Dundee côté culture

Mi-avril j’ai passé quelques jours en Ecosse, à la découverte des villes de Dundee et Aberdeen, à l’invitation de Visit Britain France. J’avais un peu entendu parler d’Aberdeen bien sûr en raison de son festival de street art, mais je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec Dundee. C’est la quatrième agglomération écossaise, elle se trouve le long de l’estuaire de la Tay River, pas très loin de la mer donc !

Quelle évolution pour cet ancien port baleinier, souvent à l’ombre d’Edimbourg, mais qui est maintenant nommé « best place to live in Scotland » par le Sunday Times, fut nommée également « City of Design » en 2015 par la prestigieuse organisation UNESCO ! …. bref, j’y ai découvert une ville vraiment très active culturellement, comme vous allez pouvoir vous en rendre compte. Elle est par ailleurs à la pointe de disciplines comme la création de jeux vidéo, recherche médicale ou création de comic books. Son passé industriel est très fortement lié à l’exploitation de la jute venue d’Inde, je vous en parle plus loin d’ailleurs.

Venant de Lyon, j’ai pris un vol jusqu’à Edimbourg puis ensuite un train direct jusqu’à Dundee, c’est vraiment très facile. Si vous avez prévu de visiter d’autres villes en Ecosse, n’hésitez pas à acheter un des pass « Spirit of Scotland » de ScotRail, c’est avantageux et vous n’aurez même pas à réserver vos places dans les trains.

C’est parti pour un petit guide culturel de la ville, où plusieurs musées très différents vous accueilleront, et je termine par des lieux ou activités un peu différents.

Le Victoria & Albert Museum

On ne peut rester indifférent à l’imposant V&A désormais voisin (après trois ans de chantier) du RSS Discovery, le long de la rivière Tay. Imposante masse qui fait penser à un vaisseau spatial posé là en attente d’une prochaine mission, il a été imaginé, dessiné et conçu par l’architecte japonais Kengo Kuma, qui s’est inspiré des falaises de la côte orientale de l’Ecosse, avec des lignes profondes qui créent des ombres qui varient en fonction de la lumière.

Vous connaissez sans doute le Victoria & Albert museum de Londres, incontournable dans la capitale …. je vous conseille de venir voir son petit frère à Dundee ! La visite s’articule en deux parties : une partie permanente (gratuite) qui met en valeur le savoir-faire écossais (Scottish Design galleries) dans tous les domaines imaginables : mode, design, ameublement, technologie … et bien d’autres encore.

musée V&A Dundee

victoria and albert museum scottish design gallery

La fameuse botte Hunter en caoutchouc est écossaise … le saviez-vous ? Elle a fait tourner la tête des fashion addicts dernièrement ! La marque a été fondée en 1856 par North British Rubber Company, rachetée dans les années 60 par Uniroyal, qui fut elle-même rachetée par une société basée à Denver dans le Colorado. La majorité de la production est hélas maintenant faite en Chine.

scottish design galleries dundee

On peut y voir aussi la « Oak Room » : une pièce reconstituée et restaurée, exceptionnelle mais tout en simplicité, dessinée par Charles Rennie Mackintosh, qui a été stockée, en morceaux, pendant cinquante ans par la ville de Glasgow. Hélas ma photo ne lui rend pas justice car il y faisait vraiment sombre. Cette « tea room » fait plus de 13 mètres de long et avait été créée pour Miss Cranston, qui était traiteur entre 1886 et 1950 sur Ingram Street à Glasgow. Chaque panneau, élément de la pièce a bien sûr été numéroté avant démontage (700 en tout).

dundee oak room v&a museum

… et j’ai eu la chance d’échanger quelques mots avec la ravissante créatrice Holly Fulton aussi douée que modeste, qui était invitée à cette soirée d’inauguration. Sa robe en soie avec empiècement en cuir, issue de sa collection automne/hiver 2011 est exposée dans cette salle (la robe longue sans manches avec des bouches rouges). Elle est née à Edimbourg et y a fait ses études au College of Arts.

