Balade en Cornouailles – 1

Après une nuit très reposante dans ma chambre de princesse au Pentillie Castle, j’avais hâte de découvrir leur petit-déjeuner, et je ne fus pas déçue …

Pentillie Castle Cornwall

J’ai choisi des oeufs Benedict au saumon et ils étaient parfaits …

cornouailles pentillie castle breakfast


 

Après ce copieux breakfast, zou, direction Charlestown, une petite ville tout près de Saint Austell qui est également un port, qui s’est développé à partir du village de pêcheurs existant, à partir du XVIIIème siècle. C’est de là que partait notamment le kaolin, cette argile blanche extraite ici dans les mines de la région des Cornouailles.

Comme il pleuvait nous n’avons fait hélas qu’un tour très rapide du vieux port qui abrite des voiliers anciens comme l’Earl of Pembroke, le Kaskelot ou le Phoenix. Pour votre information Charlestown est connu aussi pour avoir été un lieu de tournage apprécié des réalisateurs, en raison de son cadre ancien préservé, les plus connus étant peut-être « les trois mousquetaires » ou « l’aigle s’est envolé », « Poldark » ou « Rebecca ».

Cornwall Charlestown Port

Nous nous sommes ensuites mis à l’abri dans un café vaste mais charmant, le café « LoveDays » à la décoration très réussie. Là, nous avons bu les paroles de Tim Smit , un personnage passionnant qui a plus d’une corde à son arc ! Démarrant sa carrière en qualité d’archéologiste, il effectua un virage à 180° puisqu’il fit une incursion de quelques années dans le business de la musique, comme auteur de chansons mais aussi producteur à succès, remportant des disques d’or et de platine.

Cornouailles Charlestown Lovedays cafe

Mais ce n’était pas fini … s’étant installé avec sa famille dans la région des Cornouailles, il tisse des liens avec Rob Pool et John Nelson et s’investit dans la réhabilitation des jardins d’Heligan dont je vous parle plus bas. Plus tard il crée le Eden Project , une attraction qui attire de nombreux visiteurs (un million en 2016) et qui me fait penser un peu au biodôme de Montréal . Mais là-bas il y a plusieurs dômes plus petits, abritant des espèces de plantes d’hémisphères différentes. J’espère pouvoir m’y rendre un jour.

Voici un des coins du café LoveDays … j’adore cette décoration hétéroclite, ces canapés usés, les ampoules suspendues, et ce papier peint orange ! (sans parler des plantes bien sûr)

Cornwall Charlestown Lovedays cafe

Toujours à Charlestown, il faut voir le petit musée naval historique, le « shipwreck museum« , qui raconte l’histoire de nombreux échouages de bateaux, mais décrit aussi la vie à bord à l’époque, à l’aide de nombreux objets et documents. Certes c’est un musée à l’ancienne mode, mais il est très mignon et instructif, parfois même émouvant quand on songe à tous ces marins qui ont péri en mer …

Cornouailles Charlestown musee navire

shipwreck museum Charlestown cornouailles


J’étais impatiente de découvrir cet endroit et je vais consacrer pas mal de photos dans cet article aux Jardins perdus de Heligan, car j’ai adoré cet endroit …. en dépit d’une météo catastrophique, il n’a fait que pleuvoir !

Si vous avez lu le paragraphe plus haut sur Charlestown et Tim Smit, vous savez déjà qu’il a été à l’origine de la renaissance de ce lieu magique qui est bien plus qu’un jardin botanique ennuyeux … A une dizaine de kilomètres de St Austell et sur 23 hectares, la nature offre au visiteur une multitude de visages. C’est le cas de le dire avec cette « sculpture » nommée la tête du géant … c’est l’une des trois que l’on peut trouver ici. hélas je n’ai pas eu le temps de voir la « grey lady » :-(

Les terres sont la propriété de la famille Tremayne depuis très longtemps, et comprennent également une demeure maintenant transformée en appartements qui ne se visite pas. Ces jardins furent aménagés par des membres de la famille entre le millieu du XVIIIème siècle et le début du XXème siècle, mais hélas, pendant la première guerre mondiale, avec le décès de plusieurs des jardiniers qui s’en occupaient (22 étaient employés à cette tâche !), ceux-ci restèrent à l’abandon pendant plusieurs dizaines d’années. Heureusement dans les années 1990 comme je l’ai expliqué plus haut Tim Smit et d’autres personnes motivées ont lancé un programme de restauration, travail de titan difficile et coûteux, mais qui porta ses fruits (ah ah jeu de mots !)

