Les tours Petronas

Aujourd’hui nous revenons dans la capitale de la Malaisie, où je vous avais déjà parlé du quartier chinois de Kuala Lumpur et du quartier colonial. Cependant, l’une des visites incontournables lors d’un séjour là-bas, c’est incontestablement la montée en haut de l’une des tours jumelles Petronas, le joyau du quartier KLCC (Kuala Lumpur City Centre). Evidemment si vous êtes sujet au vertige cela peut vous sembler insurmontable, mais la vue vaut vraiment le coup d’oeil et on ne trouve pas ce type de gratte-ciel dans toutes les villes, ces tours sont uniques. Vous me suivez pour cette exploration ?

tours jumelles petronas kuala lumpur

Après avoir admiré le plafond superbe juste après les portes automatiques de la tour n°2, je me dirige sur la droite et rejoins le sous-sol grâce à un escalator. C’est là que se trouve la billetterie mais aussi le lieu de rendez-vous pour ceux qui ont déjà fait cet achat en ligne. En échange du billet électronique, on me remet un badge (chaque groupe se voit attribuer un badge de la même couleur, ici rouge, afin de mieux en identifier les membres et les canaliser). Les photos sont autorisées, mais attention pas les trépieds, ni parapluies, heureusement il y a une consigne gratuite qui conservera pour vous vos effets personnels (n’oubliez pas de les récupérer après la visite, qui dure 45 minutes).

Il y a seulement 1400 billets en vente chaque jour, donc je vous recommande de planifier votre visite, si cela est possible au moins 48 heures à l’avance. Sinon, pas d’autre choix de tenter votre chance au guichet, surtout les week-ends ou jours chargés, en arrivant avant 8 heures du matin pour être sûr d’avoir tickets pour le jour même.

Mais pourquoi Petronas ? C’est le nom de la compagnie nationale pétrolière et gazière qui a fait construire, en 1996, ces tours jumelles de verre et d’acier, hautes de presque 452 mètres, pour installer dans l’une d’elles les bureaux de son siège, l’autre tour accueillant différentes sociétés. Ils ont confié le projet à l’architecte argentin César Pelli … et l’ouvrage fut terminé en 1998. Une idée du budget ? tenez-vous bien : 2 milliards de dollars ! Pendant 20 ans, elles furent les tours les plus hautes de Kuala Lumpur, mais elles ont perdu ce titre en 2018. Dans le classement mondial, elles ne sont qu’à la 17ème place ; cependant elles demeurent les tours jumelles les plus hautes de la planète,

Inspirées de la tradition islamique, elles représentent une étoile à huit branches ; en les observant attentivement vous verrez également les différents degrés de chacune des tours (allusion aux cinq piliers de l’islam). Les mâts de 63 mètres qui les couronnent évoquent bien sûr les minarets d’une mosquée et l’étoile de l’islam.

tours jumelles petronas towers

On se dirige vers un premier ascenseur, pour un arrêt au niveau de la passerelle qui relie les deux tours, le Skybridge ; à une vitesse de 6 mètres par seconde, je peux vous dire qu’on y arrive vite ! Vous pouvez la voir sur la toute dernière photo en bas de mon article. Cette passerelle est située au 41ème étage.

 

Comme vous le voyez, il n’y a pas foule, les groupes sont constitués je crois d’un maximum de 20 personnes donc c’est plutôt agréable, ce n’est pas la cohue. La passerelle n’est pas très longue, un peu plus de 58 mètres.

tours petronas kuala lumpur

On y reste environ 10 minutes, toujours accompagnés d’un guide qui nous rappelle à l’ordre si besoin, et surtout si nous sommes en retard.  Même si on attend avec impatience le prochain arrêt, n’hésitez pas à prendre quelques clichés depuis ce niveau. Voici par exemple une photo prise depuis la passerelle sur le parc tropical de KLCC.

jardins klcc depuis tours petronas kuala lumpur

Hop, nous arrivons ensuite au 83ème étage, où se trouvent des panneaux lumineux détaillant de nombreuses tours du monde entier avec les caractéristiques de chacune, c’est intéressant pour mettre les tours Petronas en contexte. On peut aussi y voir des vidéos racontant leur construction.

petronas tours jumelles malaisie

Nous reprenons ensuite un autre ascenseur, plus petit cette fois, qui nous fait grimper bien plus haut, quasiment au sommet de la tour 2 : au 86 ème étage, la plateforme d’observation ! Nous sommes donc à 370 mètres de hauteur, et nous distinguons à peine les passants plus bas.