Holly Fulton designer scottish dundee

La deuxième partie (payante) est temporaire et se renouvelle régulièrement (chacune dure plusieurs mois) ; j’ai eu la chance de voir en avant-première l’exposition « Video Games – DESIGN / PLAY / DISRUPT » et elle est époustouflante. (Elle a pris le relais de l’expo précédente « Speed and style » sur la vie à bord des grands transatlantiques, qui avait eu un grand succès) Je ne suis pas particulièrement experte en matière de jeux video, loin de là, mais elle a su me captiver par toutes les informations données de façon très ludique, sur le travail nécessaire à la création d’un jeu vidéo … ce n’est pas que de la programmation, bien au contraire ! On peut voir les dessins des créateurs, leurs inspirations pour les personnages ou les scénarii des jeux, les différents types de jeux, les violents et les autres … J’ai pour ma part découvert des jeux très poétiques comme « Journey » ou « No Man’s Sky », un univers que je ne connaissais pas du tout.

v&a video games dundee

video games v&a dundee

video games victoria albert museum

La visite se termine dans une pièce très grande, où sont installées plusieurs machines de jeux d’arcade , que le public peut tester. J’en ai vu redevenir de grands enfants !

dundee video games exposition

Ecosse V&A musée

A l’intérieur du musée, des planches en chêne inclinées évoquent des vagues sur les murs …

Dundee victoria and albert

Par ailleurs il y a un café sur place « The Living Room », et aussi un restaurant sur place, le Tatha Bar and Kitchen, que je n’ai pas eu le temps hélas de tester … il a une superbe vue sur la Tay et le Discovery Ship ! (mêmes horaires d’ouverture que le musée)

V&A Dundee – Site Web : https://www.vam.ac.uk/dundee

Le RSS Discovery

Juste à côté du Victoria & Albert Museum, se dresse le majestueux vaisseau RSS Discovery, ancré ici depuis 1992. Ce navire d’exploration est parti en 1901 en Antarctique sous le commandement de Robert Falcon Scott, avec toute une équipe de chercheurs dont Ernest Schackleton ou le zoologiste Edward Wilson. Cette expédition était financée par la Royal Geographical Society, et le navire, (de plus de 52 mètres de long) construit dans le port de Dundee, a résisté à l’environnement glaciaire ; pas vraiment étonnant quand on sait qu’on y construisait également les bateaux qui partaient à la chasse à la baleine dans l’Arctique.

visite bateau discovery ship dundee

Dundee visite rss discovery

La première partie de la visite se situe dans ce bâtiment, le Discovery Point. C’est le musée où l’on explique tout sur l’expédition faite par les scientifiques à bord de ce navire, en 1901, de la construction du bateau à l’équipement nécessaire pour survivre dans ces conditions extrêmes. Un film est diffusé, et de nombreux objets de l’époque sont exposés. On peut les comparer à ceux qu’on utilise de nos jours dans les stations scientifiques basées en Antarctique.

On ne peut s’empêcher d’être admiratif – et ému – devant le courage de tout l’équipage, qui est tout de même resté deux ans sur place, endurant le blizzard et des températures descendant jusqu’à -45°C (engelures et aveuglement dû à la réverbation sur la neige et la glace étaient les risques). Leur dévouement a permis de récupérer de nombreuses informations scientifiques qui sont encore utilisées de nos jours par les chercheurs spécialisés dans les pôles.

ecosse dundee discovery ship

J’ai trouvé le musée vraiment émouvant et passionnant, une belle activité à faire en famille.

musée discovery ship bateau Dundee

musée discovery ship Dundee Ecosse

On quitte ensuite le musée pour se rendre à bord du trois mâts noir, et c’est passionnant de voir ça ! On se met vraiment dans la peau de l’équipage, on voit comment ils vivaient sur le bateau pendant ce long voyage, vers ce continent inconnu. (note : RSS signifie Royal Research Ship). Une deuxième expédition sera organisée en 1910, sous la direction du capitaine Robert Falcon Scott …. durant laquelle il trouvera la mort en 1912, avec d’autres personnes de son équipage.

Le navire est installé ici depuis 1986, sur un quai construit spécialement pour lui ; le musée « Discovery point » a ouvert en 1990.

