Málaga romaine et musulmane

Avant de vous montrer le centre ville et les nombreux musées qu’offre la ville de Málaga, faisons un petit arrêt sur son architecture historique. Ce sont les phéniciens qui ont fondé Malaka, succédés par les Carthaginois puis les Romains, qui développèrent le centre.


En raison de sa situation ouverte sur le bassin méditerranéen, il est évident que le port était très prospère sous la domination romaine au IIIe siècle (l’exportation de denrées alimentaires allait bon train : huile, vin, céréales, raisins, etc …)

Se situant au pied de l’Alcazaba, sur le versant ouest, le théâtre romain a conservé certains gradins de sa cavea qui épouse le dénivelé de la colline. S’il a été construit au 1er siècle (sous l’empereur Auguste), il servit, pendant la domination arabe, de carrière pour la reconstruction de l’Alcazaba. On ne découvrit ces vestiges qu’en 1951, lors de l’aménagement du jardin de la Maison de la Culture …. après avoir désigné un architecte pour le restaurer et le mettre en valeur … beaucoup de temps a passé puisqu’il ne fut inauguré qu’en 2011 !

teatro romano Malaga Andalucia

Un bâtiment de verre et de bois créé en 2010 par l’architecte Antonio Tejedor abrite le Centre d’interprétation du Théâtre romain . Il ne comporte qu’une grande vitrine, une seule pièce qu’on traverse assez vite, même si elle est une bonne introduction au monde romain et à ce théâtre. Elle permet surtout, par la porte située au fond, d’accéder à la partie inférieure du théâtre, et de passer sous l’arc qui menait les spectateurs aux gradins … j’ai ressenti un petit frisson en imaginant tous ces romains qui m’ont précédée ici il y a des siècles …

centre interprétation musée théâtre romain

centre interprétation théâtre romain malaga

malaga amphithéâtre romain

Teatro romano – mardi au samedi 10 h à 18 h / dimanche et jours fériés 10 h à 16 h / fermé le lundi – gratuit

… Mais en 711 la ville fut prise par les Maures qui en firent la capitale d’un petit émirat ; c’est pendant cette période musulmane, qu’on appelle « Al-Andalus » soit de 714 à 1487) que la ville connaîtra l’époque la plus florissante, grâce notamment à l’activité textile. Un bel exemple de cette prospérité est visible dans l’Alcazaba, fondée par les Phéniciens, puis reconstruite à partir de 1040 sur une colline dominant la ville. Cette forteresse est l’une des plus importantes constructions militaires musulmane en Espagne, et surtout l’une des mieux conservées.

Depuis la calle Alcazabilla, on grimpe sur la rampe d’accès en zigzag, on passe sous des portes fortifiées, ornées parfois de colonnes et de chapiteaux romains. C’est très agréable et je vous conseille de venir tôt pour faire cette visite par une fraîcheur relative et pour éviter la foule.

andalousie malaga alcazaba

malaga alcazaba colonne romaine

Après avoir passé la tour du Christ, utilisée comme chapelle après la Reconquête, on accède à la première enceinte où se trouvaient l’ancienne cour d’armes, maintenant aménagée en espace vert, et les jardins, dont les allées sont bordées de bougainvillées, orangers, jasmins et chèvrefeuilles … un promenade vraiment très agréable !

malaga alcazaba visite

forteresse alcazaba andalousie

La restauration de cette ancienne résidence des gouverneurs de la ville met en valeur ses tours, ses portes, ses plâtres sculptés, ses jardins.

malaga andalousie alcazaba

malaga alcazaba andalousie

La deuxième enceinte protégeait le palais (certes très restauré) et ses trois cours (en voici une en photo ci-dessous).

alcazaba malaga visite

malaga alcazaba andalousie

Alcazaba – Alcazabilla 2 – ouverture été : 9 h à 20 h / hiver : 9 h à 18 h / 3,50 € (ou 5,50 € si billet couplé avec le Castillo Gibralfaro)
Astuce : le dimanche, visite gratuite à partir de 14 h

Si vous voulez compléter la visite, je vous conseille de voir aussi le Château de Gibralfaro (XIVe siècle) qui a été construit pour protéger l’Alcazaba ;  il est d’ailleurs relié à la forteresse par une double muraille.

Certes, le chemin est rude pour y parvenir … il faut à peu près 30 minutes de marche (prenez la rue à gauche en sortant de l’Alcazaba – et ça grimpe vraiment pas mal !) donc soyez bien chaussés, idéalement de baskets. Les pierres plates peuvent être glissantes surtout à la descente … Autre option, emprunter l’ascenseur qui relie l’Alcazaba au Château de Gibralfaro, mais il ne fonctionne pas le lundi, attention. Tout le long du chemin ou depuis le belvédère, on peut jouir d’une belle vue sur le Paseo del Parque, le port, l’hôtel de ville et les jardins Pedro Luis Alonso.

malaga paseo parque port

castillo gibralfaro malaga

andalousie castillo gibralfaro

Depuis le chemin de ronde du rempart (qui est un peu délabré), on admire le superbe panorama qui embrasse la forteresse Alcazaba plus bas, la ville dont la cathédrale de l’Incarnation, et de l’autre côté, le port.

castillo gibralfaro vue malaga

Ne manquez pas le Centre d’interprétation du château, qui se trouve dans le bâtiment de l’ancienne poudrière. Dans ce mini-musée, une exposition retrace la vie du château, utilisé comme garnison militaire du XVe au XXe siècle. (Il avait été annexé par la couronne de Castille en 1487). On peut y voir des uniforme, des armes, des instruments de navigation et des cartes.

centre interprétation chateau gibralfaro malaga

malaga chateau gibralfaro

Castillo de Gibralfaro – Camino de Gibralfaro, 11 – ouverture été : 9 h à 20 h / hiver : 9 h à 18 h / 2,20 € ou 3,55 € billet combiné avec l’Alcazaba
Astuce : le dimanche, visite gratuite à partir de 14 h

Je vous donne rendez-vous prochainement pour visiter le centre historique, comme vous le verrez il y a beaucoup d’endroits à visiter dans la ville de Málaga.

MÁLAGA TOURISME
Site Web : http://www.malagaturismo.com/fr

2 commentaires

  1. 1

Répondre à Sophie Annuler la réponse.

Votre adresse email ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.