Cornouailles Heligan Lost Gardens

Les pommiers en arceau du jardin potager forment une allée bien élégante …

Cornouailles jardins Heligan

Que serait un jardin potager sans épouvantail ? Celui-ci est plutôt élégant avec son chapeau !

cornouailles jardins perdus Heligan

Des ananas en Angleterre ? Oui, vous n’avez pas la berlue ! C’est le seul châssis en Europe où on arrive à les faire pousser …. savez-vous comment c’est chauffé ? Avec du fumier !

ananas Heligan Gardens

Voici Katie Kingett, responsable des productive gardens. Après un début de carrière comme institutrice, elle a finalement changé de voie pour suivre sa passion, le jardinage, et en faire son métier. Elle nous accompagne dans les différentes parties de celui-ci, ainsi nous allons voir le « kitchen garden » (qui fournit la majorité des légumes et fruits cuisinés à la cafétéria du domaine), le Melon yard, la bee bole lawn, et enfin le flower garden.

 

PRODUCTIVE GARDENS HELIGAN

Voici d’ailleurs un aperçu de mon assiette lors du repas pris sur place … une cuisine simple mais très goûteuse, et pour les boissons, les glaces … on ne retrouve que des marques locales ; le pain est façonné et cuit sur place. La boutique est également bien approvisionnée en diverses semences qui feront le bonheur des jardiniers amateurs, mais pas que, il y a beaucoup d’articles à ramener pour faire de petits cadeaux souvenir.

Dans un autre article à venir je vous parlerai de la Ferme Callestick d’où vient cette délicieuse crème glacée …. car j’ai eu la chance de la visiter !

heligan gardens restaurant

Voici une bien jolie serre, pour mettre les cactées ou plantes grasses un peu frileuses à l’abri …

Serres Heligan lost gardens

jardin heligan cornouailles

Pour les plus petits sachez qu’il y a également une ferme, avec quelques animaux (volailles, moutons, etc, d’espèces rares) dont ces jolis cochons roux trop adorables (pas pu prendre la maman en photo).

Heligan Gardens ferme cochon

Il paraît qu’ils ont une collection fabuleuse de rhododendrons et de camélias anciens, il faudrait que je revienne à la bonne saison pour admirer ça ainsi que le jardin italien. En attendant, direction « la jungle« , qui même sous la pluie nous a vraiment séduite avec ses arbres exotiques plantés au XIXème siècle, ses lacs artificiels d’un beau vert, ces plantes aux feuilles gigantesques, et ce majestueux pont en corde « Burma ».

Jungle gardens Heligan

Burma rope bridge Heligan jardins

Une dernière photo en vitesse avant de partir, toujours sous la pluie, l’icône de ces jardins peut-être, Mud Maid sur Woodland Walk , cette beauté endormie qui est si touchante …

Mud Maid Heligan jardins

Note : les chiens sont admis, tenus en laisse.


J’adore les châteaux, vous le savez, aussi j’étais ravie de pouvoir rencontrer  dans son manoir de Caerhays, classé aux Monuments Historiques, pas très loin de la petite plage de Porthluney, qui attire parfois quelques surfeurs.

plage porthluney cornouailles

caerhays castle cornouailles

Voici le maître des lieux, Charles Williams, héritier d’un des derniers propriétaires. Ancien banquier et personnage haut en couleurs, il veille sur les jardins de sa propriété (qui abrite la plus grande collection de magnolias d’Angleterre) et sur la demeure en pierre, dessinée par le célèbre architecte de l’époque Régence John Nash il y a environ deux siècles. Il a eu l’amabilité de nous faire visiter quelques pièces, dont le bureau bibliothèque ci-dessous. Ses ancêtres ont joué un grand rôle dans l’histoire des Cornouailles et l’industrie de l’exploitation minière aux XVIIIème et XIXème siècles.

caerhays castle cornouailles

caerhays castle cornouailles

Nous avons logé ce soir-là au Vean, un hôtel qui se trouve sur le domaine Caerhays, dans une maison en pierre d’époque Géorgienne, avec seulement huit chambres d’un grand confort.

saint austell the vean hotel

La Chef Nicola Jones nous a préparé un délicieux repas avec les fruits et les légumes venant des jardins Heligan, c’était un délice.

saint austell the vean

J’ai prévu également de publier une review de cet hôtel, donc patientez un peu, (et en tous cas un grand merci à Luke Tyler et à toute son équipe pour leur accueil)

saint austell the vean bedroom

J’espère que mon article vous a donné des idées pour visiter la région des Cornouailles en Angleterre ! Ce n’est pas fini, j’ai encore beaucoup d’autres lieux à vous montrer …

VISIT CORNWALL
Site Web : https://www.visitcornwall.com

VISIT GREAT BRITAIN
Site Web : https://www.visitbritain.com/

SHIPWRECK CHARLESTOWN
Site Web : https://www.shipwreckcharlestown.com
LoveDays Café : https://www.shipwreckcharlestown.com/lovedays

HELIGAN LOST GARDENS
Site Web : http://heligan.com/francais/

CAERHAYS CASTLE
Site Web : http://www.caerhays.co.uk

THE VEAN
Site Web : http://www.caerhays.co.uk/thevean/index.cfm?page=home_TheVean

3 commentaires

  1. 1
  2. 2
  3. 3

Répondre à Bruno Annuler la réponse.

Votre adresse email ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>