Dundee discovery ship visite

L’équipage était composé de 48 hommes, tous choisis par le capitaine Scott : sept officiers, ainsi que des scientifiques et des marins. On découvre librement le pont principal en teck, les châssis en tabatières, (pas de hublots, car c’est incompatible avec les icebergs), les chambres des machines, les laboratoires, la cabine de radio et la salle des cartes.

Dundee visite discovery ship

discovery ship à Dundee Ecosse visite

discovery ship 1901 bateau Dundee

Si vous êtes vraiment fan de bateaux anciens vous pouvez aussi visiter la frégate Unicorn, navire de guerre à voile (mais qui n’a jamais pris part à des combats !) ; elle se trouve sur le Victoria Dock.

RSS Discovery – (£ 11,50) Site Web : https://www.rrsdiscovery.com/

Verdant Works

On vous le dira sans doute si vous venez à Dundee, c’était la ville des trois « J » : Jute, Jam, Journalism

Concentrons-nous sur le premier mot de cette Trinité : la jute. Entre 1841 et 1901, la population de Dundee a triplé, passant de 45 000 à 161 000 habitants. La raison ? La ville a vu la construction de bon nombre de d’ usines transformant le jute (« jute mills« ). Cette fibre importée d’Inde arrivait ici et était transformée en toile, pour faire face à l’énorme demande de l’industrie textile.

Une centaine de sites employait 50 000 personnes (principalement des femmes et des enfants), surtout dans le quartier de Blackness au nord-ouest de la ville ; la proximité de l’eau était un atout pour faire fonctionner les nombreuses machines à l’aide de l’énergie hydraulique. Les maris restaient à la maison et préparaient les repas, s’occupaient des enfants plus jeunes (Dundee avait même le surnom à l’époque de « she town »). J’ai vraiment beaucoup aimé ce musée, qui nous transporte plus d’un siècle en arrière, à la découverte de l’héritage industriel de Dundee.

musée jute Dundee Ecosse

A l’entrée de l’usine …. pointage obligatoire !

musée jute Dundee Ecosse

On peut voir sur le site de nombreuses machines, qui travaillaient la jute mais aussi le lin. On utilise la toile de jute pour fabriquer des sacs bien sûr (pour conditionner pommes de terre, semences …) mais aussi pour fabriquer des cordages, doublures de tapis, couvertures pour chevaux, tissu pour la marine, … même pour les parachutes !

On voit dans l’usine originale de David Lindsay, créée en 1833, tout le processus de l’arrivée de la matière première jusqu’au produit fini : neuf opérations en tout !

Outre l’aspect technique on en apprend beaucoup sur la société de l’époque et la façon de vivre des ouvriers (ou plutôt des ouvrières) ; des photos d’époques, des témoignages rendent toute cette expérience très vivante. C’était un environnement bruyant, plein de poussière, un travail assez pénible pour les employées, qui les rendait souvent sourdes, ou les affectait de problèmes respiratoires comme la bronchite.

Les propriétaires, les « Jute Barons » avaient de fort belles maisons et propriétés cossues, tandis que les ouvriers vivaient en moyenne à huit dans une habitation, quatre dans le même lit, et les hommes avaient une espérance de vie de seulement 33 ans.

verdant works visite Dundee

A compter des années 1950 l’industrie a rapidement décliné, la plupart des sites de production de toile se délocalisant en Inde, ne laissant que 39 usines en activité à Dundee.

musée jute Dundee Verdant

musée jute Verdant Works

Verdant Works (ou Scotland’s Jute Museum) – Site Web : https://www.verdantworks.com/

Dundee Contemporary Arts

Ce n’est pas un grand musée, il n’y a que trois salles, mais il s’y passe bien plus que des expositions. C’est un centre culturel à part entière, avec des ateliers, activités, comme le Print Studio où l’on peut s’initier aux techniques de graphisme, de développement photo, imagerie digitale, tirage et impression. Il y a également ici un cinéma, un bar et un café – restaurant, où j’ai dîné, je vous en parlerai dans un prochain article gourmand. C’est vraiment un lieu où toutes les générations se retrouvent, c’est cela que j’ai beaucoup aimé.

