Leipzig au vert

Avant de repartir en Allemagne pour mes vacances, je voulais faire un dernier petit clin d’oeil à la ville de Leipzig explorée fin avril cette année. Je vous avais déjà montré son aspect culturel à travers la renaissance de ses usines du XIXème siècle, mais il faut savoir aussi que cette ville est très agréable à découvrir en vélo, ou à pied …. Pourquoi ne pas faire une grande promenade dans ses parcs ?

LENE-VOIGT PARK

Nous sommes allées à pied en direction de l’est dans le quartier de Reudnitz, pour nous détendre dans ce parc familial et populaire, où restent, comme ailleurs dans la ville de Leipzig, quelques vestiges du passé industriel, usines en friche peut-être réhabilitées un jour. Comme on le dit la nature reprend ses droits et les bâtiments sont envahis de plantes ou d’arbres en devenir …

Mais qui était Lene Voigt ? J’ai fait des recherches et il s’avère que c’était un écrivain et poète du début du XXème siècle, qui a écrit de jolies ballades sur la Saxe.

lenevoigt park leipzig

Quelques groupes de jeunes parents se retrouvent ici pour profiter des premières journées ensoleillées du printemps …

lene voigt park leipzig

Le petit vent est un peu juste pour faire évoluer le cerf-volant mais on persiste … il y a aussi un peu plus loin des tables de ping-pong pour faire quelques matches entre amis après le barbecue.

leipzig parc lene voigt

FRIEDENSPARK

friedenspark leipzig

Friedenspark est un parc plus « classique », qui ressemble un peu (pour ceux qui le connaissent) au Parc de la Tête d’Or à Lyon : arbres majestueux, grandes allées goudronnées, on s’y promène, on y fait son jogging (avec ou sans poussette) …

Son nom signifie « parc de la paix » ; sur ses 20 hectares en effet se trouvait initialement un immense cimetière, vers 1846, après que le cimetière d’origine, Johannis Friedhof (dont je vous parle plus bas) se soit avéré trop petit et sans possibilité d’agrandissement. On y a également enterré discrètement les cendres d’enfants victimes d’euthanasie à l’époque du nazisme (d’où la présence d’un mémorial dans le parc).

Il n’y a plus eu d’enterrements à partir de la fin de 1950, puis à partir de 1973 le site fut réhabilité, les sépultures restantes transférées, un long travail puisque ce n’est qu’en 1983 qu’il fut ouvert au public dans sa forme actuelle.

Nous avons fait un petit arrêt dans son jardin d’herbes médicinales installé en 2001 en collaboration avec l’institut de botanique de l’universtié, avant de continuer notre route.

parks leipzig

L’étendue verte débute au nord vers Ostplatz… et là au bout du parc côté sud, la surprise de tomber sur cette imposante église russe construite en 1913, un mémorial qui consiste en une petite pièce que nous sommes allées voir. Il rend hommage aux nombreux russes qui ont combattu pour l’Allemagne en 1813 contre les armées de Napoléon, pour libérer l’Allemagne.

frieden park russian church

JOHANNAPARK

leipzig parks

Nous avons traversé Johanna Park en vélo avec Johannes Ommeln de Lipzi Tours ; c’est un très beau parc de la ville, qui n’est séparé du parc Clara-Zetkin que par l’allée Edvard Grieg, un musicien célèbre de Leipzig.

Avec ses jolis ponts romantiques en bois, ses mares à canard, il est à la fois romantique et propice aux promenades en famille ; il fut ainsi aménagé en 1881.

park johanna leipzig

A l’origine les terrains appartenaient à l’entrepreneur et banquier Wilhelm Theodor Seyfferth, qui l’a aménagé en parc et l’a ensuite donné à la ville, en le nommant du prénom de sa fille décédée à l’âge de 21 ans

PARC CLARA-ZETKIN

C’est ici que vous trouverez les plus anciens arbres de la ville … voici la maison du gardien de ce petit paradis !

clara zeitkin park

Au printemps et en été ils sont nombreux à se retrouver au pavillon de musique autour duquel de nombreuses tables et chaises forment un biergarten où règne une ambiance joyeuse et festive ! Je m’y serais bien arrêtée mais nous devions continuer notre exploration en vélo hélas …

leipzig park clara

C’était notre jour de chance car lors de notre passage dans ce parc, une grande manifestation avait lieu : c’était le premier jour de courses de chevaux de la saison à l’hippodrome (Rennbahn), et quelques spectateurs s’étaient mis sur leur 31 à cette occasion, mais ça va, on ne faisait pas trop tache, on n’était pas à Royal Ascot ou au Prix de Diane non plus 😋

hippodrome Leipzig

Sur le Sächsenbrücke (pont de Saxe) qui enjambe la rivière Elster, un groupe de rock pop chante pour la plus grande joie des promeneurs 🎸

clara zeitkin park leipzig

 

CIMETIERE JOHANNISFRIEDHOF

Comme je vous l’ai dit plus haut, Friedenspark était un cimetière auparavant, et quelques tombes ont été transférées ici lors de son remaniement. On notera de très belles sculptures comme celle ci-dessous de Josef Mágr (tombe du Dr Willmar Schwabe précurseur de l’homéopathie) ou les bronzes de Adolf Lehnert sur la tombe de Karl Krause, un entrepreneur du début du XXème siècle, qui avait une grosse usine de fabrication de machines à Leipzig. C’est un lieu très calme, pas très grand mais où il fait bon faire une pause, ou se mettre un peu au frais en été, il y a de nombreux arbres.

leipzig cimetière St john

cimetière st john leipzig

Ce cimetière ancien jouxte le musée Grassi consacré à la musique, passez y faire un tour si vous le visitez !

LEIPZIG TRAVEL
Site web : http://www.leipzig.travel/

TOURISME ALLEMAGNE
Site Web : http://www.germany.travel/fr/index.html

4 commentaires

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4

Répondre à Cloporte Annuler la réponse.

Votre adresse email ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>