Málaga gourmande

Après vous avoir montré les nombreuses facettes culturelles de Málaga en Andalousie, il est temps d’aborder dans ce dernier article un aspect non négligeable : la gastronomie, en vous livrant quelques adresses testées. Inutile de vous dire que les épicuriens ont l’embarras du choix dans cette ville où on aime bien manger …. et boire du vin !

Dans le secteur de Muelle Uno, j’ai déjeuné au restaurant Gorki, en terrasse mais à l’ombre, en regardant les badauds passant sur le port. Ils ont une belle carte de tapas à partager, les classiques croquetas de jamón ibérico, cocido, boletus y gorgonzola, j’ai choisi de goûter aussi le tartar de salchichón de Málaga con pepinillos, alcaparras et moutarde de Dijon, tout cela avec une bière locale Victoria, brassée ici depuis 1928 et idaéale par cette chaleur de mi-septembre, elle est bien désaltérante et pas trop alcoolisée.

malaga gorki restaurant

Gorki – Muelle Uno – ouvert tous les jours de 12 h 30 à 1 h le matin

Dans beaucoup de petits bars de plage, les chiringuitos, vous pourrez déguster le petit poisson frit typique de la ville. Souvent installés donc avec une salle de restaurant à l’extérieur, on mange les pieds dans le sable, que ce soit vers la plage de la Malagueta, celle d’El Palo ou de la Misericordia. On déguste avec les doigts, c’est un vrai régal, tout simple.

malaga poisson frit

Ouvert depuis une cinquantaine d’années, le restaurant Cortijo de Pepe a vu défiler beaucoup de monde à ses tables ! Ici on vous servira une cuisine typiquement andalouse dans une ambiance animée (oui, c’est un peu bruyant). N’hésitez pas à vous poser aussi aux tables installées à l’extérieur, quand il fait beau. Poissons, viandes, avec différentes cuissons : grillés à la braise, au four, en brochettes … J’ai choisi un cabri de lait à la mode Malaguène, qui était très bon, puis un flan maison. Dommage que le vin servi dans un verre était glacé ! Mais comme il faisait chaud, il est vite revenu à température ambiante.

malaga cortijo de pepe restaurant

malaga restaurant cortijo del pepe

cortijo de pepe malaga andalousie

Cortijo de Pepe – Plaza de la Merced, 2

Lieu idéal pour faire des achats ou boire un verre et déguster quelques tapas, c’est le marché Atarazanas, qui accueille un grand nombre de bars et restaurants très animés. Le vitrail qui décore la partie supérieure de l’entrée représente tout ce qui fait Malaga : la cathédrale, l’Alcazaba, les bateaux … c’est magnifique.

mercado de la merced Malaga marché food

mercado de la merced malaga espagne

Mercado Central de Atarazanas – Calle Atarazanas, 10 – ouvert du lundi au samedi de 8 h à 14 h

Impossible de quitter Málaga sans avoir goûté le fameux churros avec un chocolat chaud bien crémeux ! L’adresse la plus réputée pour cette dégustation, la Casa R-Aranda. Ce café historique prépare parmi les meilleurs churros con chocolate de la Costa del Sol ! Un chocolat assez épais, dans lequel on plonge chaque churros … j’ai adoré, mais ça cale ! A découvrir tout près du marché Atarazanas. Les churros madrilènes sont plus fins et striés, mais ceux qu’on trouve ici sont bien plus gros (les porras), mais comme ils sont creux, ils sont plutôt légers et croustillants. Le secret ? Il y a un peu de bicarbonate de soude et d’eau dans la pâte !

churros casa aranda malaga

casa aranda malaga churros

Casa Aranda – Calle Herrería del Rey, 3 et Calle Santos 6 – ouvert tous les jours de 8 h 30 à 13 h et de 16 h 30 à 20 h 30

Pour rapporter des souvenirs gourmands traditionnels, j’ai repéré deux épiceries anciennes charmantes, quasiment face à face l’une de l’autre. Certaines spécialités sont à déguster de suite car elles ne se conservent pas, mais les saucissons ou chorizo ibériques peuvent être vendus sous vide, idéal pour voyager : pas d’odeur, et bonne conservation.

malaga andalousie yummy food

Ultramarinos Zoilo – Calle Granada, 65 (plutôt charcuteries)
La Princesa – Calle Granada, 84 (plutôt gâteaux)

Installé dans une ancienne demeure du XVIIIe siècle, vous pouvez accéder au Pimpi de deux façons, soit côté forum romain (Calle Alcazabilla), soit par la petite Calle Granada. Ce restaurant fut fondé en 1971 et c’est l’une des caves à vin les plus réputées et les mieux garnies, où locaux et touristes se retrouvent à tout moment de la journée.

el pimpi malaga restaurant

J’ai beaucoup aimé le décor populaire et typique de la région, et les grosses barriques de vin que des célébrités ont signées.

malaga el pimpi restaurant

restaurant el pimpi malaga

malaga restaurant el pimpi

El Pimpi – Calle Granada, 62

Voici une adresse atypique qui vous plaira sûrement, et qui permet de déjeuner ou dîner le long de la grande bleue … Comme el Pimpi, c’est une adresse historique de Málaga, mais qui remonte à bien plus longrtemps ! En effet, ces bains populaires ont ouvert le 16 juillet 1918 ; c’était un projet novateur pour l’époque, car ouvert sur la mer et exposé au soleil, s’inspirant de bains existants situés à Santander ou San Sebastian.