dundee contemporary arts

Lors de mon passage se déroulait l’exposition Under World de David Austen. C’est un artiste très polyvalent : peintre, sculpteur, réalisateur …  (visible jusqu’au 9 juin).

musée dca expo dundee ecosse

art gallery DCA Dundee

DCA – (gratuit) – Site web : https://www.dca.org.uk/

Les galeries d’art McManus

Dans un bâtiment de style néo gothique assez unique, les galeries d’art McManus vont satisfaire tous les goûts car leur collection est très éclectique. Dans ses huit salles, on y découvre d’abord ce qui fait l’ADN de Dundee, puis d’autres expositions qui sont plus axées sur la peinture ainsi que sur la flore et la faune de la région.

musee mcmanus dundee ecosse

Jolie vue plongeante depuis l’escalier sur une machine Linotype, qui permettaitde composer les textes (avec des lettres de plomb) de façon bien plus rapide les journaux car elle disposait d’un clavier. Celle-ci est impressionnante et fut utilisée par DC Thomson and Co jusqu’aux années 1980.

musée macmanus Dundee Ecosse

J’y ai retrouvé dans une vitrine le personnage qui était encadré au dessus de mon lit dans la chambre de mon hôtel Malmaison  …. (à droite)

C’est le personnage phare du magazine de bande dessinée pour enfants BEANO. (il était d’ailleurs imprimé par DC Thomson & co que je viens de mentionner) Vous avez peut-être reconnu Dennis The Menace, dessiné par David Law … toujours dans les mauvais coups ! 😂 Accompagné de son chien Gnasher, ils ne font que des bêtises. Leurs aventures furent également portées au petit écran sous forme de dessin animé. Une sacrée longévité pour ce personnage qui date des années 1950 ! On le retrouve dans cette première section du musée, « The making of Modern Dundee ». Au niveau 1, ne manquez pas la salle « Dundee and the World », qui comprend également une impressionnante collection maritime, c’est logique, et la participation de la ville au commerce international.

musée mac manus galerie art

dundee mcmanus art gallery

Dans la Victoria Gallery, (voir mon image en « une » de l’article) sont exposées des peintures à l’huile datant entre 1705 et 1914.

galerie musee mac manus dundee

mac manus peinture dundee

A droite, une oeuvre lumineuse de David Batchelor « Waldella, Dundee » … elle est suspendue sur trois niveaux dans le musée.

dundee musee art mac manus

Galeries McManus (gratuit)- Site Web : https://www.mcmanus.co.uk

Voir la ville sous un autre angle à bord d’un bus vintage

henry vintage bus tour dundee ecosse

Quelle aventure pour cette balade inédite en ville et dans les environs ! J’ai adoré cette parenthèse de deux heures, confortablement installée à bord de « Henry », vieux bus retapé et désormais bien fringant qui démarre une seconde vie grâce à Angie, entrepreneuse dans l’âme. De plus, j’ai appris plein de choses grâce aux informations données par notre chauffeur David et je n’ai pas vu le temps passer. Nous avons fait deux arrêts photo (près du pont puis à The Law, d’où on a un magnifique point de vue). Ensuite plus loin on s’arrête à nouveau pour un petit thé et une visite rapide du Musée du transport, tenu par des bénévoles passionnés (et passionnants). Le dernier arrêt « photo » se passe à Broughty Ferry, près du château et de la plage. Le bus peut être privatisé et faire d’autres circuits, à la demande (maxi 8 passagers).

henry vintage bus excursion dundee

henry bus dundee ecosse

Musée du transport Dundee Ecosse

chateau broughty dundee

Henry Tours – Renseignements et réservations : https://www.henrytours.co.uk/ ou info@henrytours.co.uk

Arpenter les allées du jardin botanique

Dundee est doté d’un très beau jardin botanique, qui dépend de l’Université …. seul point noir, il est assez excentré, mais tout de même accessible en bus (consulter les horaires avant car il n’y en a pas très souvent). Ouvert en 1971, il possède une large collection de plantes et de conifères, arbustes. Sur plus de 9 hectares, pas très loin de la rivière Tay, j’ai aimé découvrir ce superbe endroit !

