Ronda

Aujourd’hui on retourne en Andalousie, où nous étions partis en roadtrip en avril de l’an dernier. Notre dernière étape après Séville, Grenade et Cordoue était la jolie ville de Ronda dans la province de Malagea, toute blanche. Nous n’y sommes restés qu’une nuit, mais avons pris le temps d’explorer à fond, à pied bien sûr !

Juste après notre arrivée en milieu d’après-midi nous avons rejoint cette jolie Plaza del Secorro invitant à la paresse avec ses terrasses de café, sa fontaine représentant Hercule et ses lions. A droite vous voyez l’église Nuestra Señora del Secorro. Elle se trouve près d’une longue rue piétonne (Carrera Espinel), très commerçante où il fait bon flâner.

andalousie ronda

Au bout de cette rue se trouvent les arènes les plus anciennes du pays (1785), construites initialement pour le Corps Royal d’Equitation et transformées ensuite en lieu pour tenir des corridas. Il paraît que la feria qui a lieu en septembre est très populaire. Nous avons fait la visite, très intéressante, on voit les box où on fait patienter les taureaux, ainsi que le musée consacré à la corrida et son histoire.

Voici le cercle sableux, entouré de colonnes de style Toscan, et ses gradins. On voit les coups de corne sur les protections en bois, et en fermant les yeux, on peut entendre la clameur de la foule …

ronda andalousie

Des statues représentant des toreros célèbres encadrent l’entrée des arènes, avec leur chapeau (la montera) et leur grande cape (la muleta).

ronda andalousie village blanc

Nous voici arrivés à l’Alameda del Tajo, un passage arboré où se trouve aussi un jardin botanique … mais nous avons boudé celui-ci pour le panorama exceptionnel depuis cette corniche, sur les montagnes et le parc naturel de la Sierra de Grazalema. Il paraît qu’on peut y observer plusieurs espèces de rapaces, mais nous n’en avons pas vu ce jour-là. Il y a un belvédère d’où on peut prendre de belles photos, tant sur la ville et le pont, que sur ce paysage verdoyant. Je dois dire que nous étions chanceux, la lumière était vraiment belle en cette fin d’après-midi.

andalousie ronda

village blanc ronda andalousie

Le lendemain nous faisons une longue promenade dans la ville au delà du Puente Nuevo (pont neuf) qui enjambe les gorges du Guadalevín. Pour la petite histoire, il y a dans l’arche centrale de ce pont un local qui servait de prison pendant la Guerre Civile. D’un côté comme de l’autre on a des vues fantastiques et on s’attarde longtemps ici …

andalousie ronda

Nous tombons sur cette tour carrée un peu incongrue au milieu des maisons blanches. Pas tellement mise en valeur, heureusement un panneau nous informe qu’il s’agit en fait d’un minaret (la forme de l’arche autour de la porte donne déjà un indice) ; il date probablement du XIVème siècle et fut converti en clocher d’église ensuite (Eglise San Sebastian). Sur la photo on voit bien que la base de style maure a été surélevée ensuite (la couleur de brique est plus foncée).

minaret ronda andalousie

ronda maison village blanc

Imposant bâtiment de 3 niveaux avec des arches, voici la « Casa consistorial » construite en 1734 ; on peut assimiler celle-ci à un hôtel de ville. Elle donne sur une jolie place arborée.

casa consistorial ronda

Tout près, l »église de l’Esprit Saint ressemble un peu à une forteresse sur une de ses faces, ce qui était courant à l’époque ; elle date de la fin du XVème siècle et du début du XVIème. Elle a été construite sur une ancienne mosquée, pour célébrer le jour de la conquête de Ronda.

 

santa maria la mayor ronda andalousie

ronda andalousie

Nous marchons sur les ruines de la Alcazaba, qui fut en grande partie détruite pendant le siège de Ronda en 1485 …. la construction serait très ancienne, elle protégeait la ville des assaillants.

L’église Santa Maria de la Encarnación Mayor était la mosquée principale de Ronda, elle aussi transformée en église lorsque les rois catholiques ont conquis le sud de l’Espagne en 1485. On y observe des styles différents, du gothique en passant par la Renaissance car elle a été transformée en plusieurs étapes.

Eglise Ronda Andalousie

On fera même un peu d’exercice dans l’escalier étroit qui mène aux deux cloches de l’édifice. Elle a aussi un peu des allures de forteresse non ? Pas de vitraux à l’horizon …

eglise ronda andalousie

cloches église ronda

Nous passons près d’une très jolie façade ou plutôt d’une entrée remarquable : c’est le Palacio Marques de Salvatierra , attribuée par les rois catholiques à Don Vasco Martin de Salvatierra en 1485. Elle fut pas mal transformée au XVIIIème siècle pour prendre cette apparence actuelle, avec ce joli balcon et ces linteaux en pierre dorée et ces ornements floraux autour de la fenêtre. Il paraît qu’il y a un très beau patio à l’intérieur, dommage, nous n’y sommes pas rentrés.

ronda palacio marques de salvatierra

Dernière visite dans la ville, et que je vous recommande, même si j’ai pris très peu de photos : la mine d’eau (La mina de agua) avec son petit jardin coquet (terrasse de la conquête) où se promènent quelques paons. (joli derrière, non ?) Les vues sur la ville sont sympa aussi. Mais le plus dur va suivre : descendre les escaliers sombres, humides et froids creusés dans la roche jusqu’au niveau de l’eau …. mais la vision dans la gorge vaut le coup (voir dernière photo). Il ne faut pas être claustrophobe.

On raconte que des esclaves puisaient l’eau et la remontaient par cet escalier jusqu’à la ville, en formant une chaîne humaine. En tous cas je peux vous dire qu’il faut être en bonne forme pour remonter toutes ces marches et faire attention à ne pas glisser.

andalousie ronda paon

ronda gorges mine secrete

Voici cette visite de Ronda terminée, j’espère que comme Orson Welles ou Hemingway vous tomberez sous le charme de cette jolie ville, à inclure dans une visite de l’Andalousie !

7 commentaires

  1. 1
  2. 3
  3. 5
  4. 6

    Je ne connaissais que Malaga en Andalousie, mais je pense qu’il faut que je retourne dans cette belle région pour voir les autres villes, et spécialement Ronda ! Merci pour la visite !

  5. 7

Répondre à Stephanie Annuler la réponse.

Votre adresse email ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>