Toulon à Bastia : la traversée

J’ai reçu début septembre une proposition que je ne pouvais refuser : découvrir la Haute-Corse au cours d’un voyage « blogueurs », à l’invitation de la compagnie Corsica Ferries et la C.C.I. de Corse. Inutile de dire que je faisais des petits bonds, n’ayant jamais foulé le sol de cette belle île …

Malgré la grève SNCF, j’ai donc retrouvé à Toulon mes comparses de ce beau voyage :  Anne-Laure, Aurélie, Cathy, Christine, Émilie, Julie, Marion, May, Muriel, Sandra, ainsi que notre « nounou », Emmanuel D. de l’agence Eluère qui nous accompagnait pour ces trois jours. Nous avons également fait la connaissance à Toulon de Jean-Christophe, de Corsica Ferries, lui aussi du voyage ! Je n’avais pas pris de ferry depuis de nombreuses années, je me souviens d’une traversée de Calais à Douvres avec une mer très agitée, où tout le monde était malade, c’était terrible.

Avant de vous emmener à bord, je tiens à remercier Nikon qui m’a prêté pour l’occasion un de ses appareils, un superbe D7000 ainsi que l’objectif 18-55 mm et l’AF-S 85 mm f/1.8. L’île de beauté valait bien cela !

L’énorme Mega Express Five nous attend, la gueule ouverte, où les véhicules s’engouffrent alors que la nuit tombe déjà.

170 mètres de long, 25 mètres de large, une belle bête qui peut accueillir jusqu’à 2000 passagers. Je m’installe dans une des 276 cabines, la mienne se situe au niveau 7 sur le pont Emeraude.

La cabine est modulable et peut accueillir jusqu’à 4 personnes, grâce à des couchettes qui peuvent basculer depuis le mur. Admirez la couverture, ça sent les vacances !

Après une bonne douche pour effacer la fatigue du voyage, on se retrouve tous au bar … cocktails, pietra … certains tentent même déjà la myrte. On fait doucement connaissance.

Outre le bar il y a de quoi s’occuper pendant la traversée … une salle avec des fauteuils « confort » vous accueille pour regarder des films, une piscine extérieure est disponible (par beau temps !), il y a aussi une zone avec des jeux pour les tout-petits.

Il est temps de nous rendre au restaurant du bateau, où deux tables sont réservées pour nous.

Le repas était très bon, et je suis allée me coucher assez rapidement après, car le réveil était prévu tôt le lendemain matin !

En effet c’est une douce voix qui dès 6 heures me tire hors de mon sommeil -même pas malade, et j’ai bien dormi !-  je fais en vitesse ma valise pour retrouver les autres à la réception au pont 6. On nous a promis une petite surprise …et la surprise est de taille puisqu’on nous conduit à la passerelle de commandement du ferry, un endroit où les passagers ne sont pas autorisés en principe, mais que nous découvrons avec émerveillement. Il y fait bien noir car le jour ne s’est pas encore levé et l’éclairage perturberait le travail de tout le personnel de navigation, qui est concentré sur l’accostage, qui est imminent.

Nous admirons Bastia, tout illuminée, qui se profile devant nous.

Dans la salle il y a plein de machines avec des boutons de toutes les couleurs, une vraie soucoupe volante … le commandant contrôle les opérations et donne ses instructions depuis son talkie walkie … c’est plutôt sportif pour arrimer un tel bateau sur le quai !

Mais il y a aussi des petits détails qui sont plus concrets pour moi … une carte, un crayon et un compas … et si vraiment la situation est désespérée, un chapelet !

Mais il est déjà temps de débarquer … commandant, n’oubliez pas de mettre des sous dans le parcmètre !

Nous sommes attendus sur le vieux port pour le petit déjeuner :-)

Je vous retrouve bientôt pour la suite de notre périple, avec bien sûr notre première étape : Bastia !

 

Les réservations sont déjà ouvertes sur le site de Corsica Ferries pour l’été 2013 … n’attendez pas trop !

13 commentaires

  1. 1
  2. 3

    J’ai adoré relire et revivre une nouvelle fois cette traversée et découvrir une autre vision : la tienne.
    Merci ma chère coloc. Et mention spéciale à la voix douce du réveil de 6h « Bonjjjuuurrrrrr, il est 6 huurreess, nous allons arrrriver à Bastia à 7 hurrrreeees » (nous aurions du l’enregistrer).
    Enfin le prêt de Nikon a rempli sa mission : très très jolies photos (je m’incline).

  3. 4

    Lundi matin, et j’ai à nouveau la nostalgie de ce très chouette voyage, et de son début grâce à toi.

    C’était, quand même, un commencement parfait. Beaucoup de stress s’est évaporé ce soir-là pour laisser place à nos rires (et pourtant, qu’est-ce que je pouvais être stressée !).

    Et puis, tes photographies sont belles-belles-belles (j’aime tout particulièrement la photo du commandant et celle de la « machins avec des boutons de toutes les couleurs »).

    Vivement la suite ! :)

  4. 5
  5. 6

    Un début très prometteur qui donne envie que tu postes très vite la suite… Moi je veux voir du sable blanc et des eaux bleues turquoises… mais pour être allée jeter un coup d’œil chez tes petits camarades, je sais que ça devrait arriver…

  6. 7

    Nous sommes partis en Corse il y a 3 ans de ça, j’avais adoré, mais pour qui n’est-ce pas le cas ?
    J’espère y retourner encore plusieurs fois, il y a tellement de facettes a découvrir !

    On attend la suite de vos aventures avec impatience !

  7. 9
  8. 10
  9. 11

    coucou, je fais ma curieuse ! je passais chez Anne-Laure T, et ai découvert un crédit photo qui menait chez toi.
    J’ai voulu en voir un peu plus de ce fabuleux voyage. Je connais aussi Lalydo.
    quel beau voyage !
    là, cela vaut le coup d’être blogueur, et de parfois, s’échiner à écrire des articles.
    Tu as un beau blog très plaisant à découvert.
    a une prochaine fois !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>