Une journée à Dresde

Il ya quelques semaines je suis retournée en Saxe, à Leipzig (dont je vous ai déjà parlé sur ce blog voyage) mais j’ai eu également l’occasion de visiter la ville de Dresde, l’une des plus belles villes d’Allemagne. La capitale de Saxe est en effet un joyau baroque où vivaient le duc Albert puis ses descendants, à partir de 1485. C’est sous le règne d’Auguste le Fort au début du XVIIIème siècle qu’elle connut son apogée, et la construction de la plupart des monuments historiques. Hélas en février 1945 la ville fut quasiment totalement détruite par les bombardements des alliés, et il a fallu tout rebâtir, un défi considérable qui fut relevé, heureusement pour nous.

Première étape comme pour toute visite, un petit passage à l’Office du Tourisme (celui-ci se trouve dans un centre commercial) pour récupérer un plan de la ville et obtenir quelques informations sur les incontournables, le plan de la ville est vendu 1 € ; on peut y trouver aussi souvenirs, cartes postales, etc.

Dresde tourism office

Ensuite, il suffit de prendre quelques forces avec le délicieux gâteau Spritzkuchen et embarquer pour une visite en bus à toit découvert ! La météo était clémente et nous avons passé un moment très agréable.

Dresde gâteau

Mais c’est à pied que nous avons ensuite exploré Dresde, en commençant par le Zwinger, où nous rentrons par la place du Théâtre. « Zwinger » signifie « entre les murs » ; en effet il forme une enceinte carrée avec des bâtiments différents. Ce qui ne devait être au départ qu’une orangerie prit une grande ampleur où la sculpture prend une énorme place et devint finalement un palais érigé à la gloire du souverain Auguste le Fort. On y trouve quatre musées, je vous parle de l’un deux plus bas dans cet article.

chateau Dresde palais

L’une des plus imposantes portes est la porte de la Couronne (Kronentor)

Des figures allégoriques sont placées tout au long des balustrades, je ne sais pas combien il y a de sculptures en tout ….

Dresden Germany

Ci-dessous à droite, le pavillon du carillon (Glockenspielpavillon), avec ses 40 cloches blanches en porcelaine de Meissen (1933). On a eu la chance d’être là quand elles ont joué un air de musique, c’était magique ! En raison de la fragilité des cloches, elles ne sonnent pas en hiver.

cloches porcelaine residenz schloss dresden

Voici la porte de la Couronne vue depuis Ostra Allee  ; les statues autour représentent les quatre saisons, la couronne est portée par quatre aigles.

Le Zwinger a été le premier bâtiment à être reconstruit et restauré après la guerre ; le résultat est magnifique et impressionnant.

Dresde Zwinger

A quelques pas du Zwinger, en se dirigeant vers le château, on tombe sur cette belle fontaine aux dragons … ils ne crachent pas du feu … mais de l’eau !

allemagne Dresde fontaine

Dresden Germany

Nous n’avons pas visité le château (Residenzschloss) car c’était le jour de fermeture hebdomadaire, mais à vrai dire il faisait beau donc on a préféré se promener un peu. On a pu accéder néanmoins à cette cour intérieure couverte. Nous reviendrons une autre fois, car c’est un incontournable de Dresde, surtout pour voir la Voûte verte, une collection d’objets royaux incroyables. (bijoux, etc …)

residenz schloss dresde

Il y a plusieurs églises, nous sommes rentrés entre autres dans la Cathédrale de la Sainte-Trinité (c’est une cathédrale catholique, alors que Frauenkirche est protestante).

eglise dresde allemagne

Dresde Allemagne

Tiens, pour une fois je ne vous montre pas du street art, mais c’est tout comme ! Voici la « Procession des Princes »  (Fürstenzug), un couloir qui relie le château au Johanneum, dont le mur côté rue représente sur une frise de 102 mètres de long les maîtres de la Saxe (sur une période de 1000 ans) défilant en cortège. Le dessin d’origine était fait en sgraffito par Wilhelm Walter entre 1872 et 1876. Il fut remplacé par 24000 carreaux de porcelaine de Saxe en 1907. Un miracle, celui-ci n’a pas été détruit pendant la guerre.

allemagne dresde

Et voici le Langer Gang, avec ces jolies arcades, et des trophées de chasse dans des médaillons, qui ferme la cour des écuries.

Allemagne Dresde

J’aime beaucoup le dôme de l’Académie des Beaux Arts (Kunstacademie) avec la statue de la Renommée (Pheme) à son sommet …. figurez-vous qu’on le surnomme le « presse-citron » 😀  en effet sa forme fait penser à ça ! Au premier plan le bâtiment jaune est le grand café restaurant Coselpalais.

Dresden Fraukirche

Nous sommes allés ensuite voir un autre bâtiment emblématique du Dresde baroque, la Frauenkirche, l’église de Notre-Dame. Elle se voit de loin avec sa jolie coupole et ses petits clochers.

Dresden Fraukirche

L’intérieur est magnifique, on dirait un théâtre, avec de petites alcôves, le tout décoré de tons pastels.

Allemagne Dresde

Nous prenons d’abord un ascenseur, puis après quelques marches, on monte au sommet, mais heureusement pas d’escalier ici, on marche sur une rampe circulaire (162 mètres de long) tout autour de la coupole. Mais il faudra quand même faire un petit effort et grimper 127 marches pour atteindre la plateforme panoramique à 67 mètres de hauteur ; c’est magnifique et c’est aussi c’est moins fatigant ! Là encore il faut réaliser qu’il a fallu des années de reconstruction pour que cette église nous accueille à nouveau. J’ai vu des photos après les bombardements et il ne restait quasiment rien. Elle a réouvert en 2006, soixante ans après sa destruction. Attention on ne peut faire cette ascension qu’entre mars et octobre.