Le succès fut tel que la construction existante grandit pour y ajouter un quai, un restaurant, et même un écran géant pour projeter des films en été sur la plage, et même les premiers courts de tennis de la ville. Dans les années cinquante, il y avait même des courses hippiques non loin, et trois ans plus tard, un camping de 300 emplacements fut ajouté. Hélas, trois décennies de décadence ont suivi et maintenant el Balneario ressuscite pour retrouver sa gloire passée et ce qu’il a toujours été, un lieu pour se distraire au bord de la mer ….

malaga andalousie balneario

J’ai pu y goûter les plats traditionnels de la table malagueña : la salade russe aux langoustines (à gauche), les espetos de sardinas (brochettes de sardines grillées) (à droite).

balneario restaurant banos carmen malaga

Toujours en entrée, ces calamar frits, bien croustillants, à déguster avec un jus de citron …

calamar frits el balneario malaga

En plat principal, j’ai goûté ce riz « terre et mer », un vrai délice … je n’avais guère plus de place pour le dessert !

balnearios malaga restaurant

El Balneario – Baños de Carmen – Calle Bolivia, 26 – ouvert de 8 h 30 à 1 h (ou 2 h 30 du matin en fin de semaine)

El Tapeo de Cervantes figure à peu près dans tous les guides et n’a pas beaucoup d’efforts à faire pour voir toutes ses tables occupées au déjeuner. Il vaut mieux arriver tôt pour pouvoir vous installer, ou réserver, via leur site internet.

restaurant tapeo de cervantes

La salle intérieure n’est pas très grande aussi je comprends l’intérêt de réserver. Dehors, uniquement des tables pour 2 personnes sont disposées sur le trottoir. J’ai choisi quelques calamars frits, et les croquetas de jamón, deux plats tapas bien maîtrisés, ce sont des classiques. J’avais une vue stratégique sur la micro-cuisine, vraiment toute petite ! A la carte des tapas, thon rouge, jambon ibérique, boudin noir … on peut même trouver quelques rares options végétariennes.

tapas malaga andalousie

Pour conclure, j’ai choisi un flan à la figue, un bon dessert, mais pas très léger :-)

flan tapeo cervantes malaga

Pour conclure, un service un peu pressé, des tapas très bonnes mais je suis ressortie un peu déçue de mon expérience. Vérifiez bien la note, on m’a facturé le verre de vin plus cher que le prix affiché.

El Tapeo de Cervantes – C. Cárcer, 8 – Ouvert de 13 h à 15 h 30 et e 19 h 30 à 23 h 30, et le dimanche soir – Attention fermé le lundi

Il est très rare que je vous parle d’un restaurant non testé, mais je suis passée par hasard devant DYNAMIT, hélas le dernier jour de mon voyage, aussi je n’ai pu goûter leur carte … mais ce qui était affiché me paraissait très bien, et la déco de la salle aussi ! Il se trouve près du quartier Lagunillas et de la place de la Merced. Il est tenu par un suédois, et le chef est norvégien, pour l’instant les avis que j’ai lus sont dithyrambiques … quelle déception de ne pas avoir pu y aller. (Entrées : 7 à 12,50 €, Plats : 12,50 à 28 €, Desserts : 5,50 à 7 €)

malaga dynamit restaurant

Dynamit – Calle Merced, 4 (fermé le lundi et le mardi) – consulter le menu sur leur page facebook

Je vous recommande de rapporter du turrón (sorte de pâte d’amande), mais attention, il faut absolument l’acheter à la Casa Mira ! C’est le meilleur sans conteste, et une véritable institution depuis 1890 … et ils vendent aussi de délicieuses glaces artisanales. Alors, oui, il faut parfois un peu d’attente pour être servi car il y a la queue, mais ça vaut le coup. La boutique originelle est Calle Nueva, mais il y a d’autres points de vente sur Calle Larios, près de la cathédrale ou près du musée Thyssen. Severino Mira Cortés est arrivé dans la ville depuis Gérone pour se consacrer à la fabrication de ces produits, qui ont remporté un grand succès. Pas étonnant que son affaire se soit développée, car les produits sont de grande qualité. Si vous aimez les amandes, plusieurs marchands ambulants en vendent dans la rue, en petits cornets à 1 euro … je recommande !

turron malaga casa mira

touron casa mira malaga

Casa Mira (plusieurs adresses) – Calle Císter, 8

J’espère que tous ces articles sur Málaga vous ont plu, et vous avoir donné faim aujourd’hui ! N’hésitez pas à revoir toutes mes stories instagram qui vous montreront tous les atouts culturels, street art de cette ville de l’Andalousie … mon compte ? @argone69

MÁLAGA TOURISME
Site Web : http://www.malagaturismo.com/fr

2 commentaires

  1. 1

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.