MoSA CitizenM Bowery

Ce matin-là j’ai quitté Brooklyn et pris le train Q puis le J pour me rendre à Manhattan dans le secteur Bowery, en pleine mutation, entre Little Italy et Chinatown. Se dressant fièrement à l’intersection de Bowery et Delancey Street, juste à côté de la station de métro, le CitizenM a ouvert depuis à peine un mois. Comme dans les autres hôtels de l’enseigne, je suis très bien accueillie dès la porte passée.

Je n’ai pas réservé une chambre (vous pouvez toujours lire ici mon avis sur le CitizenM Roissy), j’avais booké ma visite en ligne pour voir le « MoSA » acronyme de « Museum of Street Art » ouvert début octobre.

…. Mais avant de vous parler de ma visite, montons si vous le voulez bien dans la machine à remonter le temps, et transportons-nous en 2002, dans le quartier du Queens à Brooklyn . C’est là que dans un entrepôt abandonné, Jonathan Cohen aka Meres One, s’en donne à coeur joie avec une vingtaine d’amis graffeurs dans ce lieu qui finit par être surnommé « la Mecque du street art ». Réunis en un collectif baptisé « 5Pointz » ils vont, avec des centaines d’artistes venus du monde entier, pendant plusieurs années, donner libre cours à leurs inspirations sur les murs de ce lieu, au départ avec la bénédiction du propriétaire.

Mais fin 2013, c’est la stupéfaction : le bâtiment est repeint à la chaux blanche, puis détruit en septembre 2014 ; le propriétaire a sans doute cédé aux sirènes de promoteurs immobiliers.

…. l’histoire n’est cependant pas terminée, et heureusement, après une procédure judiciaire, le collectif 5pointz voit son travail artistique reconnu : en février 2018, un juge fédéral octroie aux artistes des dommages et intérêts d’un montant de 6,75 millions de dollars.

Le Citizen M Bowery est le deuxième hôtel du groupe à New York, celui de Times Square ayant déjà ouvert depuis un certain temps. Voisin de China Town, le quartier est en pleine mutation et il y a de nombreux travaux me semble t’il, même si je ne suis pas restée très longtemps dans le secteur.

Nous voici donc de retour en octobre 2018, la petite blogueuse française est là avec son appareil photo, devant l’hôtel. C’est en 2016 que le directeur marketing de CitizenM a contacté le collectif pour lui proposer de réunir ses potes artistes « comme au bon vieux temps », en illustrant les 21 étages de l’établissement.

L’expérience commence déjà dans l’espace extérieur devant l’entrée, avec ce grand panneau de lettres rouges sur fond noir, de Meres One, en parfait raccord avec le logo du groupe hôtelier, en rouge et noir (Jeanne Mas sors de ce corps 😄 ) et avec le mobilier en place.

citizen m mosa bowery

Je suis un peu en avance et je patiente au niveau inférieur, où les clients prennent leur petit-déjeuner, téléphonent, tapotent sur les iMac à disposition … je me contente de recharger mon téléphone et l’heure arrive très vite.

citizen m bowery

Luigy me prie de déposer mon sac à dos dans un placard près de la réception, et m’accompagne dans l’ascenseur jusqu’au 21 ème étage, au niveau du Cloud, le bar avec vue panoramique. Je déchante hélas un peu en m’apercevant que je ferai la visite seule, sans personne pour me donner des explications sur l’histoire du quartier, de 5pointz et sur les artistes qui sont intervenus ici. Ce n’est pas bien grave car je saurai où trouver les informations et je m’étais déjà à vrai dire un peu documentée, mais la déception est là. (sans compter qu’au niveau sécurité c’est pas top top ….). Je fais donc bien attention à tenir la rampe et à ne pas louper de marche, et descend doucement tous les étages en prenant mes photos.

Je vous parlais plus haut de Meres One, vous connaissez peut-être sa petite créature ampoule « the bright idea« , qu’on retrouve ici sur les murs de cet escalier, pour les « fun facts ».

mosa citizenm street art museum

mosa citizenm bowery

Tous ces artistes sont principalement américains (New York en majorité) , mais il y a également un anglais, un français, deux australiens, un singapourien, et un équatorien. Les artistes ont eu tout de même un brief, pour résumer il fallait illustrer New York, le lower east side, via des paysages, des personnages …. je crois que l’objectif est atteint.

Mosa street art museum citizenm

Ci-dessous à gauche, un couple par Meres One, au 19ème étage.

mosa citizenm streetart

Une Miss Liberty différente de celle qu’on connaît,  par Cortes :

CORTES MOSA BOWERY STREET ART

Nicholai C. Khan a choisi le thème du streetball et peint ces joueurs en plein mouvement, … un des aspects de la culture new yorkaise.

nicholaikahn bowery citizenm

Très chouette dessin par l’artiste Zimad, venu du Bronx, avec des origines Portoricaines.

citizen m mosa zimad art

Dommage que Marie-Cécile Flageul , conservatrice et directrice du projet, n’ait pas daigné répondre à ma demande d’un dossier de presse … ^ ^ mais c’est vrai que je ne suis pas le New York Times ni Untapped cities ! 😂 Décidément je n’ai pas de chance, j’avais eu le même souci avec la directrice du CitizenM Roissy qui avait lu mes messages mais avec qui j’ai pris un vent !

J’ai reçu le dossier de presse il y a deux jours, soit plus d’un mois après ouverture du lieu, de la part de l’agence S2H Communication, qui apparemment a repris les relations presse pour CitizenM après Travel Insight.

mosa citizenm bowery  new york

Le MoSA en quelques chiffres : 420 heures, 500 bombes aérosol, 1000 bouchons (caps), 21 artistes (la liste complète se trouve ici : https://www.citizenm.com/mosa/the-artists )

Cinq vases uniques ont été également peints par des artistes, on peut les voir exposés à l’extérieur de l’hôtel, face à la fresque rouge et noire ; voici l’un deux, réalisé par Tony « Rubin » Sjöman aka Rubin415 , un artiste d’origine finlandaise et suédoise, mais qui a beaucoup peint dans le monde entier, y compris à New York. Pourquoi cinq vases ? Référence évidente à 5Pointz, et les cinq boroughs de New York, dont Manhattan ou Brooklyn font partie.

vase 5ptz mosa new york

Si vous n’allez pas à New York et ne pouvez donc voir ces oeuvres, je vous conseille vivement d’aller à la Maison Nô à Lyon, où déjà cet été les trois escaliers de service étaient bombés d’artistes de la région Rhône-Alpes. Seul inconvénient : l’accès est réservé aux clients de l’hôtel, du restaurant ou du bar. Dommage car ça vaut vraiment le déplacement.

MoSA « A vertical love letter to to the Lower East Side »
CitizenM Bowery
189 Bowery, New York
Tous les jours de 10 h à 16 h 30 – gratuit

Réservations ici :
Site Web : https://www.citizenm.com/mosa

6 commentaires

  1. 1
  2. 3
  3. 5

Répondre à Tony Annuler la réponse.

Votre adresse email ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.