Itinéraire street art à Lyon

Cela fait un petit moment que cet article traîne dans mes brouillons WordPress … pas que je n’avais point envie de le publier, mais le street art étant après tout très éphémère, je me disais que ma publication serait obsolète dès sa mise en ligne ! Il était cependant dommage de ne pas vous donner un aperçu de l’art urbain à Lyon , et la publication d’un nouveau livre m’a encouragée à vous en parler ici ! Encore une fois, ce n’est qu’un petit aperçu, je n’ai pas cité tous les artistes lyonnais ni tous les lieux, ne m’en voulez pas trop ! :-)

Pentes de la Croix-Rousse

Vous pourrez voir des oeuvres de CapPhi, Brusk, Magrite, Don Mateo, Big Ben, In the Woup, Zorm, Georges de Loup et ses beaux coeurs …

lyon street art collage stencil

dans les rues suivantes : Montée de la Grande Côte, rue Burdeau, rue des Tables Claudiennes,   marchez au hasard, il fait souvent bien les choses ! Les techniques sont variées : peinture spray, collage, découpage, mosaïques, pochoir …. Il ne faut pas louper l’escalier peint par Wenc, le passage Mermet .

wenc escalier passage mermet Lyon

Plateau de la Croix-Rousse

Place des tapis, le magnifique poisson combattant géant peint par Kalouf a été recouvert l’an dernier par une autre oeuvre, peinte par Brusk dans le cadre de Red (lutte contre les maladies infectieuses comme le sida).

brusk lyon croix rousse red street art

croix rousse street art lyon

lasco street art lyon

Certains artistes se partagent le même mur, comme ici rue Boussange :

street art croix rousse georges de loup

cap phi marquise street art lyon

Rue Thévenet, autour du terrain de basket, beaucoup de fresques qui se renouvellent régulièrement, juste à côté du collège désaffecté Maurice Scève où s’est déroulé le festival Trublyon en 2017, déjà organisé par Cart1, qui est le curateur du Peinture Fraîche Festival.

terrain basket thevenet croix rousse

Boulevard de la Croix Rousse (plutôt côté gros caillou) vous verrez pas mal de collages variés, et très éphémères hélas.

lyon street art toki

sedlex street art lyon

En Presquîle

On trouve assez peu de street art dans la Presqu’île avec ses beaux immeubles haussmaniens. Sur le rideau de fer du bureau de tabac situé « Le Maryland » à l’angle de la rue de Brest et de la rue Dubois, les fresques se renouvellent régulièrement ; actuellement c’est Poter qui est à l’honneur. En ouvrant l’oeil, en hauteur, vous verrez aussi quelques diamants « miroir » de l’artiste « le diamantaire ».

poter lyon street art

Je vous conseille de passer rue Longue, ancien fief de la galerie Superposition, maintenant installée dans l’ancien fort Saint-Laurent à la Croix-Rousse. On y voit toujours une belle fresque de Wenc et d’autres rideaux de fer sont décorés par différents artistes.

wenc street art lyon rue longue

street art lyon

Continuez ensuite sur la rue Lanterne pour voir d’autres merveilles.

street art lyon georges de loup

Si vous êtes client de l’hôtel Maison Nô (ou avez prévu un déjeuner ou dîner au restaurant situé au dernier étage), demandez à voir les escaliers qui ont été décorés par de nombreux artistes lyonnais pour la plupart. Cela se trouve au 11 rue du Bât d’Argent.

lyon maison no escalier street art

Gerland

Hélas méconnu, le mur7, derrière le restaurant bar Ninkasi, (rue Prosper Chappet, plus une allée qu’une rue d’ailleurs) arbore les oeuvres des artistes Kalouf, Brusk & Ema, Birdy Kids, Maxime Ivanez, Henri Lamy, Stew … qui ont laissé de belles traces de leur passage. Ce cacatoès de Kalouf demeure mon oeuvre préférée à Lyon.