J’étais admirative des ouvriers ou laveurs de carreaux dans leur benne, accrochés à l’un des bras téléscopiques de la tour d’en face … si, à aucun moment je n’ai eu le vertige à l’intérieur de la tour Petronas, il n’en serait pas de même en leur compagnie !

tours jumelles petronas kuala lumpur

Ce niveau est très intéressant car des écrans nous permettent de mettre un nom sur chacun des gratte-ciels qui nous entourent, ils ont l’air bien modestes par rapport aux tours Petronas !

visite tours jumelles petronas kuala lumpur

Le plus intéressant est de voir de si près la tour 1 , on a l’impression de pouvoir la toucher …

tours jumelles petronas kuala lumpur

kuala lumpur malaisie visite tours petronas

A Kuala Lumpur les gratte-ciels poussent comme des champignons … quelques jours avant j’avais pu voir le chantier de la tour de tous les records, la KL118, ou Menara Warisan Merdeka qui culminera à 635 mètres de haut (soit 180 mètres de plus que les Petronas) et 118 étages. On ne sait pas encore quand elle sera terminée …

petronas tours jumelles maquette

Si vous êtes équipé d’un télé objectif je vous conseille de le prendre avec vous, cela permet de faire des clichés de ce style, vous permettant de vous rapprocher de certains édifices aux alentours. On jouit d’une belle vue sur la KL Tower (qui a une plateforme panoramique d’observation à 276 mètres de hauteur, une idée de dépannage (et moins onéreuse) s’il n’y a plus de tickets disponibles pour visiter les tours Petronas). A droite, je suppose qu’il s’agit de la piscine d’un hôtel mais je n’en suis pas certaine.

tours jumelles petronas kuala lumpur

La visite se termine bientôt, (on reste environ 20 minutes sur place, avec d’autres groupes, et j’ai trouvé que c’était suffisant) et après un petit arrêt à la grande boutique de souvenirs située au 83ème étage, où je n’ai fait qu’un passage … j’ai rejoint les ascenseurs pour redescendre au rez-de-chaussée.

Tiens, à propos d’ascenseurs : j’ai appris qu’un ascenseur desservait les étages pairs (à prendre au rez-de-chaussée) ; par contre pour aller aux étages impairs, il faut aller au premier étage (avec un escalator) prendre un autre ascenseur. Les deux tours en ont 76 ! (dont 29 à grande vitesse) (on rejoint le dernier étage depuis le parking en 90 secondes)

tours jumelles tours petronas kuala lumpur

Si je reviens un jour à Kuala Lumpur, je serais bien tentée de refaire la visite, mais cette fois de nuit …. la vue sur la ville doit être bien différente mais magique aussi ! Sachez également qu’au pied des Petronas Towers se trouve la plus belle salle de concerts du KLCC, la Dewan Filharmonik Petronas, à l’acoustique exceptionnelle ; cela peut être un petit intermède culturel à votre séjour ? (les concerts ont généralement lieu le vendredi et le samedi soir, ou même le dimanche matin).

Où manger ?

Little Penang Cafe, dans le centre commercial Suria qui communique avec les tours Petronas m’a semblé une bonne option pour un déjeuner rapide et au frais avant d’attaquer la suite de ma visite de la ville. Je n’ai pas été déçue, mon « home style Lam Mee » (16,80 RM) était très bon, et la boisson au soja et haricot rouge (6,50 RM) bien rafraîchissante.

kuala lumpur little penang cafe

Little Penang Cafe – Suria KLCC – Lot No. 409-11, niveau 4

J’espère que cette visite des tours Petronas vous a plu, n’hésitez pas à épingler l’image ci-dessous dans votre compte Pinterest !

kuala lumpur tours petronas jumelles nuit

Ce voyage fait suite à une invitation de l’Office du Tourisme de Malaisie. Les choix éditoriaux des articles qui font suite à ce voyage me reviennent librement.

PETRONAS TWIN TOWERS
Ouvert du mardi au dimanche de 9 h à 21 h (attention, fermé entre 13 h et 14 h 30 le vendredi) – Prix : 80 RM (environ 17 €)
Site Web : https://www.petronastwintowers.com.my

OFFICE DU TOURISME DE MALAISIE
Site Web : https://www.malaysia.travel/en/intl

5 commentaires

  1. 1
  2. 2

    J’adore monter dans ce genre de tour pour voir la vue, je supporte relativement bien le vertige… sauf dans les ascenseurs, je déteste l’idée d’être suspendue à un câble. XD
    Et ceux à grande vitesse, je redoute à chaque fois tellement la descente…
    (ceci dis dans celles-là, à mon avis la passerelle entre les deux je la vivrais assez mal aussi… ^^’ )
    Le top c’est de parvenir à avoir un visite fin de journée, voir au crépuscule ! *-*

    • 3

      ah moi aussi je suis sujette au vertige, mais je l’ai plutôt sur les grands huit les attractions style grande roue, où on te balance d’une grande hauteur avec le vide en dessous … ici je n’ai pas eu peur du tout !

  3. 4

    Bonjour
    Merci pour votre blog et les articles qui sont intéressants. J’ai bien pris la connaissance et bien adoré Je vous souhaite la bonne continuation.
    Merci encore

  4. 5

Répondre à Aurélie Annuler la réponse.

Votre adresse email ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.