Londres : Royal Mews

Londres Royal Mews

Ce jour-là j’avais envie d’une tranche de royauté, le bébé de Kate se faisait attendre, et je n’avais pas envie de me mêler à la foule pour assister à la relève de la garde. J’ai donc opté pour la formule « écuries royales« , à deux pas de Buckingham Palace, toujours habité par la reine mi-juin. Cette visite fait partie de la multitude d’attractions possible avec le London Pass.

dotdivider

Je vous rappelle que Buckingham Palace, qui se trouve tout près, ne se visite que lorsque la Reine a pris ses quartiers d’été dans un château de la campagne anglaise, c’est à dire en général en août et en septembre. Néanmoins, du 6 décembre 2013 au 2 février 2014, une série de visites guidées des appartements royaux aura lieu à raison de 4 visites par jour (uniquement l’après-midi), pour des groupes limités à 30 personnes par visite. Il faudra casser le petit piggy qui vous sert de tirelire car cela vous coûtera la bagatelle de 75 livres ; à ce prix on aura quand même la coupette de champagne, un exemplaire du guide et 20% de remise sur la boutique de souvenirs ; la visite dure environ deux heures.
[hr_line style= »vintage-7″]Si comme moi vous arrivez un peu avant l’heure d’ouverture vous serez un peu dérouté car la signalisation est assez pauvre aussi vous passerez sûrement devant la petite porte d’entrée sans y prêter attention, et demanderez votre chemin un peu plus loin au magasin de souvenirs, comme sans doute dix mille personnes par jour !

 

Je vous conseille de prendre l’audio-guide, ou si vous êtes là au bon moment, une visite guidée (45 mn), cela sera bien plus intéressant. Vous pourrez voir tout d’abord quelques chevaux dans leurs boxes, puis, dans la grande cour carrée, plusieurs carrosses (coaches) qui ont été utilisés par la Reine (et dont la plupart servent encore) pour des visites ou des cérémonies.

Londres Royal Mews

Londres Royal Mews

On peut voir aussi un atelier d’entretien de ces carrosses et une présentation du travail des employés qui travaillent aussi avec les chevaux, ainsi que les livrées portées par les coachmen. C’est impressionnant de voir que finalement depuis l’époque de la Reine Victoria très peu de choses ont changé. Le personnel du département « transport », chargé de tous les déplacements sur route de la Reine (et de la famille royale) sont également situés ici, qu’il s’agisse d’un déplacement vers le parlement, d’un mariage royal ou de la visite d’un chef d’Etat. Pour ceci, des véhicules tirés par des chevaux peuvent être utilisés (carrosses, calèches …) ou des véhicules motorisés.

Londres Royal Mews

Londres Royal Mews

Les chevaux sont choisis avec soin pour mener le carrosse, et ce sont les races Cleveland Bays, la seule race britannique d’attelage, et Windsor Greys (blancs) qui ont le privilège de tirer la calèche ou le carrosse de la reine. Ils sont choisis pour leur tempérament calme et leur endurance. Saviez-vous que c’est la Reine qui choisit leur petit nom ?

Parmi les carrosses exposés, on peut voir le « Irish State Coach », que la Reine a utilise pour se rendre à la cérémonie d’ouverture du parlement (à Westminster), qui a lieu une fois par an, en octobre ou novembre. On voit aussi l' »Australian State Coach », un carrosse assez moderne malgré ses apparences, puisqu’il y a le chauffage à l’intérieur, et des vitres électriques.

