Megève, mon rêve ultime serait d’aller ici *lien retiré* Je suis tombée amoureuse de ce chalet ! Merci encore pour ce billet qui fait voyager !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>