Pappardelle à l’ail, ricotta et sauge

Difficile de résister au magnifique concours organisé par Edda et les pâtes Garofalo … je soumets cette recette, avec en bonus un petit poème et un D.I.Y. !! J’aime beaucoup la sauge pour agrémenter pâtes, viandes ou poissons … ici elle est frite dans un peu d’huile d’olive, pour un léger craquant. La pulpe d’ail se marie très bien avec les olives et la ricotta, rassurez-vous le goût n’est pas trop fort, au contraire.

 

PAPPARDELLE A L’AIL, OLIVES, RICOTTA ET SAUGE
Pour 4 personnes

  • 400 g de pappardelle
  • 1 tête d’ail
  • 1 bouquet de sauge
  • 150 g de ricotta
  • 100 g d’olives noires italiennes dénoyautées
  • 6 cuillérées à soupe d’huile d’olive
  • 40 g de pignons de pin
  • sel, poivre
  • 1 cuillérée à soupe de gros sel

Préchauffez le four à 180°C. Détachez les gousses d’ail et mettez-les dans un plat. Arrosez de 2 cuillérées à soupe d’huile d’olive et faites rôtir au four 30 mn, jusqu’à ce que l’ail soit mou. Retirez du four et récupérez la pulpe. Mélangez-la avec 2 cuillérées à soupe d’huile d’olive. Salez et poivrez.

Faites dorer les pignons de pin dans une poêle anti-adhésive pendant quelques minutes. Réservez.

Faites chauffer 2 cuillérées à soupe d’huile d’olive dans une poêle et faites frire les feuilles de sauge pendant 30 secondes. Egouttez sur du papier absorbant.

Faites cuire les pappardelle al dente dans une grande quantité d’eau bouillante salée.

Egouttez et transférez dans un grand plat de service. Ajoutez les olives dénoyautées, la sauce à l’ail, les pignons de pin, la sauge. Salez légèrement et poivrez. Terminez avec la ricotta émiettée et servez sans attendre.

*°*°*

C’est dans la Campanie

Que Garofalo fabrique les fusilli

Longues, courtes, on ne sait lesquelles choisir

Mais à coup sûr c’est du plaisir

Dans de l’eau bouillante je les fais cuire « al dente »

Ce sera meilleur même pour les « penne »

Même nature elles sont bonnes

Ou avec la mozza de bufflone

Merci Garofalo de régaler nos papilles

Et de faire briller les yeux de toute ma famille !

et enfin j’ai voulu « marquer le coup » en délirant un peu avec des pâtes, pour faire un collier vraiment pas sérieux …

 

20 commentaires

  1. 1

    Les pâtes et la ricotta, c’est toujours un régal!
    Je crois bien ne jamais avoir goûté à la sauge je ne sais donc pas quel goût cela peut avoir. Doux? Un peu relevé?
    En tout cas, ça vient joliment décorer ce plat :)

    Et ton collier est super mignon! On est cuisine addict ou on ne l’est pas 😉

    • 2

      merci Pauline … non la sauge ce n’est pas fort du tout, c’est un goût assez délicat que j’aurais du mal à te décrire… on l’utilise pour faire du beurre de sauge par exemple .. le mieux est que tu goûtes !

  2. 3

    oh lala que c’est beau, et le plat de de pâte et le collier, au moins tu l’auras déjà pour la fêtes des mamans !!!
    Moi aussi il faut que je me penche sur ce concours, mais j’ai tellement peu de temps …
    Je t’embrasse et à très très vite
    Delphine

  3. 5
  4. 7
  5. 8
  6. 10
  7. 12
  8. 14
  9. 16
  10. 18
  11. 20

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>