Londres Royal Mews

London Royal Mews

Une partie amusante des écuries, ces carrosses miniature, destinés à être tirés par des poneys, des chèvres, des moutons ou même des chiens, pour amuser les enfants royaux :

Londres Royal Mews

londres_royalmews_09

Mais le clou du musée c’est bien sûr le carrosse doré officiel, (Gold State Coach), qui fut construit pour George III en 1762. Pesant presque quatre tonnes et nécessitant huit chevaux pour le tirer, il a transporté chaque souverain à leur couronnement depuis 1821. Il fut utilisé la dernière fois en 2002 pour le jubilé des cinquante ans de règne de la reine Elizabeth pour la conduire à la cathédrale Saint-Paul avec le prince Philip. Il mesure 7,30 mètres de long et 3,70 mètres de haut. Dessiné par William Chambers, il est en bois, orné de dorures et de panneaux peints par Giovanni Cipriani un peintre et graveur italien ; les harnais sont en cuir marocain, l’intérieur est en velours et soie. Sa taille est vraiment impressionnante et je n’aimerais pas être à la place de ceux qui mènent cet engin. Un petit film d’ailleurs diffuse une interview d’un des cavaliers qui ont cette responsabilité.

carrosse royal Angleterre

Sur le toit on distingue trois chérubins … pourquoi trois ? Ils représentent l’union de l’Angleterre, de l’Ecosse et de l’Irlande ! Ils portent la couronne impériale et tiennent un sabre, un écusson et un sceptre, qui symbolisent la chevalerie.

Tous ces ornements sont de Joseph Wilton. Des tritons sont représentés, ainsi que des dauphins.

gold state coach london

A l’époque de sa construction, le Gold State Coach avait coûté … 8000 livres ! Voici les fameux harnais, qui sont à la fois utiles mais aussi décoratifs :

Londres Royal Mews

Les portes latérales du carrosse sont décorées de ces peintures (huit au total) de Giovanni Battista Cipriani. Certains représentent l’Angleterre dans toute sa gloire et ses conquêtes, maritimes et militaires.

Londres Royal Mews

On arrive à la fin de la visite, si ça vous dit faites un petit passage à la boutique de souvenirs, classique, qui vend des souvenirs royaux divers, ce n’est pas trop ma tasse de thé, mais il en faut pour tous les goûts !

Londres Royal Mews

THE ROYAL MEWS
Buckingham Palace
LONDON SW1W 1QH
Téléphone : (44) 20 7766 7302
Site Web : http://www.royalcollection.org.uk/visit/royalmews

Cet article contient un lien partenaire.

12 commentaires

  1. 1

    Je n’ai jamais pris le temps d’aller les visiter lors de mes séjours à Londres … à voir tes photos, je me dis que j’aurais peut être dû , notamment lors de mon dernier séjour avec ma fille !

  2. 2
  3. 3

    Très sympa comme visite. J’avoue que je n’aurais pas poussé la porte si j’en avais eu l’occasion, mais après avoir lu et vu ton article je compte bien le faire si je vais à Londres. J’avais fait le réverbère la dernière fois devant Buckingham pour me dire finalement: « Ok, c’est fait » et j’ignorais totalement l’existence de ces écuries/musée. Cela semble intéressant, bien fait et j’en connais une qui sera ravie d’aller à la boutique de souvenirs.

  4. 4
  5. 5

    Je note pour ma poupette fan de chevaux et mini cavalière : nous avions fait lors d’une visite à Londres les London Mews, le quartier des écuries de Hyde Park/ Kensinghton, avec ses petites maisonnettes et les écuries en face, le concept de vivre en ville avec son cheval lui avait déjà bien plu (et elle avait 2 ans et demi…). Je pense que les écuries royales sont à mettre sur la todo list de notre prochaine visite !

  6. 6
  7. 7
  8. 9
  9. 10
  10. 11

    Merci pour cette jolie visite virtuelle et de nous avoir fait découvrir un endroit inhabituel loin des sentiers battus. J’adore… Et ce musée est tellement anglais. Une excellente idée lors de mon prochain voyage à Londres.

  11. 12

    Wahou, c’est magnifique ! J’adore.
    Gros coup de cœur pour la photo en noir et blanc d’ailleurs.
    Et jamais je n’aurais imaginé que le carrosse soit aussi moderne. Comme si les vitres électriques avaient quelque chose de décalées avec la forme si traditionnelle du carrosse. (:

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>