Grâce au plan donné lors de l’achat des tickets (8 euros par personne) on arrive à situer les différents monuments autour de nous, c’est intéressant et permet de faire de belles photos par ce beau temps ….

fraukirche Dresde Allemagne

Comme il fallait faire des choix et que nous aimons bien la peinture et la sculpture, nous avons décidé de visiter l’Albertinum et sa Galerie des Nouveaux Maîtres. C’est à cause de la catastrophe d’une énorme crue en 2002 que ce musée a été complètement repensé et réorganisé. Un mal pour un bien, dirons-nous. Comme vous le voyez sur la photo ci-dessous, le hall d’entrée est immense ; en fait cette partie n’était pas couverte avant. Grâce au réaménagement du bâtiment, la surface d’exposition consacrée à l’art des XIXème, XXème et XXIème siècles a été multipliée par quatre et le musée a rouvert ses portes au public en 2010.

allemagne dresde musée

Difficile de faire une sélection de photographies (photos sans flash autorisées) de ces oeuvres qui vont de l’époque du romantisme allemand à nos jours. On peut y voir quelques Monet, Degas et Van Gogh également.

Dresde Albertinum musée

On retourne vers le Zwinger où se trouve la galerie d’art des Maîtres Anciens (Alte Meister)  ; celle-ci compléta le Palais en 1855, en fermant l’ensemble avec la cour royale des fêtes. Dans cette pinacothèque sont exposés les chefs-d’œuvres de le peinture allemande et européenne, par exemple, « La Madone de Saint Sixte » de Raphaël et ses célèbres angelots rêveurs que tout le monde connaît. Ce fut une visite très agréable durant laquelle nous avions presque l’impression d’être seuls, sans doute en raison de l’heure un peu tardive (17 h). Là encore des travaux de réhabilitation sont en cours (une partie est déjà terminée) mais la deuxième tranche sera finie en 2018, et cela ne nous a pas gêné dans notre visite. Je vous conseille vrament de le visiter pour apprécier des chefs d’oeuvre comme la Madone Sixtine de Raphaël, la Vénus endormie de Giorgione, ou la Liseuse de Vermeer, … et j’en oublie ! c’est le must pour ceux qui aiment la peinture européenne de la Renaissance primitive à l’époque rococo.

musee altemeister

Nous aurions beaucoup aimé voir également le Verkehrs museum, le musée des transports, qui se trouve dans le bâtiment du Johanneum, mais hélas le temps n’est pas extensible …. on reviendra !

Ne vous arrêtez pas à cette image très classique de Dresde, dans Altstadt (vieille ville). Outre tous ces monuments et musées, la ville cache également une partie plus alternative et jeune dans la Neustadt située près de la Gare ferroviaire, que je suis allée explorer, avide de voir un peu de street art ! Ce pub dont les murs sont complètements peints sur tous les côtés se trouve près de la voie ferrée.

street art Dresden

Depuis cet endroit nous avons rejoint à pied le point névralgique du quartier, c’est-à-dire Louisenstraβe, Jordanstraβe, Forstereistraβe, Alaunstraβe

Mais qui est ce petit minou qui nous observe dans un passage ?

Allemagne street art

Allemagne Dresde Neustadt

Ici c’est une ambiance détendue et jeune, beaucoup de restaurants et cafés dont les terrasses sont bien occupées aux beaux jours.

Allemagne Dresde

Presque tous les parcmètres sont relookés avec de jolies couleurs …. mais il faut payer quand même !

Allemagne Dresde street art

Il ne faut surtout pas manquer le passage des Arts, « Kunsthof« , où dans la cour des éléments deux maisons originales se font face. La plus célèbre est cette maison bleue musicale de Heike Bottcher qui vous jouera un air seulement s’il pleut dans ses drôles de gouttières et tuyaux sur la façade ! Il y a cinq cours en tout (cour des animaux, cour des métamorphoses …), qu’il faut absolument explorer, c’est tellement différent de ce que j’ai pu voir jusqu’ici …

music house Dresde

J’espère que je vous ai donné envie de venir passer quelques heures voire quelques jours à Dresde !!! Vous connaissiez déjà cette ville magnifique ?

VISIT DRESDEN
Site Web : http://www.dresden.de/

Partager cet article

Voyage

13 commentaires

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 5
  5. 7

    Merci pour ce flashback ! J’ai passé deux semaines chez l’habitant quand j’étais plus jeune et tes photos me rappelle combien j’avais aimé Dresde, dont la maison bleue 😉

  6. 9
  7. 10

    J’y suis passée il y a quelques jours en rentrant en Pologne en voiture. J’y ai seulement dormi pour couper un peu, mais j’ai vu quelques cartes postales qui m’ont donné envie de la visiter un de ces quatres :) Et cet article me confirme que je dois la visiter !

  8. 12
  9. 13

    il faut que je te fasse une confession : je ne suis jamais allée en Allemagne (peut être parce que je ne parle pas allemand, pour d’autres raisons plus enfouies qui je pense ne sont pas si anodines) mais en tous cas Dresde est une ville avec des visages contrastées !

Répondre à Marie Annuler la réponse.

Votre adresse email ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>