Kalouf street art Lyon

Halle Debourg : le lieu où s’est déroulé la première édition du Peinture Fraîche Festival (qui remet ça cette année du 1er au 17 mai 2020). Si l’intérieur n’est hélas pas ouvert toute l’année, on peut toujours y admirer, à l’extérieur, les grandes oeuvres de Inti, BordaloII et Satr, ou encore un DalEast fait pour Red.

inti debourg street art lyon

Dans le 6ème arrondissement

Au skate park Foch, (vers le 102 du quai du Général Sarrail, le long du Rhône) ; la rampe est parfois peinte, pour le moment hélas ce n’est pas le cas.

graffiti lyon skate park foch

lyon graffiti skate park foch

Derrière la gare des Brotteaux (vers le 174 avenue Thiers) sur le terrain de basket. Il y a quelques mois on pouvait y voir une superbe fresque du péruvien lyonnais d’adoption Yandy, hélas elle a été recouverte (DKA GBR Crew) …. mais si vous venez à Roche-la-Molière vous pourrez voir une grande façade de maison qu’il a réalisée.

graffiti lyon terrain basket

Partout

Les « flackings » d’ Ememem …. ces « pansements pour trottoirs » sont visibles dans toute la ville. Pour en savoir plus, lisez l’excellent article de mon ami Fabien sur son blog Happy Curio : https://www.happycurio.com/2018/02/11/ememem-flacking-tour-n2/
Il a même créé une « Flacking map » pour vous aider à les trouver !

Si l’artiste remplit la plupart du temps des nids de poule, il peut arriver de trouver ses jolis carreaux sur des souches d’arbre …

ememem lyon flacking

Invaders bien sûr … partez à la chasse avec ou sans l’appli dédiée ! On en trouve quelques uns au bas des pentes de la Croix-Rousse, ou près de certains ponts.

invaders lyon street art mosaique

Enfin, si vous vous déplacez entre la gare de Saint-Paul et la station Laurent Bonnevay, (qui passe par le Cours Lafayette entre autres), vous emprunterez la ligne de trolley-bus C3 et monterez peut-être si vous êtes chanceux dans celui décoré par Kalouf pour le Zoo Art Show. (crédit photo : Sytral)

kalouf street art bus C3 lyon

Envie d’aller plus loin dans la découverte ou la connaissance du street art à Lyon ? Sarah Fouassier vient de publier le city guide »Art Urbain » aux Editions Hétéroclite. C’est le premier des futurs City guides Lyon qu’a prévu d’imprimer cette maison d’éditions. Je me suis jetée dessus et je l’ai trouvé vraiment très complet, avec de nombreuses photographies. Le livre est articulé par quartier, mais de nombreux focus sont faits sur des artistes sous forme d’interviews, on y parle des lieux qui « bougent » comme les galeries (Slika, Superposition …). J’ai aimé aussi en début de chaque chapitre la suggestion d’itinéraire sous forme de carte, pour une balade urbaine bien plaisante … et en plus en achetant le guide vous pourrez télécharger aussi une carte Mapstr pour avoir les parcours sur votre smartphone :-) Cette nouvelle série de city guides est une collection créée par les Editions Hétéroclite en collaboration avec le Petit Bulletin et l’agence de communication Tintamarre.

city guide street art lyon heteroclite

lyon city guide art urbain

City Guide « Art Urbain » par Sarah Fouassier – Editons Heteroclite – Prix : 14,50 € – pour l’acheter, clic ici ⇒ https://www.lyoncityguide.fr

Retrouvez ici tous mes articles sur le street art dans le monde entier ⇒ https://atasteofmylife.fr/tag/streetart/

12 commentaires

  1. 1
  2. 3

    Que de belles couleurs ! J’aime beaucoup les collages de Toki_art, c’est un peu comme une chasse au trésor de les débusquer. Et comme c’est effectivement éphémère, impossible de se lasser du street art. Merci pour le lien Ememem 😉

  3. 5

    Oui c’est le plaisir de ce street-art, c’est qu’il est en mouvement perpétuel, nous donnant de nouvelles découvertes à faire régulièrement ! On adore les pentes pour les Toki art, le plateau pour les Lasco et les vinyles de Kesa, les flacking d’Ememem un peu partout et les Pec géants sur le périph ! Je suis curieuse de lire ce guide !

  4. 7

    Pour aller plus loin dans la découverte du street art lyonnais, je vous recommande mon ouvrage, Les Cris des murs, paru aux Éditions du Poutan en octobre 2018. J’associe les œuvres de street art à mes poèmes et je présente également treize interviews d’artistes locaux. Bonne découverte.

  5. 9
  6. 11

Répondre à argone Annuler la réponse.

Votre adresse email ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.