En cette période printanière, mi-avril, les azalées étaient en plein floraison, et c’était un spectacle magnifique. Le jardin est organisé en plusieurs zones, correspondant à des zones climatiques ou hémisphères : zone méditerranéenne, américaine, asiatique, Australie et Nouvelle-Zélande …

musée botanique Dundee

Dundee botanic gardens

jardin botanique dundee azalées

Les serres exotiques et tropicales valent le détour également …. bref c’est une chouette promenade pour les amoureux de la nature et/ou passionnés de botanique (plantes endémiques ou d’autres parties du monde).

serre jardin botanique Dundee

University of Dundee Botanic Garden (£ 3,90) – Site Web : https://www.dundee.ac.uk/botanic/

et aussi … le projet Open / Close

Si vous vous promenez dans les différents quartiers de Dundee, et supposons que vous n’êtes pas trop fan des musées, vous verrez à coup sûr des portes peintes par différents artistes. Une bien belle façon d’égayer la ville, de façon moins invasive que d’immenses murales, pour lesquels les accords sont plus difficiles à obtenir aussi !

open Close Dundee Ecosse

open close dundee

Dundee open close project

 

Beaucoup d’artistes ont candidaté, ceux qui ont été retenus ont été rémunérés (£ 300) et je trouve que c’est une bonne chose, tout travail mérite salaire ! Sur le site, vous pourrez consulter / télécharger deux cartes : l’une concerne un circuit dans le centre ville, l’autre dans le quartier de Stobswell. Des tours guidés ont lieu chaque premier samedi du mois, consultez le site pour davantage de renseignements.

ecosse dundee portes peintes

En complément de ce projet Open/Close, il existe aussi celui des « painted bins » nommé « Waste of Space« . Plusieurs poubelles (environ une vingtaine pour le moment) sont visibles sur Perth Road et les rues adjacentes … ça donne envie de partir à la chasse, non ? C’est tellement plus joli que des poubelles grises … (enfin, à Dundee elles sont vert foncé)

Merci à Russel Pepper pour la visite en sa compagnie.

Dundee poubelles peintes

poubelles peintes Waste of Space

Open/Close project – Site Web : http://openclosedundee.co.uk/

Fan de musique ?

Un arrêt est indispensable chez Groucho’s … 45 tours, albums, que ce soit en CD ou en vinyle …. il y a même quelques dvd …. tout ça à un prix imbattable ! Le commerce existe depuis 1976 mais à changé plusieurs fois d’endroit … j’espère qu’il y restera encore longtemps, le bail arrivant à échéance au mois d’août, les habitants de Dundee craignent de voir leur shop préféré disparaître … (132, Nethergate)

dundee magasin disques groucho

Groucho’s – Site Web : https://www.grouchos.co.uk/

Je sais que vous avez hâte de voir le prochain article consacré à Dundee, car j’y partagerai avec vous de très bonnes adresses food !

Ce voyage en Ecosse est le fruit d’une collaboration avec Visit Britain France. Les choix éditoriaux des articles qui font suite à ce voyage me reviennent librement.

DUNDEE, ONE CITY MANY DISCOVERIES
Site Web : https://www.dundee.com

VISIT BRITAIN FRANCE
Site Web : https://www.visitbritain.com/fr/fr

5 commentaires

  1. 1

    Hello! J’ai été en Ecosse en 2017 et côté culture, Edimbourg et Glasgow n’étaient pas mal non plus! Je ne sais pas si tu as eu l’occasion de parcourir les highlands, c’est juste magnifique! Mais c’est vrai qu’Aberdeen me donne aussi bien envie, surtout depuis que je regarde Outlander ^^

    • 2

      hello ! Je parlerai d’Aberdeen plus tard, je m’y suis rendue pour le festival NuArt. Je connais un peu Edimbourg et Glasgow mais j’aimerais y retourner car j’y ai encore beaucoup à découvrir … J’espère que mon article t’a donné envie de découvrir Dundee !

  2. 3
  3. 4

Répondre à Karine Annuler la réponse.

Votre adresse email ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.